Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 15
Invisible : 0
Total : 17
· Avraham · carioca
13216 membres inscrits

Montréal: 30 nov 06:39:06
Paris: 30 nov 12:39:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Apocapitalisme vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Nicolas Reuge

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1037 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2004
Dernière connexion
2 septembre
  Publié: 16 nov 2004 à 05:26
Modifié:  12 avr 2010 à 08:18 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom

Apocapitalisme

L’aube est rouge sur cette terre dévastée
Où ne reste que larmes de sang séché
Et les éclats rouillés d’un œuf qui naguère
Portait en son cœur un soleil éphémère

Il ne brillait qu’en façade, cet astre
Dans sa coquille, sur son pilastre,
Ombre d’une ombre dans sa course futile
Géant cheval fou aux gros sabots d’argile

Gérant la cadence à un rythme d’enfer
S’abreuvant du sang noir et pétrolifère
Rien ne l’arrêtait, son galop pécunier
Des champs de blé poussant sur de grands charniers

Au soir, il a suffi que monte la brise
Pour que tombe la façade et qu’il se brise,
L’aube est rouge et le vent sirocco,
Dieu ! Le chant du coq est sans écho.

  Electron libre, un point c'est tout.
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 16 nov 2004 à 06:06 Citer vertical_align_bottom

Tu sais combien j'apprécie ta poésie, mais ce genre là j'en raffole, bravo.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5042 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 16 nov 2004 à 06:11 Citer vertical_align_bottom

une tornade épique a soufflé sur ta plume
le véritable or noir est encre et non bitume

amitiés,
chimay

  La musique danse, la poésie chante
last_cry

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
826 commentaires
Membre depuis
24 février 2004
Dernière connexion
10 septembre 2005
  Publié: 16 nov 2004 à 11:15 Citer vertical_align_bottom

J'ai beaucoup aimé ton écrit
Tu as beaucoup de talent!
Je nomine
Amitiés

Nab

  Une étoile a rejoint le ciel ...
Nicolas Reuge

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1037 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2004
Dernière connexion
2 septembre
  Publié: 17 nov 2004 à 05:20 Citer vertical_align_bottom

Patrick, Chimay, Nab et Andro, vos commentaires élogieux me touchent énormément, d'autant plus que j'ai mis beaucoup de temps à l'écrire et que finalement je n'en étais pas pleinement satisfait.
Merci beaucoup

Nicolas.

  Electron libre, un point c'est tout.
Nicolas Reuge

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1037 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2004
Dernière connexion
2 septembre
  Publié: 19 nov 2004 à 08:43 Citer vertical_align_bottom

Saphariel, merci beaucoup pour ton commentaire.
Amitiés.

Nicolas.

  Electron libre, un point c'est tout.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3577
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0199] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.