Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 36
Invisible : 1
Total : 41
· samamuse · et puis les fleuves · Avraham · Delaroche 85
13327 membres inscrits

Montréal: 1er mars 05:31:22
Paris: 1er mars 11:31:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Par l'envol d'un regard Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 11 nov 2007 à 21:12
Modifié:  13 nov 2007 à 15:23 par Deirdre
Citer     Aller en bas de page

Par l'envol d'un regard


J'ai été en ce lieu, où luisent en quatre temps
Sur des portées de blé, toutes les notes des champs
En ce lieu où valsent, les flammes des cierges d'or
Dans leurs moires cuivrées quand trépasse l'aurore
Où candeur matinale de ses bribes et faisceaux
imprègne son visage au linceul azuré
Étalant son regard comme un heureux fléau
Qu'au coffret d'un nuage enchâsse l'alizé.


J'y ai été, pour voir, aux prémices des vertus
Frissonner la chaleur qui perdait son corsage
Aux caresses du zénith hors des sentiers battus
De charnelles reflets au doigté du feuillage
Dérouter la lumière des silences intrus
Qu'étreignaient de leurs ombres les branches des arbres.

J'y ai été pour vivre et j'en suis revenu
Sur les songes nocturnes où ce jour veut courir
D'un souvenir souriant je me suis reconnu
À mourir de rêver dans l'espace d'un soupir.

J'ai été sur de blêmes rayons de mémoires
Glisser aux voussures du céleste firmament
Sur la toge étoilée que portait ton regard
Apprendre à voler comme vole cet instant.


Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
12 décembre 2020
  Publié: 12 nov 2007 à 02:18 Citer     Aller en bas de page

on est pris au charme délicat de l'érudit d'antan.

j'ai fortement apprécié

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
xav21

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
1497 commentaires
Membre depuis
3 mars 2018
Dernière connexion
9 juin 2018
  Publié: 12 nov 2007 à 14:08 Citer     Aller en bas de page

Tes rimes sont riches de sensations, cet envol est magique et nous envahit.

Ta poésie est un espace particulier qui sied à mon coeur.

j'ai aimé lire cette flamme vive.
Merci Drakkar, pour la beauté aérienne de ton sublime chant.

Amicalement .
Flore

 
FloRe


Tu es beau, j'aime cette image de toi jouant de la guitare!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
1478 commentaires
Membre depuis
17 mai 2006
Dernière connexion
16 avril 2020
  Publié: 12 nov 2007 à 14:08 Citer     Aller en bas de page

Tes rimes sont riches de sensations, cet envol est magique et nous envahit.

Ta poésie est un espace particulier qui sied à mon coeur.

j'ai aimé lire cette flamme vive.
Merci Drakkar, pour la beauté aérienne de ton sublime chant.

Amicalement .
Flore

  Toujours l'Amour, Toujours les heures (The hours)
xebeche


please send me more, yellow birds...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
1454 commentaires
Membre depuis
31 octobre 2006
Dernière connexion
24 juin 2009
  Publié: 13 nov 2007 à 12:34 Citer     Aller en bas de page

un poème très riche, très évocateur..

de beaux mots..

 
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 29 nov 2007 à 17:05
Modifié:  30 nov 2007 à 20:10 par Drakkar
Citer     Aller en bas de page

Idem... prit du charme de l'érudit d'antan ?
J'avoue qu'il fait un peu ancienne mode celui-là ça doit être pour ça que j'ai eu de la difficulté a le terminer.

Merci pour d'être passé

Martin
------------------------------------------------------------------------
Flore

Je suis content qu'il te plaise et de partager encore un autre bout de cette espace avec toi et tout les autres qui on la gentillesse de venir y poser les yeux.


------------------------------------------------------------------------
Merci Xebeche

Tu le trouve riche ?
Je doit dire que je commence à être à court d'idée...
J'espère ne pas tomber dans ce vide poétique que plusieurs amateur de poésie finissent par visiter un peu malgré eux.

Encore Merci


Martin


  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 9 déc 2007 à 08:02 Citer     Aller en bas de page

Merci Roxanne encore fatigué ce matin...

Je suis content de te voir sous mon poème...
Pour ce qui est des mots velours si je pouvais m'en faire un lit j'irais bien me blottir sur eux.

Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2976
Réponses: 6
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0237] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.