Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 43
Invisible : 0
Total : 48
· student27 · ode3117 · Traalndoor · Paul Ferguson · Tychilios
13019 membres inscrits

Montréal: 20 nov 13:26:15
Paris: 20 nov 19:26:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes érotiques :: Les Soupirants Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
1634 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 10 juil à 07:34
Modifié:  10 juil à 13:06 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

A l'attention de certains toujours bien intentionnés ! !

LES SOUPIRANTS

« Viens ! On se voit copain-copine »
Attention c’est un guet apens !
Ils veulent jouer coquin et coquine,
Les soupirants sont déroutants.

Je ne peux faire des cabrioles
Avec tous les galants du coin,
Sous peine que le diable m’emporte
En y perdant tout mon latin.

Déjà je n’ai pas la culotte
Qui emboîte bien l'arrière train,
Seulement un petit string qui flirte
Avec le sillon libertin.

« Viens on se voit copain-copine
Juste pour un petit café »…
Ensuite il faut que je résiste
A leurs assauts démesurés.

Je suis "les" femmes en "une" seule
Ils me trouvent toutes les qualités,
Fantasment sur mes rondes formes
A l’affût d’un « oui » susurré.

Souvent ils sont récidivistes
N’en pouvant plus de mes refus,
Reviennent à la charge et persistent,
C’est fou ce que fait faire « le cul » !

Au café « crème » supposé !
Un noir bien raide fera l'affaire
Et allez donc vous rhabiller
C’est moi qui choisis le "crémier"...

MUSCADE

  MUSCADE
Barba


Le poète se souvient de l'avenir (J.Cocteau)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
119 poèmes Liste
552 commentaires
Membre depuis
29 mai 2015
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 10 juil à 09:01 Citer     Aller en bas de page

Voici encore un joli texte qui laisse songeur sur cette crémière fatale...🤣😃

  Barba
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
14447 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 10 juil à 11:25 Citer     Aller en bas de page

plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
7206 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 10 juil à 12:51 Citer     Aller en bas de page

bonjour et merci MUSCADE,
ton texte remet en place certaines considérations.
les partages que tu évoques, doivent être des communions.
les désirs formulés en confiances, avec des tests de véracités, et lorsque les attentes sont mutuellement acceptées, pouvoir rompre en cas ne non respect de l'autre identité.
j'ai beaucoup apprécié ton vocabulaire.
bise de SAM

 
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
1634 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 11 juil à 12:30 Citer     Aller en bas de page

Barba
Merci de ton l'appréciation!

Mido Ben
Contente que cela te plaise - Merci

Samamuse
Tu as tout à fait raison -
Grand merci de ton passage

BISOUS à vous trois

MUSCADE

  MUSCADE
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
215 poèmes Liste
7206 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 13 juil à 02:27 Citer     Aller en bas de page

OH ! ALI,
bien en rire ?
essaie de changer de place, d'avoir pour quelques instants l'autre regard, et là, quelles seraient tes perceptions ?
à bientôt pour toi ALI.
je ne suis pas à la place de MUSCADE.

 
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
1634 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 13 juil à 05:38
Modifié:  13 juil à 05:39 par MUSCADE
Citer     Aller en bas de page

Citation de Ali
Muscadine,

Au football et en de telles circonstances, on dit marquer quelqu'un à la culotte...

Mais toi, pas joueuse mais arbitre, tu distribues des cartons jaunes et rouges à des admirateurs qui à l'approche de la surface de réparation ne cherchent qu'à tirer, au mieux un pénalty, au pire un coup-franc.

MERCI Muscade j'ai bien ri !




Coucou Ali
J'aime bien cette approche très actuelle !
Une image qui s'adapte tout à fait à ce texte. bien vu.

Je l'ai écrit en clin d’œil à l'attention de copains- mêlant humour et légèreté - qui sans en avoir l'air font des compliments exagérés- pour au final : aller droit au but ....le cul.
"Etre leur jardin secret" voilà ce qui est proposé ! !

Et comme ils ne peuvent s'en empêcher, régulièrement ils reviennent à la charge--
besoin de fantaisie...agrémenter le quotidien...se prouver (surement) des choses...

Mais j'ai encore le droit de choisir ! !

Contente que tu ais bien ri

Bisous - MUSCADE

  MUSCADE
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
3424 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
19 août
  Publié: 13 juil à 06:51 Citer     Aller en bas de page

Voilà qui est encore bien dit !

Bas les pattes quand une main indésirable se glisse furtivement sur la cuisse...

Mais peut-être un "oui" susurré quand le soupirant est désiré.


Extra, ce poème !


Amitiés

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
1634 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 13 juil à 17:47 Citer     Aller en bas de page

Citation de Le Poète Masqué
Voilà qui est encore bien dit !

Bas les pattes quand une main indésirable se glisse furtivement sur la cuisse...

Mais peut-être un "oui" susurré quand le soupirant est désiré.


Extra, ce poème !


Amitiés



MERCI Le Poête Masqué

C'est toujours un plaisir de te lire - et ton appréciation me touche

Bisous - MUSCADE

  MUSCADE
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
718 poèmes Liste
21362 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 14 juil à 03:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de Muscade

Au café « crème » supposé !
Un noir bien raide fera l'affaire
Et allez donc vous rhabiller
C’est moi qui choisis le "crémier"...



Tout à fait du même avis.
Bravo pour ce texte !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
1634 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 15 juil à 09:27 Citer     Aller en bas de page

Yvan Bert
Merci de tes mots - en effet c'est une lecture facile qui se lit à l'ombre avec une paille et une boisson fraiche !


Utherbor
Le plaisir de partager nos émotions
C'est un petit peu de vie...que l'on échange.




  MUSCADE
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
1634 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 20 juil à 03:25 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose

Citation de Muscade

Au café « crème » supposé !
Un noir bien raide fera l'affaire
Et allez donc vous rhabiller
C’est moi qui choisis le "crémier"...



Tout à fait du même avis.
Bravo pour ce texte !



MERCI chère Aude Doiderose
de ton avis qui me rejoint...
Bisous - MUSCADE

  MUSCADE
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
265 poèmes Liste
4517 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 26 juil à 10:01 Citer     Aller en bas de page

Citation de Muscade
Je ne peux faire des cabrioles
Avec tous les galants du coin,
Sous peine que le diable m’emporte
En y perdant tout mon latin.



Je comprends bien! Mais c'est dommage, d'en laisser s'amuser tout seul...
Sans le désir d'amour le monde serait bien triste.

Amitiés

Yvon

  YD
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
1634 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 7 août à 16:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de Y.D

Citation de Muscade
Je ne peux faire des cabrioles
Avec tous les galants du coin,
Sous peine que le diable m’emporte
En y perdant tout mon latin.



Je comprends bien! Mais c'est dommage, d'en laisser s'amuser tout seul...
Sans le désir d'amour le monde serait bien triste.

Amitiés

Yvon



Bonsoir Yvon
oui bien sur...mais c'est mieux de partager les "élans"
pour vibrer sur la mëme "note"
Bisous - MUSCADE

  MUSCADE
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 541
Réponses: 13
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0455] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.