Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 101
Invisible : 0
Total : 102
· Flora Lynn
13551 membres inscrits

Montréal: 20 juin 21:53:37
Paris: 21 juin 03:53:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Amis, amants, ... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
CaRnAgE Cet utilisateur est un membre privilège

Webmaster

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1810 commentaires
Membre depuis
7 avril 2002
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 4 mai 2002 à 11:32
Modifié:  3 févr 2008 à 06:36 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Au début on se connaissait

Des fois on conversait, on se parlait

Ensuite par un jeu de circonstance

On devient plus que de simples connaissances

Nos chemins s’étaient croisés

Mais je n’aurais jamais pensé qu’ils auraient pu se séparer



Plus on se parlait et on se connaissait

Plus on se rapprochait et on s’attachait

Jusqu’au jour où je me rendis compte que ce que je ressentais pour toi

N’était rien d’autre que mon cœur en émoi

Qui me criait que j’éprouvais un amour fou envers toi



Après une longue et pénible attente

Je fus rempli d’une joie renversante

Quand les dieux entendirent enfin mes cris

Et que tu deviens plus qu’une amie



Mais, comme si le diable t’avait envahi

Six jour plus tard, tu me dis que c’était fini

En entendant ces mots, ainsi l’était ma vie



Aujourd’hui, je suis une épave au milieu de l’océan

Un océan rempli de souffrance et de douleur

Je regarde l’avenir et ne vois que le néant

Tu étais la seule qui m’apportait du bonheur

Tu étais la seule qui me donnait le goût de vivre

Maintenant, je vois ma vie comme le dernier chapitre d’un livre



L’amour peut être la plus belle chose au monde

Mais souvent voudrait-il mieux s’en tenir à la colombe

L’amour est merveilleux quand on pense à la joie qu’il peut t’apporter

Mais la chose la plus horrible quand on pense au désespoir dans lequel il peut te laisser



7 mars 2000

  FrancoisMaillet.com
petit ange


L'imaginaire est toujours hanté par la vie ...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
952 commentaires
Membre depuis
2 mai 2002
Dernière connexion
30 juin 2003
  Publié: 15 mai 2002 à 13:55 Citer     Aller en bas de page

oui, vraiment très bon ton poème carnage, comme tous tes autres d'ailleur..
L'amour, c'est comme la mer: facile à polluer, difficile à nettoyer... ou...

L'amour vu de loin est comme un diamant mais quand on l'approche c'est la brillance des larmes...

très beau comme poème...
ange matilda
-xxx xxx-

  Les larmes et le temps n'effacent pas tous les souvenirs on peut pleurer un océan mais il restera toujours des vagues de haine ...
soukha
Impossible d'afficher l'image
Chaque être, chaque chose, chaque évènement contient son complément et non pas son contraire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
102 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2006
Dernière connexion
8 juin 2007
  Publié: 4 oct 2006 à 02:14 Citer     Aller en bas de page

Je te découvre dans ce cercle de poètes pas encore disparus... j'ai été émue... si dans la forme nous sommes différents, dans le fond nous sommes bien nombreux à vivre les mêmes errances, à la recherche d'un bonheur que j'appelle bonheur mirage... et si nous faisions en sorte que de chercher le bonheur soit déjà un privilège, un bonheur... dans notre monde tout n'est qu'éphémère, tout ce qui nait un jour meurt un autre jour alors essayons de vivre au mieux le temps qui passe... jamais plus ne te vois comme une épave à la dérive... tes mots révèlent (malgré eux peut-être) des choses bien plus souriantes... mais depuis 2000, je suppose que les choses ont... bougé !

  Soukha
Alec-to


Nos envies sont en vie de nous.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
526 commentaires
Membre depuis
10 juillet 2007
Dernière connexion
22 décembre 2014
  Publié: 27 août 2007 à 12:06 Citer     Aller en bas de page

l'Amour est parfois cruel... mais il peut être aussi heureux....
Ne pas désespérer sur une histoire qui finit mal. Si ce texte date de 2002, le futut qui a suivi et qui est le passé aujourd'hui a peut être effacé cette cicatrice.

Un plaisir de t'avoir lu.

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 15 avr 2008 à 08:00 Citer     Aller en bas de page

J'ai vécu la mêem chose, sauf que heureusement j'avais pas eu le temps de vraiment tomber amoureuse de lui...

J'ai éprouvé plus de la colère qu'autre chose...


Par contre, j'ai moi mêem fait du mal à quelqu'un, au bout d'un mois j'ai rompu... Parce que je m'étais trompée dans mes sentiments...


Des cicatrices j'en porte, de mêem nature un peu, mais aussi d'autre nature...


Un poème qui m'a rappelé beaucoup de choses...


  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 12817
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0185] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.