Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 356
Invisible : 0
Total : 359
· QUOIQOUIJE · Lou Malou
Équipe de gestion
· Nitrox
13185 membres inscrits

Montréal: 5 déc 16:11:12
Paris: 5 déc 22:11:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Profil de Origami Aller en bas de page Cacher le panneau de droite



Ecrire ce que l'on pense...mais pense t on ce que l'on écrit ?
   

Origami

Poèmes : 65
Commentaires : 249
Connexions : 395
Pages consultées : 4554

Type de compte : Régulier
Membre depuis : 16 décembre 2014
Dernière connexion : il y a 2 jours

Cet utilisateur est présentement hors ligne.

Informations générales

Date de naissance : 6 février 1951



Autres informations

Écrivain ou poète préféré : Ronsard - Verhaeren - Verlaine




Dernière entrée au journal

Publiée : 30 novembre à 05:26
Titre : Tendre constat - 8 commentaires sur cette entrée

Alors que chaque fibre de mon corps se refuse à bouger et ne cherche qu'à prolonger la caresse de ta peau enveloppée d'une douce chaleur veloutée, mon esprit vagabonde et s'arrête sur l'image d'une tête marquée par les fils du temps ayant déposé sur ma tête cette toison couleur neige.
Le regard posé sur la blancheur immaculée qui recouvre le pré, je n'ai envie d'esquisser le moindre geste, simplement suivre le tendre va et vient de ta main sur mon torse...
Fermer les yeux...
Ecouter le murmure de tes doigts et entendre l'amour...!
S'il est vrai que l'homme en vieillissant redevient un enfant...
En cet instant je suis redevenu cet enfant.

Répondre      Entrées antérieures


 

 



Liste de ses poèmes
Consulter son journal
Lui envoyer un message instantané
- Ah mes aïeux... (Autres poèmes)
- L'impertinente (Textes érotiques)
- Au travers d'une photo (Poèmes d'amour)

État du vote : 0/13274

 

 
Cette page a été générée en [0,0131] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.