Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 6
Invisible : 0
Total : 6
13259 membres inscrits

Montréal: 16 oct 20:34:15
Paris: 17 oct 02:34:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: L'homme, une clé à secret...(duo Eriune et Pyc) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1016 poèmes Liste
16392 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 19 juil 2009 à 11:18 Citer     Aller en bas de page

L'homme, une clé à secret...(duo Eriune et Pyc)

Il est un être, au cœur labyrinthe et à la tête du même nom qu'un jeu commençant par "casse". Il s'appelle Humain, et il a bien du mal à porter ce nom, multiples facettes d'une histoire qu'il n'a jamais vécue. Ses sentiments jouent et se jouent de tout, ils peuvent être brise tranquille, et soudainement devenir mistral. Perdant la clé du tiroir où il avait rangé des promesses de mieux, il ne retrouve que ce qu'il a toujours été !

Cette clé, fée des logis de sa mémoire, aime se perdre quand elle est triste. Quant à lui, l'homme... Il n'a pas conscience que son cœur n'est qu'une bombe de feu, prête à s'enclencher pour ramener la raison à la vie…L'homme peut devenir géant et survoler les monts charnels, comme autant de souhaits d'amour. Mais peut-il entendre ces infinis "je t'aime", les oreilles cachées dans les nuages ? Seuls ses pas enfoncés dans la terre sont la trace de son chemin, qu'il faudrait suivre avec l'espoir de le voir trébucher pour enfin lui révéler le rose du cœur. Il a perdu ses pas il y a longtemps, et aujourd'hui il ne les cherche même plus. Avant, c'était par la guerre, maintenant, c'est par la société…Ces deux notions qui pourtant ne sont pas contraires, juste jumelles contrariées... Pourtant, son sentier est là, devant ses yeux qu'il lève encore aux cieux, mais au mauvais endroit! Et dans ses rêves, fleuves à l'eau saumâtre, il navigue, vacille, tangue entre deux rives. Cherchant sur laquelle se poser, il veut une réponse et s'en va parler aux mouettes dans l'azur irréel, mais qui ne peuvent lui répondre.

Alors, dans un grand écart dont il a le secret, il foule le bien comme le mal. Pourtant, en lui vivent ces deux âmes là... Et elles ne sont pas antithèse ni catégoriques... C'est à ce demander si l'Humain ne possède pas naturellement des personnalités multiples, et qu'il en a honte...L'homme est un mensonge quand il est dans la vérité, et est dans la vérité quand il se voit menteur. Mais le mensonge ne saurait exister sans son contraire, et est depuis la nuit des temps un des meilleurs amis de l'humanité. Il est même des gens qui maquillent, qui travestissent la vérité, comme une raison de paraître, et non une raison d'être !

Est-ce pour autant de la glace enrobant le feu, ou le contraire? Une spirale infernale peut-être aussi, tout comme une glace à l'italienne? Ou alors... Ce sont des entrelacs amoureux, qui a dit que les contraires s'opposaient forcément? La physique? Il y en a plusieurs, comme les univers et tout comme notre vision des choses...les hommes font de la vie un tableau où les couleurs se déchirent, s'entretuent avec la vaine espérance d'améliorer le monde. La tolérance et la fraternité, pinceaux inestimables sont laissés de côté. Ils pourraient pourtant dessiner des sourires, mais aujourd'hui, les sourires se lisent sur les visages d'hommes armés, blessant ou massacrant ! Notre siècle a la lèpre, les derniers lambeaux d'humanité s'arrachent du temps qui passe!

Pourtant... Pourtant... Une lumière brille encore... Ce sont les larmes des anges... Ou de ceux qui ont déchiré le voile... Et c'est seulement par ces gouttes de rosée... Que le soleil arrive à se refléter pour chauffer nos cœurs presque de pierre...

 
Alponse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15488 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 19 juil 2009 à 11:47
Modifié:  19 juil 2009 à 11:47 par Alponse BLAISE.
Citer     Aller en bas de page

un vraiment beau texte à méditer ...je ne sais qui a écrit quoi.... et merci à vous deux Alex

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16105 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
28 août
  Publié: 19 juil 2009 à 12:27 Citer     Aller en bas de page

Voila une initiative qu'elle est bien. Plutôt que d'écrire un poème, voila un texte de toute beauté et avec une belle complicité de plumes

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20740 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 20 juil 2009 à 04:21 Citer     Aller en bas de page

Pyc: Merci d'avoir fait ce duo avec moi, et d'avoir suivi un chemin qu'il ne t'est pas coutumier de prendre !


Alex: on en est fier, au moins la fusion aussi s'est opérée là !


Guido: c'est une prose en fait, chose que je ne vois pas souvent en duo, c'est une belle expérience à retenter !

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9803 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 20 juil 2009 à 05:41 Citer     Aller en bas de page

C'est trop beau

Ce mélange d'espoir du désespoir du passé et du devenir, les images sont belles, la magie c'est que j'ai vu ces images et je trouve ce duo en parfaite harmonie, je ne sais pas qui a écrit quoi.

Ce texte devrait être collé sur le mur du monde

Vraiment sincèrement


Merci pour ce partage une très belle lecture

La Lionne

 
Bébinou


L'amour est le gouffre de l'ennui
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
987 commentaires
Membre depuis
7 juin 2009
Dernière connexion
12 décembre 2012
  Publié: 20 juil 2009 à 13:50 Citer     Aller en bas de page

J'ai adoré.
vous avez tous les deux une plume magnifique et je dis bien une car impossible de vous dissocier

  Bébinou
Audrey.


Qui parle de bonheur a souvent les yeux tristes
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1047 commentaires
Membre depuis
5 août 2007
Dernière connexion
24 mai 2015
  Publié: 26 juil 2009 à 08:32 Citer     Aller en bas de page

J'ai vraiment aimé cette réflexion à deux , à laquelle j'adhère . Méler poésie & philososphie est une excellente idée , le message sera mieux compris ainsi .

Encore un bravo à vous deux & à bientôt

d'Audrey .

  Audrey .
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 26 juil 2009 à 11:15 Citer     Aller en bas de page

Vraiment, un duo? Impossible de discerner qui a écrit quoi. Magnifique!!
De la beauté, de la réflexion: un superbe cocktail à déguster sans modération.
Bravo à vous deux. Merci

Amicalement

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1154
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0455] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.