Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 163
Invisible : 0
Total : 164
· AllantVers
13354 membres inscrits

Montréal: 25 sept 03:15:31
Paris: 25 sept 09:15:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Souvenirs doux à venir... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Alyssia
Impossible d'afficher l'image
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
478 commentaires
Membre depuis
20 mai 2004
Dernière connexion
19 juin 2004
  Publié: 9 juin 2004 à 16:23
Modifié:  14 déc 2012 à 11:37 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

L’alizé de l’été, doucine rêverie,
A noué ses soupirs à mes tendres murmures,
Une caresse d’aile aux plumes de l’azur
A frôlé le velours de ta bouche ancolie.

***

As-tu souvenance du vent dans mes cheveux ?
Il les faisait danser sur mes épaules nues
Et des mèches têtues différaient l’entrevue
De l’absolue candeur de nos yeux amoureux.

***

C’était le temps des fleurs, des blés et du bonheur,
De nos corps épousés dans les champs parfumés
A la lavande bleue et au miel de baisers,
Des voeux d’éternité en pétales de coeur

***

Et si la pluie pleurait sanglots longs et amers,
Tu écartais les bords du corsage des cieux
En volant des flammes au soleil capricieux
Et faisais que l’amour soit d’or et de lumière.

***

As-tu souvenance de mes mots sur ta peau ?
Ils étaient vagabonds dans la magie du soir
Leurs longs bavardages te contaient notre histoire
Et les mots s’enlaçaient sous les doigts des héros.

***

C’était le temps des nuits sous la lune opaline,
Des étoiles d’argent à l’anneau de nos songes,
Des étreintes en or que l’infini prolonge
En gravant l’Univers à nos âmes câlines.

***

Doux sont les souvenirs au seuil de l’avenir :
Ils sont rubans de soie autour de nos émois,
Tissés en fils de joie ils m’emmènent vers toi ;
Nous sommes le passé, nous sommes à venir.

  Nous ne sommes nous qu'aux yeux des autres et c'est à partir du regard des autres que nous nous assumons comme nous-mêmes.
Marielune

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
258 commentaires
Membre depuis
5 février 2004
Dernière connexion
16 juillet 2004
  Publié: 9 juin 2004 à 18:29 Citer     Aller en bas de page



Super Alyssia on dirait un couple qui se parle qui se raconte de beaux souvenirs
Très beau ton poème et comme d'habitude bien écrit.



~Marielune~

 
Médisances Vernes
Impossible d'afficher l'image
Crie silencieusement, et je m'approcherai...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
63 commentaires
Membre depuis
4 juin 2004
Dernière connexion
10 octobre 2004
  Publié: 9 juin 2004 à 19:31 Citer     Aller en bas de page


"Nous sommes le passé, nous sommes à venir."

Totalement Sublime.

Y. Vernes.

  L'art : 10 % d'imagination, 90 % de travail.
Markus
Impossible d'afficher l'image
Un oiseau qui sait voler, mais qui préfère marcher. l'pingouin!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1658 commentaires
Membre depuis
22 janvier 2004
Dernière connexion
26 septembre 2020
  Publié: 9 juin 2004 à 20:56 Citer     Aller en bas de page

Ce poème est tendre au coeur romantique. Ce poème est apparu, quand le songe de l'amour s'est pointé! j ai adoré la lecture et je nomine!

Markus xXx

 
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 10 juin 2004 à 01:57 Citer     Aller en bas de page

Une merveille, de douceur, je nomine, et je reviendrai le lire en toute tranquilité
Amitiés

  Eve Lindep
Sims.
Impossible d'afficher l'image
On ne peut être frappé par la foudre plus d'une fois.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
2606 commentaires
Membre depuis
7 novembre 2002
Dernière connexion
11 août 2019
  Publié: 10 juin 2004 à 07:05 Citer     Aller en bas de page

J'adore ta façon d'écrire,
Il est si doux, si soyeux.


Serge.

  Sims.
Alyssia
Impossible d'afficher l'image
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
478 commentaires
Membre depuis
20 mai 2004
Dernière connexion
19 juin 2004
  Publié: 10 juin 2004 à 08:31 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Marielune, Mamoushka, Y.Vernes, Markus, Nuages et Serge pour vos très beaux commentaires, les nominations...
J'suis très contente de faire partie d'une si belle et grande famille comme lpdp, vous êtes formidables.

Mille merci.

Amitiés et bisoux
Alyssia

  Nous ne sommes nous qu'aux yeux des autres et c'est à partir du regard des autres que nous nous assumons comme nous-mêmes.
Vin_100

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
256 commentaires
Membre depuis
14 février 2004
Dernière connexion
3 juillet 2004
  Publié: 10 juin 2004 à 09:09 Citer     Aller en bas de page

Magnifique Alyssia c'est très beau comme toujours.



Je t'embrasse
Vincent

 
janus

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
613 commentaires
Membre depuis
9 avril 2004
Dernière connexion
19 octobre 2005
  Publié: 10 juin 2004 à 09:40 Citer     Aller en bas de page

Tes yeux sont pleins d'étoiles
Tu nous fait partager ces beautés sans voiles
Je te souhaite de faire perdurer
Ce bonheur d'aimer...

