Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 21
· Jean-Claude
13462 membres inscrits

Montréal: 16 juin 14:14:46
Paris: 16 juin 20:14:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: La carotte est coït ou L'orée des fantasmes(guidoch-oulipoch Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 16 oct 2009 à 04:18
Modifié:  16 oct 2009 à 04:18 par OuLiPoMad
Citer     Aller en bas de page


Aux commissures de la hard-iesse
Sa langue douce venue danser
Hors des communes banalités
Les transporta en aparté

Instant magique d'intimité pure
Pensées pimentées et désirs futurs
Une douce harmonie accapare l’espace
Occupe les esprits, les corps s’entrelacent

Alors il ôte sa bague d'union
Qu'il jette au hasard en l'air
Elle défait ses cheveux passion
En brassées de boucles légères

On les devine alors comme s'ils priaient
Il s'arroge le droit de l'agenouiller
Elle se plie au jeu, de lui assoiffée
Lui debout cambré, elle penchée et puis.

Et puis l’instant soudain chasse les interdits
Les gestes, les mots s’envolent, inédits,
Quand la pointe des cœurs s'ouvre dans la passion
C’est que les corps déjà ont rêvé leur fusion.

Ce que l'on surprend en les regardant mieux
De fil en aiguille et sourires envieux
C'est l'application qui s'empare d'elle
Comme si elle cousait boutons d'ors et dentelles

En rêve il la voulait, en cœur elle l’a rejoint
Bien plus que leurs folies, leurs élans se sont joints
Son jeu de mains soumis au joug de l’indécence
Conjugua son ivresse à la frêle innocence.

Je t’épanouirai dans ta splendeur charnelle
Mes lèvres à ton cou murmurent mille indécences
Divine mais dangereuse j’échoue sur ses rivages
Exalté de braver l'interdit du mariage

Toi, ma Belle, mon éternité aux promesses envoûtantes
Que n'ai-je un jour croisé par hasard ta sente
Que ne t'ai-je trouvée avant mon épousée
Que n'avons-nous ensemble fumé mon calumet

Toi ma déraison, ma douce, ma tendre captive
J’ai beau me raisonner, tout en toi je respire
L’intime de ton être à nul autre pareil
Verse à mes lèvres aimantes un rayon de soleil

Avec ton Wonderbra tu troubles ma quiétude
Je croise ton regard, je reveux une turlutte
Mais je me perds soudain dans ces pensées loufoques
Il faut que nos ébats riment en « tude et phoque »

Ah qu'il est difficile de rester prosaïque
Lorsque votre cerveau se trouve entre vos jambes
Et que la rime est molle lorsque l'hémisphère sud
De votre anatomie se résume à un membre.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22971 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 16 oct 2009 à 05:29 Citer     Aller en bas de page

Wouaou !! C'est chaud ce poème !
Très bien écrit, vos plumes sont très homogènes et le propos est joliment abordé, progressif, imagé sans vulgarité. Chapeau messieurs…

Encore bravo

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
27 février
  Publié: 16 oct 2009 à 05:35 Citer     Aller en bas de page

A toute seigneuse toute honneuse, et je tiens à remercier ici et maintenant publiquement, le verbe haut et le menton en avant, j'ai nommé l'incontournable, l'inimitable mais aussi l'impitoyable OuLiPo Mad pour avoir bien voulu me faire partager son désir non contenu d'écrire dans pareil registre avec votre serviteur

à ce titre elle est en droit d'attendre une poignée de si convoités, de ma part....

je sais son sens de l'humour...big merci OuLiPo








Nilsthom,

Nous avons aimé aussi
Mais le partage reste la clef de voûte de ce site

amicalement







Malika,
Merci à toi
et des











Aude Doiderose,
Pas évident d'aborder pareil propos sans verser dans la vulgarité, mais nous gardons par devers nous, des essais préalables d'une salacité sans égale, nous attendrons la pleine maturité de certains membres avant de poster

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 16 oct 2009 à 06:03
Modifié:  16 oct 2009 à 07:46 par OuLiPoMad
Citer     Aller en bas de page

QUOI !!!!
Qu'apprends-je ?????
Je convoiterais des de ta part Gouido ????
Héhé, la méthode Coué s'appliquerait également aux embrassades.
Oups, j'ai pas ponctué nos échanges d'écriture par un ou des !!! Je m'en rends compte à l'instant.
Dans ma valise diplomatique, je dépose un paquet bisouesque pour te consoler !!!


