Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 33
Invisible : 0
Total : 36
· Flora Lynn · Searyl · In Poésie
13457 membres inscrits

Montréal: 16 juin 12:04:13
Paris: 16 juin 18:04:13
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Théâtre & Scénario :: Surprise-surprises - Acte I I I - scène 2 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22971 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 23 mars 2020 à 10:49
Modifié:  24 mars 2020 à 12:40 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Scène 2


Carole : — Laisse, j’y vais…

Elle regarde par le judas.

Liliane : — Hé bien ?

Carole : — C’est une dame. Elle a l’air furax.

Idriss, toujours en boxer, avec des gants de ménage et Robert, en tablier à fleurs, surgissent avec des balais et des seaux, chantonnants « YMCA »…

Liliane, regardant à son tour par le judas : — Misère ! La voisine d’en dessous. Je savais qu’elle ferait un scandale, c’est elle qui a dû appeler la police, cette nuit. Déjà que la semaine dernière elle n’a pas apprécié mon cours de flamenco en ligne… Ho, je n’ai pas la tête à l’affronter ce matin.

Robert, frétillant : — Je m’en charge ! T’inquiète pas, je me sens très en forme…

Flore, du fond du canapé : — Ho là là… Quand Robert se sent en forme on peut craindre le pire.

Robert arrache son tablier et entrouvre la porte.

Robert (très sûr de lui) : — Madame bonjour !

Liliane et Carole se placent hors de vue de la voisine.

Voisine : — Monsieur, j’ai déposé ce matin une plainte à la police, le tohu-bohu de cette nuit est insensé ! J’ai également averti la copropriété, c’est proprement inadmissible !

Robert, fait des signes dans son dos et les trois femmes s’éclipsent dans l’atelier : — Madame, je vous comprends…

Voisine : — Vous êtes le maître de maison ?

Robert : — Je suis en quelque sorte le maître de cérémonie ! Robert Mousseux, de la société Mousseux Sec et voici mon employé : Idriss Bâtonnet…

Idriss, passant juste la tête : — Enchanté Madame !

Robert : — Notre entreprise est spécialisée dans le Global Festive Management*. C’est un nouveau concept qui fait fureur aux Etats-Unis.

Idriss : — Oui, le GFM !

Voisine : — Inadmissible, Monsieur ! Je n’ai pas fermé l’œil de la nuit !

Robert, ouvrant la porte et faisant entrer la voisine : — Certes ! C’est très fâcheux. Il faut que vous sachiez que c’était une expérience médiatique. L’entreprise Mousseux Sec va passer à la télévision, cette semaine dans « Startup Live* », vous aussi d’ailleurs, si vous y consentez.

Voisine, entrant : — Comment cela ?

Idriss : — Nous n’avons pas pu vous prévenir, les journalistes nous ont bien dit : secret ab-so-lu . Si le voisinage avait été prévenu, le reportage aurait été faussé. Vous allez recevoir l’équipe de tournage tout à l’heure, pour vous interviewer.

Voisine, embarrassée : — Mais je ne sais pas, enfin, de quoi s’agit-il ?

Robert : — Un testimonial, Madame, un verbatim ! Vous raconterez votre expérience nocturne devant les caméras ! En prime time !…

Voisine : — Ha vraiment ? Je ne sais pas si…

Robert : — La société Mousseux Sec est à la pointe de l’innovation. Elle se charge de toute la soirée dans le respect des normes de développement durable : invitations, buffet, musique, bien sûr, mais aussi : paracétamol, nettoyage, rangement, médiation de voisinage, recyclage du verre. Nous avons obtenu un label européen ! L’ ECCSB, European Clean And Sustainable Creative Business.*

Voisine, dubitative devant la tenue d’Idriss : — Ha ?

Idriss, faisant une courbette : — Nous avons également obtenu le label Gay Friendly.*

Voisine, reluquant l’anatomie d’Idriss : — Ha oui, c’est pas triste, il faut l’admettre !

Idriss, faisant une démonstration de balai : — Voyez, je peux nettoyer à mon aise, je ne suis pas gêné dans mes mouvements, je transpire moins, je suis plus efficace. L’entreprise n’a pas de combinaison de travail à faire nettoyer, donc moins d’émission de CO2, moins de consommation d’eau. Nous n’utilisons pas non plus de vaisselle en plastique, le buffet est bio et sans gluten, évidemment ! La musique est mixée par des jeunes en échec scolaire dans le cadre de leurs études de chauffagistes en alternance. C’est dire si ça chauffe l’ambiance. Nos produits nettoyants sont sans phosphates et non testés sur les animaux. Moi même j’ai été embauché dans le cadre de la coopération entre la France et le Sénégal, en tant que représentant de la diversité. Nous avons eu cette nuit des membres éminents de la diaspora gay, venus tout spécialement de San Francisco ! Et, Madame, l’entreprise reverse 10 pour cent de ses bénéfices au profit d’organisations non gouvernementales !

