Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 352
Invisible : 0
Total : 352
13363 membres inscrits

Montréal: 27 sept 21:30:46
Paris: 28 sept 03:30:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: L'opprobre a bleue l'ite et...(duo Eriune-oulipo t'au-feu) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 27 juil 2009 à 14:44 Citer     Aller en bas de page

A la pointe d'un oeil qui s'ouvre en grand écart
Se mirent, faces blêmes, des sans teints goguenards
Miroirs à l'Ouest qui en font tout un Fard
Les bretons exilés sont bien nés quelque part
Je dirai même plus à la pointe de la mère qui s'éveille
Les yeux rougis de pleurs à cause des oignons
Pleurant les échasses loties de flonflons
De Tarnos à Dax ou du Boucau à Lacanau
Et si je vous parlais de l'autre enflé du ciboulot
On lui octroie facile un gros cuit de cent vins
Un grand cru à la cuite de 100 ans d'an vit
A quoi vite les marins bataves éthylés
Se perdent en oubliant leurs bouées
Et s'en vont guillerets pour lécher des vitrines
Mais ils n'avaient prévu que l'avare ruisselle en bave
Monnaye ses crises d'épilepsie en public
En faisant le dé, billevesée sans coeur
et tournant sur lui-même dans un free-style horrible
En attendant l'holocauste à Stockholm
Avec Sue et Dean, deux navets qui scandent
L'hymen, nation en annale de baccalauréat
Puis filent au zoo, flics et geais aux graphiques courbes
Exponentiel logarithme d'une suite géométrique
Dont l'avaleur n'atteint pas le nombre des ânes nés
Quelle déchéance chez les forces sans tir en fugue
Collées aux parois tels des morts aux auras
Il y a même des gars... Mêle-toi de tes affres, ferre toi !
Mais que ton verbiage est filou, etcetaera
Je n'ai pas dit mon der des der, nier mes maux c'est le pied !
Oui mais les allos gênent l'écoute et mon étrier
S'éprit d'un halo chouette qui se plume à l'eau
Entre le marteau et l'enclume à l'insu du forgeron
Le cou en foudre du preux chevalier sans coup
Éclaire avec des étincelles d'intelligence artificielle
Les mois de la robe aux tiques sauvegarde l'essentiel
En cousant à poux insérés des chais nets rehaussés d'or
Dont l'eau tarie n'en fait pas d'o bus
Oh j'y vais, ne me presse pas tant
Et ces six troncs... Nell, que fait-elle là ???
Elle astique les mousses, tique en voyant la mousse qui tâche
Fan à tout fer, elle sait s'y prendre avec zeste
Et Pom Pom Pom Pom le molosse un peu sourd, la bite au vent
La jeta comme un bout, taillé dans la mer de ses tourments
Pour plonger lors, mannes aux doutes à l'Aber Nard
Sus aux âmes brimées de laisse-poire à bouchons
Importés de Liège avec les baies à trisses d'Al
Le cas(ba)nal de toutes ces fées no man's land
Nous laisse coites et sans plus aucun mot à vous donner.

 
Bébinou


L'amour est le gouffre de l'ennui
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
987 commentaires
Membre depuis
7 juin 2009
Dernière connexion
12 décembre 2012
  Publié: 27 juil 2009 à 15:17 Citer     Aller en bas de page

Bon après 2 lectures (j'vais y retourner encore une fois) que dire: je me suis éclatée à déchiffrer vos talentueux jeux de mots
Loup phoque(qui est le loup? Qui est le phoque )

Super!!!!

  Bébinou
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 28 juil 2009 à 01:01 Citer     Aller en bas de page

Oh lal! Je de maux en rafales! Pas le temps de reprendre son souffle! Une bordée suit la suivante de cy-près que j'en perds mont chat-peau!!
Merci les filles pour ce duo île -hareng qui saur de l'or dîne aire!!!! .
Amitiés

Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
9 septembre
  Publié: 28 juil 2009 à 03:14 Citer     Aller en bas de page

Et bien les filles!!
que dire sinon que visiblement vous vous êtes bien marrées les premières.

à notre tour maintenant de le faire, et c'est un vrai délice



Pour plonger lors, mannes aux doutes à l'Aber Nard

celui là il me plaît bien

comme quoi la bretagne!!!!

des

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 28 juil 2009 à 15:16 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous, on s'est éclaté comme des folles à le faire vi, une bretonne et une belfortaine ça donne ça !


  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 28 juil 2009 à 18:20 Citer     Aller en bas de page

c'est la pluie d'iode qui tombe sur la Bretagne qui fertilise les cerveaux, alors que moi je voulais la quitter pour l'échanger avec le soleil du midi.

je vais y réfléchir

quel magnifique poème en jeu de mots

Sélénaé

 
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 29 juil 2009 à 02:28 Citer     Aller en bas de page

Amis lecteurs,

Une lionne bretonne (zodiacale) et une belfortaine dont le lion est l'emblême.
Héhé, un duo à rugir de plaies, sire.

Effectivement ça coulait tout seul, comme du mi-elles, une phrase entrainant l'autre, une deux, une deux en avant, Marche !!!

C'était un plaisir, Eriune.

 
Galaad


Les mots sont le miroir de l'âme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3532 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2006
Dernière connexion
21 janvier 2018
  Publié: 8 août 2009 à 16:53 Citer     Aller en bas de page

Magnifique jeux de mots , c ets vrai qu il souffle comme un vent de bretagne

Amitié

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1225
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0269] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.