Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos publications
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 69
Invisible : 0
Total : 73
· JYL · mido ben · Alphonse BLAISE. · Andesine
13345 membres inscrits

Montréal: 21 avr 15:44:31
Paris: 21 avr 21:44:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Par précaution. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 3 avr 2007 à 08:14
Modifié:  15 déc 2009 à 16:12 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Par précaution.

On a bradé la Liberté
Cédant aux cris des paranos
On a misé Sécurité
On s'est cloîtré dans nos ghettos.

Bien trop conscients pour être heureux
Bien trop fragil' pour résister


On a signé l'arrêt de mort
De notre propre intimité.
On a enchaîné notre sort
Avec des valeurs étriquées.

Bien trop conscients pour être heureux
Bien trop fragil' pour résister


On a perdu le goût d'la lutte
On n'y'a laissé notre fierté.
Au bord du gouffr', près de la chute,
On a tous choisi de sauter...

Bien trop conscients pour être heureux
Bien trop fragil' pour résister


En liberté conditionnelle
On est tous devenus suspect.
Des criminels potentiels,
Par précaution, incarcérés.

Bien trop conscients pour être heureux
Bien trop fragil' pour résister


On a dit non à tout Espoir
On a chassé l'Humanité
Puisqu'ici tout est bien trop noir
On s'est soûlé de préjugés.

Bien trop conscients pour être heureux
Bien trop fragil' pour résister


L'Enfer, c'est pas nous, c'est les autres,
Repoussons les hors des frontières.
La solution est à nos portes,
Renvoyons le problèm' derrière.

Bien trop conscients pour être heureux
Bien trop fragil' pour résister


Nos sens bien trop exacerbés
Nous ont fait craindre notre monde.
Le tout-savoir a aveuglé
Les plus lucides de nos membres.

Bien trop conscients pour être heureux
Bien trop fragil' pour résister


Au lieu de combattr' tous unis
On s'est fermé la porte au nez.
Les ponts, les liens, tous démolis.
On s'est haïs pour s'protéger.

Bien trop conscients pour être heureux
Bien trop fragil' pour résister


On sait ni pourquoi ni comment,
Mais, c'est notr' tomb' qu'on a creusé.
Par précaution, mécaniqu'ment,
On s'est tué pour vivre en paix...

Bien trop conscients pour être heureux
Bien trop fragil' pour résister...

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
ange70


Blessures du coeur, votre trace est amère! Promptes à vous ouvrir, lentes à vous refermer.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
75 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2006
Dernière connexion
25 octobre 2007
  Publié: 3 avr 2007 à 10:35 Citer     Aller en bas de page

"Bien trop conscients pour être heureux
Bien trop fragil' pour résister"

J'aime beaucoup

  aNgE
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
17 avril
  Publié: 3 avr 2007 à 11:54 Citer     Aller en bas de page

Pré-caution, garantie bidon. La peur fait un malheur...

Très fort, Julie

Bisous

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 7 avr 2007 à 19:25 Citer     Aller en bas de page

La réalité malheureusement, j'ai aimée ma lecture et merci pour l'avoir écrit, vraiment très bien et à bientôt.Okana

  Nicole chaput. *Okana *...
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 8 avr 2007 à 16:21 Citer     Aller en bas de page

Merci d'être passé par là, ange70, Amandarine, okana... Et d'avoir su écouter.

"Pré-caution, garantie bidon" .
[Tout à fait, je n'aurais pas pu dire plus juste.]

Quand la peur aveugle...

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
297 poèmes Liste
18853 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 15 déc 2009 à 16:13 Citer     Aller en bas de page

"On sait ni pourquoi ni comment,
Mais, c'est notr' tomb' qu'on a creusé.
Par précaution, mécaniqu'ment,
On s'est tué pour vivre en paix...

Bien trop conscients pour être heureux
Bien trop fragil' pour résister..."


Bam dans la tronche

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
saby

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1167 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2009
Dernière connexion
3 avril 2019
  Publié: 12 jan 2010 à 06:36 Citer     Aller en bas de page

un cri de vérité!
un cri de révolte!

c'est vrai que ça réveille.

Amitiés

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2736
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

C'était hier...c'était demain... (Tristes)
Auteur : Tilou8897
2ème Gagnant : Paroles à un rayon de soleil (Poèmes par thèmes)
Auteur : Billie
5ème Gagnant : (prière de ne pas éroder...) (Poèmes par thèmes)
Auteur : Rouge
Quand ton vent à mes lèvres ( Eleven/tilou ) (Collectifs)
Auteur : Eleven
Rêves de chimères (Autres)
Auteur : Epsilon Cygni
S'aimer à deux (sayuri & guido) (Collectifs)
Auteur : Guid'Ô
Les humains de passage (Autres)
Auteur : Fontclaire
C'est là que tu as trouvé ta place (Autres)
Auteur : dav
Le masque de givre (Autres)
Auteur : Lauriane
Mal à deux (Tristes)
Auteur : chimay
Dans les abysses de l'esprit... (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
L'écriture en soie (Amour)
Auteur : JCMian
Estivités * (haïku saisons) (Poèmes par thèmes)
Auteur : Rouge
Volons, Terre! (Amour)
Auteur : Lunastrelle
(Amour)
Auteur :

 

 
Cette page a été générée en [0,0256] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.