Janus

 
Alyssia
Impossible d'afficher l'image
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
478 commentaires
Membre depuis
20 mai 2004
Dernière connexion
19 juin 2004
  Publié: 10 juin 2004 à 16:14 Citer     Aller en bas de page

Eric, que répondre, que dire à un commentaire comme celui que tu m'as laissé Je te dit que oui tu peux continuer de rêver, que oui je continuerai de me souvenir et je continuerai d'essayer de vous faire rêver.
Merci Eric pour ce très beau et touchant commentaire.

Merci Vincent pour ce commentaire, je t'embrasse aussi

Janus cher ami merci à toi de lire mes poèmes, merci pour ce beau commentaire.

Amitiés et bisoux
Alyssia

  Nous ne sommes nous qu'aux yeux des autres et c'est à partir du regard des autres que nous nous assumons comme nous-mêmes.
YannikAntoine


Ce que mon coeur crie. C'est avec de l'encre que je l'écris.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1322 commentaires
Membre depuis
26 mars 2004
Dernière connexion
21 décembre 2004
  Publié: 11 juin 2004 à 04:22
Modifié:  11 juin 2004 à 04:24 par YannikAntoine
Citer     Aller en bas de page

Alyssia,

Je lis cette douceur sans jamais me lasser.
Des souvenirs à sculpter dans l'à venir !
Une palette amoureuse qu'on voudrait détenir.
Peindre de l'amour ce qui ne peut s'effacer !


NMN

Amitiés
YANNIK

  Yannik Fernandez
Alyssia
Impossible d'afficher l'image
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
478 commentaires
Membre depuis
20 mai 2004
Dernière connexion
19 juin 2004
  Publié: 11 juin 2004 à 08:19 Citer     Aller en bas de page

Merci cher ami Yannik pour ce gentil et doux commentaire.
Merci pour la nomination.

Amitiés
Alyssia

  Nous ne sommes nous qu'aux yeux des autres et c'est à partir du regard des autres que nous nous assumons comme nous-mêmes.
Marianne


Tout est beau dans ce que l'on aime. Tout ce que l'on aime a de l'esprit.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
841 commentaires
Membre depuis
21 novembre 2003
Dernière connexion
23 novembre 2013
  Publié: 11 juin 2004 à 12:43 Citer     Aller en bas de page

Alyssia,
Un très joli poème sur l'amour où deux amoureux évoquent leurs souvenirs, et que l'avenir est à eux.
Bravo, j,ai adorée ma lecture,
amitiés
Marianne

  La vie quotidienne est transcendée par l'amour.
Alyssia
Impossible d'afficher l'image
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
478 commentaires
Membre depuis
20 mai 2004
Dernière connexion
19 juin 2004
  Publié: 15 juin 2004 à 13:45 Citer     Aller en bas de page

Marianne merci beaucoup pour ce commentaire qui me touche, tu es très gentille, j'suis contente que ce poème t'ait plu.

Amitiés et bisoux
Alyssia

  Nous ne sommes nous qu'aux yeux des autres et c'est à partir du regard des autres que nous nous assumons comme nous-mêmes.
patrick dabard


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
6611 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
16 juillet 2020
  Publié: 18 juin 2004 à 08:43 Citer     Aller en bas de page

Les souvenirs
de deux amants
en devenir
c'est si charmant.
J'ai beaucoup appréciée cette lecture.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Alyssia
Impossible d'afficher l'image
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
478 commentaires
Membre depuis
20 mai 2004
Dernière connexion
19 juin 2004
  Publié: 18 juin 2004 à 08:52 Citer     Aller en bas de page

Cher Patrick, cher ami fidèle à mes écrits.
Merci pour ce très gentil commentaire, merci de prendre ce temps de lire mes poèmes et de me laisser ces messages, j'apprécie énormément.

Amitiés
Alyssia

  Nous ne sommes nous qu'aux yeux des autres et c'est à partir du regard des autres que nous nous assumons comme nous-mêmes.
Alyssia
Impossible d'afficher l'image
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
478 commentaires
Membre depuis
20 mai 2004
Dernière connexion
19 juin 2004
  Publié: 18 juin 2004 à 09:37 Citer     Aller en bas de page

Anxiolitique merci pour ce grand et très gentil commentaire.
J'suis très contente que ce poème t'ait plu.
Merci pour la nomination.

À bientôt

Bisoux et amitiés
Alyssia

  Nous ne sommes nous qu'aux yeux des autres et c'est à partir du regard des autres que nous nous assumons comme nous-mêmes.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
19067 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 6 déc 2005 à 16:50 Citer     Aller en bas de page



parce que je n'ai pas oublié ....

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
9 septembre
  Publié: 25 mai 2010 à 05:03 Citer     Aller en bas de page

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15601 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 4 mai 2014 à 10:27 Citer     Aller en bas de page

C'est une petite merveille ce poème et je suis toujours aussi émue de te lire...Bon anniversaire à toi qui aujourd'hui parle aux étoiles...

Alex

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3740
Réponses: 19
Réponses uniques: 14
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0472] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.