Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 571
Invisible : 1
Total : 576
· valise · marchepascal · Cioran · Argynne Aphrodite
13137 membres inscrits

Montréal: 6 avr 18:15:14
Paris: 7 avr 00:15:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes érotiques :: Douze Heures Huit - 2 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
768 poèmes Liste
22345 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 11 juin 2019 à 06:16 Citer     Aller en bas de page




Frémissants de patience on se lave au cratère,
Le yeux clos, il me touche et j’en suis embellie.
Un baiser suit un autre, les langues se délient,
Le temps est au chercher, à se plaire, à se taire.

L’eau se mue en vapeur dans nos haleines exquises.
Quelle heure est-il ? Sa peau est brune comme la nuit.
Sur son torse est gravé une calligraphie,
Ma main est audacieuse et la sienne est précise.

Le moment est tendu comme l’arc d’Ulysse
Le plaisir nous enceint d’une aura capiteuse :
Il est temps de passer aux choses sérieuses,
Un ange passe et repasse, glissant entre mes cuisses.

Le temps s’est écoulé, il est le lendemain
Le goût sucré d’hier est encore en ma bouche.
Il a aimé de moi que je ne sois farouche,
À douze heures huit, hier, je lui touchais la main.


  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
208 poèmes Liste
5391 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 11 juin 2019 à 06:27 Citer     Aller en bas de page

Sans thèmer le stade du gland est passé... et haut la main.
Et avec quelle belle langue !

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
768 poèmes Liste
22345 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 11 juin 2019 à 06:34 Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie
Sans thèmer le stade du gland est passé... et haut la main.
Et avec quelle belle langue !

Bizzz, JB



Merci JB

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
103 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
3 avril
  Publié: 11 juin 2019 à 06:47 Citer     Aller en bas de page

Le principe des clepsydres repose sur la mécanique des fluides : cette série en est l'illustration. Merci !

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
768 poèmes Liste
22345 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 11 juin 2019 à 06:58 Citer     Aller en bas de page

Citation de Quitterie
Le principe des clepsydres repose sur la mécanique des fluides : cette série en est l'illustration. Merci !



C'est une très bonne formule.
Merci à toi

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
176 poèmes Liste
2412 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 11 juin 2019 à 08:11 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude

Comme quoi en un jour... il se passe bien des choses !

"A douze heure huit, hier, je lui touchais la main." et... entre temps !!!

Réponse donnée à la question :

"Aimable, capable de tout, peut-être ? Ou de rien. Pfuitt !"

Capable !

Merci pour cette suite...



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
768 poèmes Liste
22345 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 11 juin 2019 à 11:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de Mawringhe
Bonjour Aude

Comme quoi en un jour... il se passe bien des choses !

"A douze heure huit, hier, je lui touchais la main." et... entre temps !!!

Réponse donnée à la question :

"Aimable, capable de tout, peut-être ? Ou de rien. Pfuitt !"

Capable !

Merci pour cette suite...



Mawr



Validé
Merci Mawr !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
437 poèmes Liste
13833 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 11 juin 2019 à 16:34 Citer     Aller en bas de page

C'est un poème d'une grande douceur, érotique sans être trop cru. Le plaisir te va bien ma doudou.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
768 poèmes Liste
22345 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 12 juin 2019 à 04:04 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
C'est un poème d'une grande douceur, érotique sans être trop cru. Le plaisir te va bien ma doudou.



Oui, ça me donne bonne mine

Merci ma Doudou.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
1318 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 12 juin 2019 à 04:53 Citer     Aller en bas de page

Il va te faire perdre la notion du temps peut-être…

  SHElene
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
278 poèmes Liste
9213 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 12 juin 2019 à 05:31 Citer     Aller en bas de page

À douze heures huit, hier, je lui touchais la main.
Ma main est audacieuse et la sienne est précise.
et de mains, pardon demain, (grâce au crayon blanc affuté.)
Le moment est tendu comme l’arc d’Ulysse, façon de bander.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
768 poèmes Liste
22345 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 12 juin 2019 à 11:14 Citer     Aller en bas de page

Citation de SHElene
Il va te faire perdre la notion du temps peut-être…



C'est l'idée de ce texte où je ne parle que du temps dont je perds conscience.
Merci SHElene

Citation de Samamuse
Page : [1]
Auteur : samamuse :: Posté : 2019-06-12 05:31:16
À douze heures huit, hier, je lui touchais la main.
Ma main est audacieuse et la sienne est précise.
et de mains, pardon demain, (grâce au crayon blanc affuté.)
Le moment est tendu comme l’arc d’Ulysse, façon de bander.



Tu as tout compris Sam !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
989 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 14 juin 2019 à 16:24 Citer     Aller en bas de page

12:08...précis comme un train qui part à l'heure. Très agréable lecture

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
768 poèmes Liste
22345 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 15 juin 2019 à 02:44 Citer     Aller en bas de page

Citation de Chlamys
12:08...précis comme un train qui part à l'heure. Très agréable lecture



Un train qui part et arrive à l'heure...
C'est dire que c'est une fiction
Merci Chlamys

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
278 poèmes Liste
9213 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 15 juin 2019 à 11:35 Citer     Aller en bas de page

à la sienne, tant pis pour les mécontents.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
768 poèmes Liste
22345 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
6 avril
  Publié: 15 juin 2019 à 17:37 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
à la sienne, tant pis pour les mécontents.


C'est bien dit

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 761
Réponses: 15
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0448] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.