Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 270
Invisible : 0
Total : 271
· In Poésie
13277 membres inscrits

Montréal: 16 jan 23:02:43
Paris: 17 jan 05:02:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Un Bout De Soleil... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 14 sept 2006 à 13:08
Modifié:  11 oct 2010 à 14:02 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Un bout de soleil...

Les murs sont gris
les mains sont noires,
La lumière fuse
malgré ce tout
Les murs gris
à broyer noir,
elle vient mourir
à son oeil doux.
C’est la frontière,
d’ombre et lumière.

C’est la frontière
ou s’est perdu
le sens du rire
et de la vie.
Une infusion,
bruits et poussières
s’y poussent, s’y mêlent
et s’y entassent
où es-tu beauté ?
où es-tu lumière?
où es-tu sourire
sourire d’enfance?

Les murs sont gris.
Les mains sont noires,
Les mains sont noires
de la forge.
Le souffle chaud
du grand foyer,
garnit le dos,
de sueur froide.
A l’établi,
un homme cassé,
cherche ses yeux
non pour mieux voir,
mais pour finir
de voir mieux.
Parlez plus fort,
je n’entends pas!
Bon Dieu, je deviens sourd!
Le visage prit dans le poussière
et les tympans dans le silence,
qui n’est qu’au-delà
du bruit énorme,
On cherche l'homme?
L'avez-vous vu?

L’heure a sonné
Pour lui, tout petit homme.
Il part, sans se retourner
le dos voûté par les années.

Plus de murs gris.
Plus de poussières.
Un bout de ciel bleu,
Quelques cheveux,
Autres couleurs.

.Yvon

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 14 sept 2006 à 13:38 Citer     Aller en bas de page

"un homme cassé,
cherche ses yeux
non pour mieux voir,
mais pour finir
de voir mieux."


Encore un texte très émouvant.. de ces lames de vie qui taillent l'âme et le coeur.. Merci..

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 14 sept 2006 à 17:31
Modifié:  19 sept 2006 à 10:08 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

Merci Petitbulle de ton commentaire, ce poème relate une partie de la vie de mon père et une partie de la mienne quand j'étais dans la métallurgie à travailler le métal en tant que chaudronnier, le dur labeur de l'ouvrier qui martèle le métal sur une enclume ça vous laisse des traces, c'est ce que j'essaie d'exprimer dans mes textes.

Mes amitiés

 
lyly_dida

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
26 commentaires
Membre depuis
12 septembre 2006
Dernière connexion
25 septembre 2006
  Publié: 15 sept 2006 à 03:59 Citer     Aller en bas de page

encore un autre beau poème

  lyly
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 15 sept 2006 à 07:45 Citer     Aller en bas de page


Je suis heureux que mon poème te plaise

Merci de m'avoir lu

Je t'embrasse

 
Sihläryn


"Mon cher Chair ! — Mon bon Bone !"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
785 commentaires
Membre depuis
18 octobre 2006
Dernière connexion
21 novembre 2020
  Publié: 19 oct 2006 à 12:16 Citer     Aller en bas de page

J'ai toujours admiré les gens capable d'écrire des poèmes sur leur vécu. Chose dont je suis incapable. Et j'apprécie ces poèmes qui montrent sans pudeur la réalitée.

Et une fin qui se termine sur une note un peu plus douce ^^

  Arilyn Rhapsody, Zephirah...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 19 oct 2006 à 16:15 Citer     Aller en bas de page


Peut être que tu es incapable pour l'instant, mais avec l'age tu verras.
Je suis aller lire tes deux premier poèmes, vraiment ils nous emportent vers un autre monde et je t'en remercie ainsi que d'être venue me lire

Merci Sihläryn

 
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1032 poèmes Liste
16673 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
29 décembre 2020
  Publié: 11 jan 2007 à 13:04 Citer     Aller en bas de page

un tableau d un monde que je n ai pas vécu,d un autre temps....moi qui habite dans les environ de caen j ai connu le déclin de ce qu on appelait la SMN (Société Metallurgique de Normandie) et la détresse de tous ces ouvriers au moment ou l usine a fermé...il nous reste maintenant quelque cheminées qui viennent nous rappeler ce que devait être ce monde.
et des textes comme le tien sont chargés d histoire pour qu on n oublie pas ce qu'était le monde ouvrier.
bravo à toi.
amicalement.
pyc.

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 12 jan 2007 à 18:00 Citer     Aller en bas de page


Merci de ton passage pyc, j'ai moi même été ouvrier métallurgiste dans l'aviation, comme chaudronnier traceur, mais de ça il y a longtemps, je suis maintenant à la retraite, et j'écris mes souvenirs les galères et les luttes ouvrières, il y a comme cela des messages que l'on peut faire passer, ce qui est drôle c'est que je passe depuis plus de quarante ans près de Caen pour me rendre dans une petite maison que j'ai en bordure de mer. Peut être que tu connais Pirou plage pas loin de Carantan... et je vois ces fameuses cheminées, je suis resté très proche de ce monde. Et si ces hommes sont fières c'est pour garder leurs dignités...

Merci encore pyc

Mes amitiés

 
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 12 juin 2009 à 14:28 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup ce rythme rapide qui convient bien au sujet.
Un monde dur qui casse les dos, use les yeux... Petite silhouette qui s'éloigne, sans bruit, retrouver un coin de ciel bleu. Douleur pudique dissimulée dans ses lignes
Merci Yvon
Amitiés
Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 14 juin 2009 à 18:34 Citer     Aller en bas de page



Merci Martine oui je fais quelque par passer un message, mais j'écris surtout mes ressentis de cette période de ma vie...


Mes amitiés Yvon

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1666
Réponses: 10
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0342] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.