Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 301
Invisible : 0
Total : 302
· Searyl
13298 membres inscrits

Montréal: 23 jan 17:34:08
Paris: 23 jan 23:34:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Des yeux dans l’univers... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 17 sept 2006 à 06:23
Modifié:  19 août 2009 à 13:48 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Ce que tu vois, c’était hier, notre chère Terre vêtue de bleue.
Une éclaboussure de lumière, véritable grâce du bon Dieu.
Ce que tu vois, c’était hier. Aujourd’hui, ils vivent dans l’ombre
Ils ont effacé la lumière, et ont récolté la pénombre

S’approchant de la planète, un homme dit à son fils. Regarde!
Tous ces nuages, ces tempêtes, qui entourent, celle que l’on garde.
Il ne faudra pas oublier, ce que l’homme jadis en a fait,
De notre Terre, il l’a spoliée, et paye aujourd'hui les méfaits.
.
L’homme s’est perdu dans son reflet. Il avait tout et plus encore.
Il était Maître du ballet, et dans ses mains où brillait l’or,
Il oublia qui il était. Et il créa l’impérissable,
Ayant cru au plus que parfait, il pensait être invulnérable.

Il se noya dans son succès, et refusa l’inévitable
En déjouant tous les procès. Il se crut Dieu, et se fit diable.
Et emmena le monde au pire. De la mutation, au clonage
Il était maître de cette empire, et notre terre devint carnage.

Tout s’en alla de mal en pis, il fallait fuir vers un ailleurs
Quitter la terre, notre Oasis, pour recréer un monde meilleur.
Déplie le parchemin du temps, toute notre histoire ils l’ont contée
Nos ancêtres de la nuit des temps,nous lèguent leurs dernières volontés

Voilà pourquoi mon cher enfant, je t’ai emmené avec moi.
Et que si l’homme, naît pas méchant, il le devient pour être un Roi.
Aujourd’hui, mon très cher petit pour devenir grand médiateur,
Ton initiation à un prix, c’est de connaître les vraies valeurs.

L’Amour, la reconnaissance, le respect et la dignité,
Ainsi que la tolérance, fondent un homme sans dualité.
Ils n’ont pas su utiliser, cette énergie universelle,
Et n’ont pas su apprivoiser, cette puissance intemporelle.

Entre la vie de l’homme d’hier, et celle que tu vis aujourd’hui,
C’est une naissance, une nouvelle ère. Je serai l’arbre et toi le fruit
Ce que tu vois, c’était hier, notre chère Terre vêtue de bleue
Une éclaboussure de lumière. Ils ont tué le merveilleux.




Yvon le 23/05/06




 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 18 sept 2006 à 05:04 Citer     Aller en bas de page

Peut-on dire d'un conte qu'il est réaliste ?
Touchée à nouveau par tes mots si justes... porteurs de nobles valeurs... La vie.. une leçon à respecter..
J'aime énormément...

bisous...



"Il se crut Dieu, et se fit diable"

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 18 sept 2006 à 15:37 Citer     Aller en bas de page


Je remercie ptitebulle de ton message et de ton commentaire

Mais pour être franc je dirais que, pour ce poème l'idée est originale mais que sa lecture n'est pas facile

Je pense qu'il aurait pu être allégé, mais bon j'ai fait un essai
Merci encore ptitebulle je t'embrasse

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 23 sept 2006 à 15:05
Modifié:  23 sept 2006 à 15:08 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

Merci Aurore Tes mots apaisent ma peine, de voir ce que l'on veut bien nous faire voir et d'entendre ce que l'on veut bien nous faire entendre, mais je suis heureux que d'autres écrivains ou poètes dénoncent ce mal qui de chaque instant nous ronge

Merci mon Aurore de l'avoir lu

Je t'embrasse

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 30 sept 2006 à 08:23 Citer     Aller en bas de page


Merci MarYjo j'apprécie tes passages

Je t'embrasse

 
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 19 août 2009 à 12:14 Citer     Aller en bas de page

Un sujet qui me touche beaucoup . Et tu en parles si bien.
Merci pour cette lecture riche de réflexions.

Amitiés
Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 22 sept 2009 à 04:47 Citer     Aller en bas de page



Merci Martine pour ton commentaire et d'avoir appréciée ce poème ..

Mes amitiés

Yvon

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1958
Réponses: 6
Réponses uniques: 3
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0241] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.