HAN !!!! Qu'apprends-je encore ???? Nous avons sous le coude des textes à ne pas mettre entre toutes les mains ? Guido, voyons Guido, on avait dit qu'on tairait ce penchant que tu as et que tu essaies de me prêter (traitreusement) !!!

A vous qui avez laissé un ti comm, réalisez-vous ce que j'ai du subir lors de notre création ? Non je plaisante, je vous conseille vivement de co-écrire avec guidô

 
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 16 oct 2009 à 07:54 Citer     Aller en bas de page

Je trouve que le titre que vous avez choisi en promet plus que le texte n'en donne! Je crois donc que vous avez censuré vos délires et que vous avez gardé caché le meilleur!


C'est un scandale.

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
13 mai
  Publié: 16 oct 2009 à 08:33
Modifié:  16 oct 2009 à 11:26 par SélénaéLaLouveFéline
Citer     Aller en bas de page

Très très beau duo

Je me suis régalée à lire ce magnifique poème et je veux moi aussi des bisous, érotiquement bien tourné..

Bravo à vous deux

Sélénaé La Lionne

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22971 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 16 oct 2009 à 09:14
Modifié:  16 oct 2009 à 09:15 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de Guid'Ô

Pas évident d'aborder pareil propos sans verser dans la vulgarité, mais nous gardons par devers nous, des essais préalables d'une salacité sans égale, nous attendrons la pleine maturité de certains membres avant de poster



Il faut publier le "making of" dans la rubrique "poésie cochonne" qu'il conviendrait de créer assez rapidement.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
27 février
  Publié: 17 oct 2009 à 00:35 Citer     Aller en bas de page

Corwin,

L'heure n'était pas à choquer ! J'ai eu le plus grand mal à contenir ma partenaire.
amicalement








La Lionne,

3615 qui n'en veut! pour les







Aude,

"le making of collector" est en pleine impression nous n'arrivons pas à fournir la grande distribution....

quand à ta rubrique, il faudrait suggérer un référendum

des

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 17 oct 2009 à 02:26 Citer     Aller en bas de page


Mon observation s'appuyait sur ce passage qui effectivement semblait montrer que la partie féminine de ce duo était déchaînée.


Citation de Guid'eau

.................
Pas évident d'aborder pareil propos sans verser dans la vulgarité, mais nous gardons par devers nous, des essais préalables d'une salacité sans égale, nous attendrons la pleine maturité de certains membres avant de poster

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
OuLiPoMad
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
923 commentaires
Membre depuis
19 janvier 2009
Dernière connexion
9 août 2013
  Publié: 17 oct 2009 à 05:38 Citer     Aller en bas de page

Mééééééééééé !
Alors que c'est moi qui temporise un max !!!
Non les beaux passages romantiques sont de GuidÔ, vous pensez bien ! Sa patte n'est plus à démontrer si je ne m'abuse ! D'ailleurs quand vous verrez qui a écrit quoi vous changerez peut-être d'avis !!!

Un making of ? Il serait bien décevant car bien plus sage.


 
Aeshne

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
2873 commentaires
Membre depuis
22 mars 2008
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 19 oct 2009 à 12:57 Citer     Aller en bas de page

J'adore les deux dernière strophes

Un duo réussi

Bises à vous deux

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
27 février
  Publié: 1er nov 2009 à 13:57 Citer     Aller en bas de page

crepuscule,

perso, j'ai tout adoré et notamment les strophes non postées pour violation des règles relatives à la décence


des

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2844
Réponses: 11
Réponses uniques: 6
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0320] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.