Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 59
Invisible : 0
Total : 60
· jeromenardi
13206 membres inscrits

Montréal: 6 oct 12:29:08
Paris: 6 oct 18:29:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Tasse de thé au matin... vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 29 mars 2005 à 14:15
Modifié:  13 mars 2010 à 07:23 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom


« Tasse de thé au matin »



Chant clair du matin…
Doux reflets de satin

La rosée recueillie
Dans l’écuelle du chien
Sur le patio enorgueillie
De fleurs et, j’en reviens,

Menthe et jasmin
Du fond du jardin,
Au creux de la main.

À moitié bue avec dédain,
La tasse de thé aimante
Repose encore sous la brise…
Aurorale. Vapeur fumante
S’échappant comme de mise…

Pour un meilleur goût plus prisé
J’y verse l’eau de l’écuelle, en guise…
Et y glisse les herbages aromatisés

Ah ! qu’il est bon pour fabriquer
Allégrement certains poèmes…
D’avoir l’œil et l’esprit compliqué
Sous le souffle du printemps même. (1)

Pour mon thé de cette matinée :
De la rosée, une lampée satinée.
Venant du bleu du ciel,
Une larme de malice pure et miel
Accompagnée d’un nuage
Et de lait. Pour le polissage :

De Baudelaire, ses chères «Fleurs du mal »
Ouverts sur la table essuyée.
Le coude sur la table, tasse appuyée
Contre mon front glacé de perles lacrymales (2)
Que j’égoutte dans des vers troubles
Rien que pour vous, cher lecteur abusé

Pensif, ma plume gratte le papier amusé
Dans des vers presque doubles
Que j’égoutte de mon front glacé…
Tasse de thé à l’appui de rimes criardes
Qu’à rien de sensé, je me suis délaissé
À chercher. Et sous les auspices blafardes…

Qui dira au chien, en ces lieux briqués,
Que j'ai bu son eau dans un poème étriqué… ?

-lograth, mars 2005

N.B. "Une tasse de thé comme une pomme le matin éloigne probablement tout autant le médecin". C'est pourquoi, je
bois plus de café que de thé... N'empêche!

**********************

(1) Ressouvenance de Baudelaire ?
« […] pour composer chastement mes églogues […]
« [Comme] Il est doux, à travers les brume, de voir naître […] »
[…] Je verrai les printemps, les étés, les automnes […] »
(Baudelaire, Les Fleurs du mal, « paysage », extrait.

(2) Ressouvenance de Verlaine ?
« J’arrive tout couvert encore de rosée
Que le vent du matin vient glacer à mon front. »
(Verlaine, « Romance sans paroles, Aquarelles, « Green », extrait)


  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 29 mars 2005 à 14:40 Citer vertical_align_bottom

Merci Mésange de ton passage et commentaire.
Du jus? Tu fais bien, parce que j'suis pas sûr que tu aimerais boire de mon thé fait à partir de l'eau de
rosée recueillie dans le bol du chien, non?

Et oui, pour l'insectarium, ça change un peu le menu...
Avant, j'en étais aux "blattes" et maintenant, le chien...
Ma vison du monde s'aggrandit comme on dit, wouaf!!!
En passant pour l'insectarium, n'importe quand, pour une visite avec toi, je suis d'accord, okay?

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 29 mars 2005 à 16:19
Modifié:  29 mars 2005 à 16:26 par Lograth
Citer vertical_align_bottom

Merci beaucoup, Pascal que j'apprécie particulièrement...
Oui, mes goûts culinaires sont plus que discutables, parfois!
Ouais, les infusions ne sont plus ce qu'elles étaient...
Vérifie toujours le fond de ton verre ou de ta tasse, c'est
à ce moment-là qu'on constate, au fond, ce qu'on aurait pas aimé savoir de toute façon!

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
atouthasard


La vie est écrite dans les mots c'est mon trésor et mon tombeau (Gilles Vigneault)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
1534 commentaires
Membre depuis
14 octobre 2004
Dernière connexion
13 juin 2013
  Publié: 29 mars 2005 à 16:22 Citer vertical_align_bottom

Une infusion de vers menthe

Amitiés Réal

 
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 29 mars 2005 à 16:29 Citer vertical_align_bottom

Merci Réal (à mon tour, je peux?).
Tu as tout compris... Le vert et la menthe et ces vers qui mentent
J'apprécie ton passage et ton commentaire...

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
6523 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 29 mars 2005 à 18:21 Citer vertical_align_bottom

C'est pire qu'un the de petasse qui infuse dans son jus faute de science et fote de gout.
Moi c'est pas la rosee que je pique a mon chien c'est ses croquettes, j'en rafolle, desfois il me montre ses grosses dents moi de meme et on en reste la on mange dans la meme gamelle.
A+
JCL

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 31 mars 2005 à 18:11
Modifié:  31 mars 2005 à 18:11 par Lograth
Citer vertical_align_bottom

Rimarien, mésange et lograth qui se mettent à la cuisine sur le site... Ça va faire tout un dégât, euh, débat, enfin, je veux dire un râgout surtout s'il faut manger dans la même gamelle du chien, à trois, arrosé de quelques insectes frits dans la pâtée et les boulettes qu'on en aura jamais fini!!!

Mais, disons, que si l'envie vous venait de faire un trio pour un poème de cuisine d'épouvante, je suis prêt à brasser la mixture dégoulinante!

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 31 mars 2005 à 20:56 Citer vertical_align_bottom

Faut demander à Rimarien, alors qui le contacte?
Et pour l'insectarium, je suis pour aussi... Celui qui aura mangé le plus de croquelles aura le choix de commencer le poème sur la cuisine d'horreur!!! Ça va vous va?

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
6523 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 31 mars 2005 à 22:26 Citer vertical_align_bottom

Vous me dites la ligne de bus et me vla a l'insectarium, j'adore bouffer les insectes meme crus en sashimi avec un ptit peu de wasabi, ici ils mangent du chien, je vous le deconseille le chien ou alors ca depend de la race, la derniere fois c'etait un yorkshire, y'avait que des os a bouffer, et ya du chateau de la Margaux 67? au resto l'insectaurhum, et dla musique cubaine. j'espere qu'il ne faut pas changer d'autobus pour aller a la secte aux rizomes.dans la poche d'un Kan gourou d'un secte loufoque....la dis donc.
non mais serieux c'est bon l'insect j'sais plus quoi, j'espere que c'est pas un resto de poutine.
ca m'a ouvert la petite tout ca, une faim de loup.
oh les jolies dendents oh
jc

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 1er avr 2005 à 01:14 Citer vertical_align_bottom

Donc, okay "Rime à rien", dès dans le coup...
Et Mésange aussi (si elle veut bien!).
Donc, si on est tous d'accord, on va écrire un "trio" sur un poème à texture culinaire mais de dégueulasserie (pas trop dégueulasse quand même, mais assez dégueux pour les faire saliver (les lecteurs) quand même , vous me suivez? Et on va concocté ça et mettre notre menu sur le site après, qu'en dites-vous... Je vous contacte en message privé, rimarien et mésange, ce week-end suite à ça, okay?
Évidemment, ça devrait être (le poème) dans catégorie "loufoque" si personne n'y voit d'objection... Quand dites-vous?

-log!

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2298
Réponses: 9
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0230] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.