Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 64
Invisible : 0
Total : 64
13183 membres inscrits

Montréal: 2 déc 22:49:21
Paris: 3 déc 04:49:21
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Profil de Cecel Aller en bas de page Cacher le panneau de droite



Il n'y a ni mauvaises herbes ni mauvais hommes. Il n'y a que de mauvais cultivateurs. - Victor Hugo
   

Cecel

Poèmes : 10
Commentaires : 45
Connexions : 83
Pages consultées : 1109

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 14 janvier 2020
Dernière connexion : il y a un an

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Nom : NAVARRO Marcel
Sexe : Masculin
Profession : Retraité Education Nationale



Autres informations

Film préféré : La vie est belle
Écrivain ou poète préféré : Victor Hugo




Passe-temps

Ecriture
Bricolage
Sorties diverses



Son histoire

Je possède deux belles pages de vie. Au sein de la première , une jolie fleur s'est épanouie. Ce fut un rayon de soleil. La seconde m'a apporte deux autres enfants. Tout ce beau monde vit en parfaite harmonie. Et si c'était ça le bonheur...
Retraité de l'éducation nationale, je peux désormais écrire. Ne supportant pas la routine, ma carrière fut variée donc très riche. Elle prit souvent des chemins de traverse pour aller à la rencontre des autres et ainsi m'enrichir de leurs différences.



Projets futurs

Vivre avec les miens
Partager mes passions
Accompagner mes enfants



Dernière entrée au journal

Publiée : 16 janvier 2020 à 10:20
Titre : Mon antre - 8 commentaires sur cette entrée

Mon antre[center][/center]

À la retraite désormais, de mes journées, je fais ce que je veux... ou presque ! Eh oui, y'a des jours où mon train-train quotidien se trouve perturbé ! Une enfilade de rendez-vous, des salles d'attente à n'en plus finir, des queues aux caisses interminables.
Je sais, je deviens casanier depuis que je réalise mon rêve : lire et écrire pour le plaisir.

Il me faut aussi bricoler, entretenir le jardin, aller faire les courses, cuisiner, mettre le couvert, dégarnir la table et ranger... et zut, le lave-vaisselle venant de lâcher, faire la vaisselle à la main, l'essuyer et enfin la ranger.
Ces tâches ingrates réalisées, je me précipite vers cette pièce, un bureau, mon antre où m'attendent mon ordinateur, mes écrits en cours et les textes de mes amis. Je suis en retard ; je n'arrive pas à lire ceux qui me lisent. Je suis débordé. Le temps de m'installer, le téléphone sonne :

• Chéri, je ne peux pas assurer...
• J'ai compris, j'y vais !

Je me rase en un éclair, m'habille le plus correctement possible compte tenu de la précipitation. La voiture m'attend et je file. Cet intermède me prend, en général, le reste de la journée. En soirée, le rythme infernal reprend de plus belle !
Pour le bricolage, j'ai trouvé quelques petits trucs pour aller plus vite. Essayez et vous verrez. Une vis sur deux, ça tient aussi bien et on fait des économies. Pour la tonte de la pelouse, je laisse quelques fleurs sauvages agrémenter un vert uniforme. On gagne en couleur. Pourquoi se plaindre ?

Quand ces journées de dingues se terminent, j'attends que tout ce beau monde soit couché pour ouvrir une parenthèse avec la complice de ma vie.
Après notre dernier bisou, le calme envahit la maisonnée. Je me dirige avec délectation vers ce lieu magique qui m'a échappé une bonne partie de la journée. Je m'assois. Un écran sympa m'accueille, enfin.

Je lis, j'écris, je communique, je me fais plaisir. Le temps passe... Plus de réaction. Le site se vide. Je regarde l'heure : « 3 heures ». Déjà !

Répondre      Entrées antérieures


 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
Talent (Autres poèmes)
- Coule la vie... (Autres poèmes)
- Inspiration (Autres poèmes)
- La valise (Nouvelles littéraires)

État du vote : 0/13274

 

 
Cette page a été générée en [0,0121] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.