Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 85
Invisible : 0
Total : 87
· Scattare · Dukes
13206 membres inscrits

Montréal: 5 oct 09:06:57
Paris: 5 oct 15:06:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Les regrets ( sonnet ) vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
belzeghon


J'ai souvent rêvé d'étoiles du fond de mon abîme .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
26 commentaires
Membre depuis
11 mars 2007
Dernière connexion
20 octobre 2007
  Publié: 29 sept 2007 à 18:50
Modifié:  29 sept 2007 à 19:07 par Tilou8897
Citer vertical_align_bottom

Éphémères pensées aux regards de poison ,
Qui me traquent sans cesse et s'acharnent sans fin .
Éphémères soucis qui forcent mon déclin ,
Me laisserez-vous donc sans vos exhalaisons ?

Vous me faites courber l'échine sans raison,
Assaillant de vos traits mon coeur de séraphin .
Je me romps sous le poids de vos repos défunts ;
Vous vous êtes nourris de mes afflictions .

Je sens votre lourdeur pesé sur mes épaules ;
Torrents d'idées , fleuves d'échecs , courants d'eaux folles ,
Qui s'écoulent, sur mon coeur nu et affaibli .

Mon âme est en peine , cherchant la rémission .
Vous revenez charger mes dernières légions
Et j'attends calmement la mort ou vos répits.

  S'il faut choir, je veux tomber du ciel
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
1441 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
21 août
  Publié: 30 sept 2007 à 12:49 Citer vertical_align_bottom

Lorsque nos pensées nous obsèdent...
J'aime l'expression dans ce poème, même si un ou deux légers accrocs sur le rythme.
Un plaisir de lecture ceci dit, et qui a su me toucher.
Amicalement
Jonathan

 
belzeghon


J'ai souvent rêvé d'étoiles du fond de mon abîme .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
26 commentaires
Membre depuis
11 mars 2007
Dernière connexion
20 octobre 2007
  Publié: 30 sept 2007 à 13:54 Citer vertical_align_bottom

Quels endroits te paraissent moins bon ? ça m'aiderait à l'arrange ce poème .

Merci

  S'il faut choir, je veux tomber du ciel
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
1441 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
21 août
  Publié: 4 oct 2007 à 09:26
Modifié:  4 oct 2007 à 09:30 par Joey
Citer vertical_align_bottom

Hello,
"Me laisserez-vous donc sans vos exhalaisons ?"
le 'donc' ?

Pour aller plus loin...
Disons que, surtout car c'est la forme d'un sonnet, ce poème mérite beaucoup d'attention, car cette forme demande de l'exigence. Les rimes comme fin/déclins ne le sont pas vraiment... une rime s'appuie sur une consonne, le sonnet veut des rimes riches (oui je sais je chipote lol.. mais c'est le classique et il est crédible à mes yeux car il offre à la poésie une réelle touche artistique et qui contribue vraiment à l'appréciation à l'écoute quoique les libre (et non les "libérés), qui utilisent sans le savoir le classique, en disent)

Bon... considérons que ca intéresse...
Dans un quatrain il y aussi la rime masculine (é/i/u..etc...) et féminine (se terminant par un 'e' muet)
Cette alternance établi un rythme crescendo descrescendo selon que la rime féminine soit à l'extérieure ou à l'intérieur.
Il doit y avoir pas mal de choses à ce sujet dans le coin de la technique il complétera ce que peut-etre tu veux savoir sur ca.

Il y a aussi une référence de livre de prosodie dans le coin de la technique, de Gilles Sorgel (dans google ca ira), j'avais eu l'occasion de le lire et il est assez complet. Il m'a appris beaucoup de choses.

Mais avant tout dans ton poème, les images sont fortes, et c'est ce qui fait la force de ta plume.

Bonne continuation à toi
Amicalement
Jonathan




 
belzeghon


J'ai souvent rêvé d'étoiles du fond de mon abîme .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
26 commentaires
Membre depuis
11 mars 2007
Dernière connexion
20 octobre 2007
  Publié: 4 oct 2007 à 12:44 Citer vertical_align_bottom

Nous sommes tous ici pour progresser je pense et ton analyse me parait être très utilie pour avancer vers le chemin de la poésie classique que j'adulte tant .


Merci .
Amicalement
Belzeghon

  S'il faut choir, je veux tomber du ciel
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2247
Réponses: 4
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0206] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.