Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 814
Invisible : 0
Total : 817
· Tychilios · Nomis · Ale
13157 membres inscrits

Montréal: 27 févr 05:35:02
Paris: 27 févr 11:35:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Mondialibéralisme Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Epsilon Cygni


Epsilon Cygni alias Sans Nom
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
29 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre 2009
  Publié: 11 sept 2006 à 12:47 Citer     Aller en bas de page

Mondialibéralisme


Aucune fleur ne peut, privée de l’essentiel,
S’épanouir et croître au fond d’une poubelle.
Il n’est de papillon, frère de l’arc-en-ciel,
Qui puisse subsister amputé de ses ailes.

Baudruches de soda deviennent mes enfants.
Un pauvre paysan se noie dans mon café.
La folie s’est nichée dans mon filet saignant.
Une fille se vend au fond de mon saké.

D’égoïstes verrous ferment ma pharmacie.
Ma chemise de marque est brodée de misère.
Mon confort électrique est forgé dans la suie.
Et dans mon réservoir se consume la Terre.

Une odeur de chômage étreint mon cheese-burger.
Mon banquier est assis sur un sofa de dettes.
Les vampires médias privatisent mon cœur.
Mes actions affamées réclament plus de têtes.

La jungle se soumet à la loi du plus fort.
Vers le levant le fric hisse toutes ses voiles.
Délocalisation concerne aussi la mort.
N’y a-t-il d’univers que pour cinquante étoiles ?

Nul papillon ne peut, privé de l’essentiel,
S’épanouir et croître amputé de ses ailes.
Il n’est de belle fleur, fille de l’arc-en-ciel,
Qui puisse subsister au fond d’une poubelle.


B.
(novembre 2005 – révisé en 2006)

 
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
15 novembre 2018
  Publié: 11 sept 2006 à 12:51 Citer     Aller en bas de page

Ah je te reconnais bien là, Bertrand !!

 
° N â c r e °


La vie se baigne au lac éternel d'un songe.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
91 commentaires
Membre depuis
22 juin 2006
Dernière connexion
16 novembre 2009
  Publié: 11 sept 2006 à 13:23 Citer     Aller en bas de page

Moi qui m'attendais à voir un texte dénué de sens, et pas poétique du tout, me voila bien surpris !

Et quelle surprise .... Bravo !

Amitiés, le Prince de Nâcre.

 
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1460 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
19 août 2018
  Publié: 11 sept 2006 à 16:37 Citer     Aller en bas de page

Voilà un touriste malheureux qui comme Ulysse s'en revient chez lui. Partout le même constat. Regard honnête et sentiment laissé. Mais ce poète met tout dans son poème: images et style, actions "politicometaphysicopoetiques" en option. verso

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 11 sept 2006 à 17:41 Citer     Aller en bas de page

Houlà !
Et le tout en finesse et avec beaucoup de tact...
J'adore !!

bisous...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
lunatique


¤Dans la solitude de l'automne je suis ton ombre¤
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
884 commentaires
Membre depuis
21 février 2006
Dernière connexion
12 juin 2018
  Publié: 12 sept 2006 à 09:10 Citer     Aller en bas de page

Que dire de plus j'aime tout simplement. Un texte original et réaliste

Mr Sans nom encore un poème plein de légèreté et de magnificence!!!


amitié greenheart

bizzzz

  I will be right here waiting for you...
Epsilon Cygni


Epsilon Cygni alias Sans Nom
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
29 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre 2009
  Publié: 13 sept 2006 à 13:20 Citer     Aller en bas de page

Amandine
Cela signifie donc que poétiquement, je ne parviens plus à te surprendre !

Star Ocean
D'autant plus réaliste que, pris d'une soudaine inspiration, j'ai garé ma voiture pour en écrire les premiers vers... sur le parking d'un MacDo !

Prince de Nâcre
Le titre n'est pas très poétique mais tu es venu le lire quand même. Cela démontre que tu es ouvert ce qui n'est pas une moindre qualité.

Marie-Jo
C'était une manière d'humour noir pour un vrai "coup de gueule".

Robert Smith
C'est une "vérité" qui ne fait pas plaisir à tout le monde mais elle m'obsède au jour le jour et il fallait que cela sorte.

Verso
Merci de remarquer que j'ai volontairement employé la première personne pour marquer à la fois ma révolte et ma culpabilité.

Ptitebulle
En dépit du sujet, je tenais effectivement à ce que cela reste de la poésie.

Masque rouge
En l'écrivant, j'avais encore en mémoire "Le couperet" de Costa-Gavras, un film engagé qui fait froid dans le dos.

Ayumi
C'est une réflexion qui me vient également à l'esprit quand je lis certains poèmes. Comme jamais, internet permet la propagation des courants de pensée, non pas dans le cercle fermé d'une élite intellectuelle, mais entre tous les membres d'une vaste communauté. Une myriade de petits ruisseaux qui ensemble peuvent constituer un grand fleuve...

Greenheart
Qui a dit que l'on ne pouvait pas parler de tout en poésie ? Pas moi en tout cas !


Un grand merci à toutes et tous pour vos intéressants et gentils commentaires.
Bises aux filles.
Amitié.
Bertrand.