Robert : — Mousseux Sec est une entreprise 2.0 !…

Idriss : — L’équipe de tournage arrive chez vous dans une heure ou deux, soyez prête !

Voisine : — Dans une heure ? (regardant sa tenue, tâtant son brushing). Mais c’est trop juste ! Bon hé bien je file me préparer ! Tout de même, ces américains, ils sont forts.

Robert : — Vous allez crever l’écran, Madame !

Voisine, partant en minaudant : — Flatteur !

Robert ferme la porte derrière elle. Idriss et lui se tapent dans les mains, silencieusement.

Liliane, Carole, Flore ressortent de l’atelier.

Flore : — Alors là…

Carole : — Respect !

Liliane : — Chapeau ! (à Flore) Tu sais ton mari, il m’étonne de plus en plus…

Flore : — Et moi, donc ! (Elle prend son mari dans ses bras). Mon bouchon, tu devrais faire du théâtre !

Idriss : — Bouchon et Bâtonnet. Ça sonne bien ! Mieux que Mousseux Sec !

Liliane : — C’est vrai ! Mais ça fait pas tellement entreprise 2.0

Carole : — Cap and stick ? Ou plutôt "Cap'tain Stick" !

Robert : — Excellent ça ! Sans blagues, on vient d’inventer un concept ! On aurait juste besoin d’une bonne architecture numérique ! Je peux me charger du buffet !

Baptiste arrive, hirsute, roulé dans une couverture : — On parle business ici, à cette heure ?

Idriss : — Oui mon pote ! Il te faut combien de temps pour créer un site ?

Baptiste : — Hoooooo, ça va ! Hein ! pas de violences ! C’est dimanche.

Liliane : — Thomas pourrait faire le DJ ? Il est plus doué pour ça que pour la trigonométrie.

Flore : — Robert, tu parles sérieusement ?

Robert : — Ma foi, oui. J’en ai marre de faire le traiteur de quartier, de servir des parts de lasagne toute la journée et le loyer de la boutique est très lourd. Il faut, bien sûr, y réfléchir, faire un business plan… Mais c’est pas idiot. Oui, ma pu-puce je suis très sérieux !

Jade arrive, l’air morne, toujours soutenue par Sofia.

Sofia : — Allons, c’était pas un mec pour toi.

Jade : — Là c’est sûr, j’aurai pas mon partiel ! (à Idriss) Ben vous, vous avez mis un de ces daoua dans cette famille !

Liliane : — Allons, Jade, il n’y est pour rien !

Jade : — Ben quand même ! il vient pour la chaudière, il chauffe Carole et on le retrouve au petit matin en slip et gants de caoutchouc…

Fin de la scène 2

Par Adamantine© et Aude®




* European Clean And Sustainable Creative Business
* Homosexuels bienvenus

* Global Festive Management (nom inventé aussi) = Gestion globale des fêtes
* Startup Live (nom d'émission inventée) = Démarrage en direct

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
241 poèmes Liste
3029 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
23 mai
  Publié: 23 mars 2020 à 11:25 Citer     Aller en bas de page

Merci pour "la dose bonne humeur " de la journée ! A quatre mains, ( oui bon, en vous supposant ambidextres, ça va quoi ! ) ça assure un texte tous les jours ! C'est top !



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22971 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 23 mars 2020 à 12:13 Citer     Aller en bas de page

Citation de Mawringhe
Merci pour "la dose bonne humeur " de la journée ! A quatre mains, ( oui bon, en vous supposant ambidextres, ça va quoi ! ) ça assure un texte tous les jours ! C'est top !



Mawr



Merci Mawr, on s'achemine vers l'épilogue...

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
1820 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
13 juin
  Publié: 24 mars 2020 à 07:18 Citer     Aller en bas de page

Non mais sérieux, Mousseux Sec j'en mets au frais pour trinquer à vos imaginations débordantes! Quel talent!

  SHElene
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22971 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 24 mars 2020 à 12:37
Modifié:  24 mars 2020 à 12:41 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de SHElene
Non mais sérieux, Mousseux Sec j'en mets au frais pour trinquer à vos imaginations débordantes! Quel talent!



Oui le Mousseux Sec ça ravigote !

Merci SHElene !

PS : Une bonne âme de l'équipe de gestion (peut être Adamantine ?) a pris la peine de traduire les expressions en anglais, merci, j'avais oublié de le faire. European Clean And Sustainable Creative Business = nom d'entreprise inventé. Lol, c'est pas une traduction ça ! la vraie traduction est :
Entreprise européenne créative propre et durable. Avoue que ça envoie du pâté dans l'espace !

Il restait quelques expressions à traduire, et je le fais de ce pas.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
435 poèmes Liste
4916 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 5 avr 2020 à 12:06 Citer     Aller en bas de page

le suspense est à son comble, vite l'épilogue !

  Pichardin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22971 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 9 avr 2020 à 12:49 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pichardin
le suspense est à son comble, vite l'épilogue !



  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 785
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0275] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.