Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 32
· André · ode3117
13738 membres inscrits

Montréal: 28 juil 05:41:17
Paris: 28 juil 11:41:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Fuite Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 25 sept 2006 à 12:35 Citer     Aller en bas de page

FUITE

S'éloigner de soi comme on fuit une guerre,
Et fouler sa folie d'un pas d'athlète dopé.
Frénésie passionnée d'un acteur névrosé,
Entre miroir d'eau et ciel d' enfer.

Quand la peau devient fort,
Et notre âme, oiseau mort,
Est-il coeur qui résiste à l'exil?
Je m'improvise coureur par lâcheté d'être vil.

(Mais toutes les routes ont une fin...)

Reconnaître un visage et partir.
Partir loin. Partir sans souvenirs.
Mon spectre à mes talons, écraser ces oracles,
Dans ma bouche, aussi chaste, que tes lèvres coupables.

Sur le ventre glacé d'une dune prostrée,
Sous des vents déchaînés aux vomissures de verre,
Je l'enterre:
Cette âme sereine comme un jardin d'hiver.
Barricade dressée face aux peurs étoilées.

Dieu que notre liberté se paie!!!

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
dav


Je fais mourir de faim l'amour pour qu'il dévore ce qu'il trouve. (Octavio Paz)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
3319 commentaires
Membre depuis
14 mars 2005
Dernière connexion
6 mars
  Publié: 25 sept 2006 à 14:35 Citer     Aller en bas de page


Il y a longtemps que je ne t'avais lu, et bien c'est toujours un plaisir!



"Mon spectre à mes talons, écraser ces oracles,
Dans ma bouche, aussi chaste, que tes lèvres coupables.

Sur le ventre glacé d'une dune prostrée,
Sous des vents déchaînés aux vomissures de verre,
Je l'enterre:
Cette âme sereine comme un jardin d'hiver.
Barricade dressée face aux peurs étoilées."


Un style raffiné et tranchant.

Superbe.

  L'Art du guerrier consiste à équilibrer la terreur d'être un Homme, avec la merveille d'être un Homme. (assAssin)
Mademoiselle Phébus


Just let me fall out the window with confetti in my hair. (Tom Waits)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
1548 commentaires
Membre depuis
9 mars 2005
Dernière connexion
8 mars 2020
  Publié: 25 sept 2006 à 15:22 Citer     Aller en bas de page

Je suis de l'avis de Dav, c'est superbe!
Les mots sont...
L'émotion est...


Mademoiselle Brin!

  (Là-haut l'absence entière et le bleu charbonnant.) Par le jour se levaient des géants tristes, un violon en carton-pâte sous le rêve. (Fernand O. -Le Soleil sous la mort)
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5973 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 25 sept 2006 à 16:21 Citer     Aller en bas de page

"(Mais toutes les routes ont une fin...)
Reconnaître un visage et partir.
Partir loin. Partir sans souvenirs."

Pour moi la clé du poème se situe bien là. Je connais bien cette fuite-là! Je suis tes pas! Allez! En route... vers soi-même!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 25 sept 2006 à 20:49 Citer     Aller en bas de page

Des mots précis des expressions aussi tranchantes qu'une lame de guillotine, c'est plus qu'un élagage de réussite, fuir, partir vers cette route du soi, souvent sans carte ni boussole.
je me réjouis de ton retour ici, tu étais parti
amicalement
jc

 
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 26 sept 2006 à 12:30 Citer     Aller en bas de page

Merci a tous
Merci pour votre lucidité pour votre compassion
Yvano: Nous sommes en fuite de nous même mais à la fin de la route il ne reste plus que nous... un jour viendra la réconciliation

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1002
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0272] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.