 
Maan


Un enfant n'oublie jamais.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
1106 commentaires
Membre depuis
1er décembre 2005
Dernière connexion
28 juillet 2010
  Publié: 13 sept 2006 à 17:12 Citer     Aller en bas de page

Ca frappe fort - et avec élégance, s'il-vous-plaît!
Bravo.

  Bientôt un(e) mini-Maan dans mes bras !
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 14 sept 2006 à 17:32 Citer     Aller en bas de page

Je ne sais que dire, tout a été remarqué, il me semble, et avec intelligence...

Ton texte est fort, intelligent, bien construit, original, sensible, élégant...

Je sais' mon commentaire l'est moins, mais j'ai adoré, Bertrand !



Chantal

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
6591 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
24 février
  Publié: 15 sept 2006 à 04:55 Citer     Aller en bas de page

Cette poésie là j'en raffole et j'en redemande.

Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Epsilon Cygni


Epsilon Cygni alias Sans Nom
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
29 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre 2009
  Publié: 15 sept 2006 à 15:12 Citer     Aller en bas de page

Maan
La force, car le message doit passer. L'élégance, car il n'est pas question de leur ressembler...

Chantal
Il me va plus que bien ton commentaire !

Patrick
Merci beaucoup pour le compliment.


Merci beaucoup d'avoir apprécié ce poème qui me tient particulièrement à coeur.
Bises aux filles.
Amitié.
Bertrand.

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16122 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
2 février
  Publié: 24 sept 2006 à 04:54
Modifié:  24 sept 2006 à 04:57 par Guid'Ô
Citer     Aller en bas de page

Tout est dit en subtilité, mais le ton est grave, la colère contenue, mais pas de fatalisme, juste une manière bien à toi de dire "stop"

dommage que demain se lèvera sur un monde qui n'aura pas changé...

nominé afin qu'il soit plus que lu et entendu..

et dans mes favoris

Amitiés alter mondialistes...

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Epsilon Cygni


Epsilon Cygni alias Sans Nom
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
29 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre 2009
  Publié: 26 sept 2006 à 13:55 Citer     Aller en bas de page

Merci Guido. Il faut effectivement que le message passe pour que les choses changent avant qu'il ne soit trop tard...

Amitiés alter mondialistes également.
Bertrand.

 
Nicolas Reuge

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1035 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2004
Dernière connexion
9 septembre 2017
  Publié: 4 oct 2006 à 07:59 Citer     Aller en bas de page

Un peu de poésie engagée ... ça fait du bien par les temps qui courent.
J'ai apprécié, bravo !!!

Amicalement,

Nicolas

  Electron libre, un point c'est tout.
Epsilon Cygni


Epsilon Cygni alias Sans Nom
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
29 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre 2009
  Publié: 4 oct 2006 à 13:36 Citer     Aller en bas de page

Merci Nicolas. Tu as raison, l'humanisme a encore un sacré bout de route devant lui...

Amitié.
Bertrand.

 
betty-kristy


Si la vie m'a appris quelque chose , c'est qu'il faut aimer pour vivre et vivre pour aimer ,hors l'A
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
436 commentaires
Membre depuis
21 avril 2006
Dernière connexion
1er mars 2011
  Publié: 4 oct 2006 à 13:51 Citer     Aller en bas de page

Je te découvre aujourd'hui, Bertrand, et c'est une bien agréable surprise. Un éclat de voix, le poing frappant la table, mais accompagné du "vol du bourdon" art et engagement. Je suis carrément sous le charme. Et je nomine avant de l'envoyer droit dans mes favoris.
Marie

  Betty-Kristy
Epsilon Cygni


Epsilon Cygni alias Sans Nom
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
29 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre 2009
  Publié: 4 oct 2006 à 14:48 Citer     Aller en bas de page

Merci Marie. Je sais qu'écrire n'est pas grand chose, mais si ceux qui refusent de détourner les yeux devant les dérives inhumaines de notre société apportent chacun leur petite pierre à l'édifice, au moins pourront-ils se compter, et qui sait, redécouvrir que leur voix peut compter...

Bises.
Bertrand.

 
Epsilon Cygni


Epsilon Cygni alias Sans Nom
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
29 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre 2009
  Publié: 11 nov 2006 à 12:59 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup pour ton commentaire Manon. Contre le capitalisme sauvage, cynique et triomphant, les mots semblent dérisoires. Mais ne dit-on pas que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières ?

Amitié.
Bertrand.

 
Epsilon Cygni


Epsilon Cygni alias Sans Nom
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
29 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre 2009
  Publié: 7 déc 2006 à 15:40 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Sùmi.

Bises.
Bertrand.

 
betty-kristy


Si la vie m'a appris quelque chose , c'est qu'il faut aimer pour vivre et vivre pour aimer ,hors l'A
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
436 commentaires
Membre depuis
21 avril 2006
Dernière connexion
1er mars 2011
  Publié: 6 févr 2007 à 10:35 Citer     Aller en bas de page

Revenue me régaler , pfuiiiiiiitttttttttttt, repartie, rassasiée,
Marie

  Betty-Kristy
Epsilon Cygni


Epsilon Cygni alias Sans Nom
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
29 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre 2009
  Publié: 9 févr 2007 à 16:29 Citer     Aller en bas de page



 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1799
Réponses: 23
Réponses uniques: 13
Listes: 1 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Aime-moi (Amour)
Auteur : Epsilon Cygni

 

 
Cette page a été générée en [0,0813] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.