Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 38
Invisible : 0
Total : 43
· Cidnos · Y.D · HF.TELLER · Lafleurquirime
Équipe de gestion
· In Poésie
13164 membres inscrits

Montréal: 30 mai 10:11:42
Paris: 30 mai 16:11:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Aube naissante Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Arynr'il Dae


Nous sommes des anges déchus qui nous acharnons à remonter vers notre céleste origine
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
66 commentaires
Membre depuis
30 avril 2006
Dernière connexion
26 décembre 2008
  Publié: 6 sept 2006 à 11:41 Citer     Aller en bas de page


Aube naissante

On apercevait déjà les prémices de l’aube colorée
Une palette de teintes orangées sur l’horizon reculé
Je respirai profondément l’air pur empli de rosée
J’aimais ces instants de sérénité où se ressourcer…

La plaine avec ses herbes folles s’étendait à l’infini
Offrant à mes yeux ébahis un paysage de féerie
C’était une mer ondulant sous les assauts frénétiques
Des vents chauds en provenance des terres d’Afrique

Les nuances vertes peignaient un tableau enchanteur
Sous la voûte céleste qui s’illuminait de milles couleurs
Entrecoupé des teintes vaporeuses des nuées fugitives
Tournoyant dans ce ciel dégagé, délicates et furtives

Je fermais les yeux accueillant sur mon visage reposé
Les premiers rayons de l’Astre solaire de la journée
Offrant à mon cœur et mon âme un réconfort provisoire
Qui réchauffait l’essence de ma vie jusqu’au soir

Je n’aspirais qu’à ces moments illusoires de liberté
Où il me semblait que, devant les yeux émerveillés
La nature m’offrait ces minutes si privilégiées
Chère à mon existence, purs moments de félicité...

Arynr'Il Dae





  Chi va pianu va sanu e chi va sanu va luntanu.
Arynr'il Dae


Nous sommes des anges déchus qui nous acharnons à remonter vers notre céleste origine
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
66 commentaires
Membre depuis
30 avril 2006
Dernière connexion
26 décembre 2008
  Publié: 7 sept 2006 à 07:08 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup petite fée sorcière, merci d'aimer ce que je fais, alors que tu écris de si magnifiques poèmes...

Bisous

Arynr'Il Dae

  Chi va pianu va sanu e chi va sanu va luntanu.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 705
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0287] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.