Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 59
Invisible : 0
Total : 61
· Curet-Haut · Audrey Deroze
13206 membres inscrits

Montréal: 6 oct 13:24:05
Paris: 6 oct 19:24:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Pour résumer... vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
dav


Je fais mourir de faim l'amour pour qu'il dévore ce qu'il trouve. (Octavio Paz)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
3319 commentaires
Membre depuis
14 mars 2005
Dernière connexion
3 mai
  Publié: 6 oct 2009 à 17:29 Citer vertical_align_bottom


... les politiques à l'oeuvre dans une bonne partie du monde, on peut dire que les intérêts privés sont toujours préférés à l'intérêt public.

Basta.

  L'Art du guerrier consiste à équilibrer la terreur d'être un Homme, avec la merveille d'être un Homme. (assAssin)
Anis Tézian


This is the way the world ends, not with a bang but a whimper.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
322 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2009
Dernière connexion
29 juillet 2019
  Publié: 6 oct 2009 à 18:19 Citer vertical_align_bottom

L'interet public c'est un interet privé commun à la majorité.

 
dav


Je fais mourir de faim l'amour pour qu'il dévore ce qu'il trouve. (Octavio Paz)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
3319 commentaires
Membre depuis
14 mars 2005
Dernière connexion
3 mai
  Publié: 7 oct 2009 à 02:57
Modifié:  7 oct 2009 à 03:35 par dav
Citer vertical_align_bottom

Et donc... ?

Tu n'as pas compris ce que j'ai voulu dire, ou tu prends un malin plaisir à clamer que tout est bonnet blanc et blanc bonnet ?

Un intérêt "privé" commun au plus grand nombre n'est-il pas préférable à un intérêt privé "commun" à une extrême minorité ?

  L'Art du guerrier consiste à équilibrer la terreur d'être un Homme, avec la merveille d'être un Homme. (assAssin)
Anis Tézian


This is the way the world ends, not with a bang but a whimper.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
322 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2009
Dernière connexion
29 juillet 2019
  Publié: 7 oct 2009 à 05:29 Citer vertical_align_bottom

Ca, je ne le contredis pas.

Je voulais simplement relever l'ambiguité du terme.

Le fait est que si il est l'interet privé de la majorité, il n'est pas celui d'une minorité et qu'en général, ce sont les minorités qui ont le plus tendance à exprimer leur mécontentement.

Donc pour formuler cela simplement, je pense qu'agir envers l'interet public mènera inévitablement qu'à d'autres mécontentements.

C'est bien là tout le paradoxe de l'humain.

Cela dit, il vaut mieux une majorité de personnes satisfaites qu'une majorité de personnes insatisfaites, même si l'on sait que les personnes satisfaites trouveront toujours à s'insatisfaire.

 
dav


Je fais mourir de faim l'amour pour qu'il dévore ce qu'il trouve. (Octavio Paz)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
3319 commentaires
Membre depuis
14 mars 2005
Dernière connexion
3 mai
  Publié: 7 oct 2009 à 05:47 Citer vertical_align_bottom

Tu as tout à fait raison quant à cet aspect "paradoxal" de l'humain.

Une autre formulation pourrait-être que dans un bien il y a toujours un mal et vice-versa.

Le danger de cette pensée et conscience nécessaire est qu'elle peut mener à un détachement, désintérêt menant facilement à se laisser aller à l'inaction, et donc à simplement subir.

Un problème qui relève de la philosophie je pense.

  L'Art du guerrier consiste à équilibrer la terreur d'être un Homme, avec la merveille d'être un Homme. (assAssin)
Anis Tézian


This is the way the world ends, not with a bang but a whimper.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
322 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2009
Dernière connexion
29 juillet 2019
  Publié: 7 oct 2009 à 07:45 Citer vertical_align_bottom

Je pense que le moteur d'une réaction populaire n'est pas le mécontentement, l'asservissement, etc mais plutot la naissance d'un nouveau mode de pensée.

Sans nouveau courant de conception de la vie et de l'humanité, on ne peut selon moi aboutir à une quelconque action populaire.

Le peuple français aurait surement continué à vivre sous le joug de la monarchie si il n'y avait eu les philosophes des Lumières, et cela malgré les circonstances exceptionnellement défavorables de l'époque. Il en va de même avec le peuple russe sans le communisme (et d'autres pays par la suite).
Aux grandes idées, les grandes actions.

Le manque considérable de créativité idéologique de nos 20 dernières années laisse le peuple dans le brouillard.
Changer les choses, certes, mais dans quelle direction ?
Socialisme, communisme, liberalisme, capitalisme, sociale-démocratie, tout cela c'est du périmé.

Je pense que celui, ou celle ou ceux qui apporteront avec eux une nouvelle idéologie, aussi novatrice qu'ont été les précédentes à leurs époques, n'auront guère de mal à se faire entendre et suivre.
Mais par ces temps d'intenses frustrations et humiliations, le contenu de cette idéologie pourra être un danger plus qu'un renouveau salvateur.
On l'a déjà vu au siècle précédent.

"Marx disait que les idées deviennent forces quand les masses s'en emparent. Où sont nos idées, où sont les masses, où sont nos forces ?"-Domnique Cabrera

 
dav


Je fais mourir de faim l'amour pour qu'il dévore ce qu'il trouve. (Octavio Paz)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
3319 commentaires
Membre depuis
14 mars 2005
Dernière connexion
3 mai
  Publié: 7 oct 2009 à 12:05 Citer vertical_align_bottom

La naissance d'un nouveau mode de pensée, d'une nouvelle conception de la vie et de l'humanité ne s'accompagne-t-elle pas d'un mécontentement populaire, dans le sens où l'état de la société concernée à ce moment ne correspond plus aux attentes, forgées par cette nouvelle conscience, du peuple, et donc le "mécontente"... ?

Quant à notre époque, il me semble au contraire qu'elle est sur un fil : il y a une réelle conscience qui naît, nourrit de préoccupations écologiques et économiques. Un exemple concret et révélateur est celui des AMAP* : des groupes de citoyens s'organisent en partenariat avec un ou des agriculteurs ; les individus s'engagent à acheter, par exemple, 6 oeufs ou/et un panier de légumes par semaine et les payent par avance, ce qui permet à l'agriculteur de gérer sa production, de savoir sa vente assurée, et aux 2 parties de zapper le réseau d'intermédiaire.
Ainsi, la marge du producteur est plus large, le produit pour le consommateur plus frais et les transports largement réduits (tout ça se fait "en local") la planète moins agressée.

Une sorte d'autogestion en somme...





*Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne

  L'Art du guerrier consiste à équilibrer la terreur d'être un Homme, avec la merveille d'être un Homme. (assAssin)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1327
Réponses: 6
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0461] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.