Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 40
Invisible : 0
Total : 41
· Avraham
13208 membres inscrits

Montréal: 25 sept 01:57:17
Paris: 25 sept 07:57:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: L’aïeul (2) vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Bélial
Impossible d'afficher l'image
C’est dans le néant que la vie reprend son sens !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
1426 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
8 avril 2005
  Publié: 25 juil 2004 à 10:37
Modifié:  21 juin 2009 à 05:19 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom

Le sage invita sa dulcinée vers un merveilleux voyage.
Sur sa pirogue n’auraient-ils jamais de leur vivant,
Effectué une randonnée vers la voie lactée, sa plage.
S’étendre sous de nouveaux astres, un court moment.

Il lui offrit l’anneau de saturne en guise d’amour.
Une magnifique bague sertie de mille pierres.
Une pour chaque millénaire pour suite à ce jour.
En sa compagnie, une vermeille dont il était fier.

Elle, lui tendit comme pendentif un doigt de soleil.
Signe de son amour brûlant, intense, si vif.
N’avait-elle jamais ressenti une douceur sans pareille.
Soigneusement se servait-elle comme apéritif.

Ils s’enlacèrent joyeusement sous la clarté d’un voile.
Lui fredonnant à l’oreille une mélopée modeste.
Un refrain salutaire à la naissance d’une étoile.
Rafraîchie par la rosée qu’une comète déleste.

  La beauté viens des yeux qui la regarde!
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9633 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 25 juil 2004 à 11:11 Citer vertical_align_bottom

Une suite riche, une autre évasion...
poème aussi sublime que le premier..

Loup

  http://papemich.free.fr/
Bélial
Impossible d'afficher l'image
C’est dans le néant que la vie reprend son sens !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
1426 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
8 avril 2005
  Publié: 27 juil 2004 à 08:02 Citer vertical_align_bottom


Merci Loup et Poucine pour votre visite!
Il me fait chaud au coeur de savoir que cette suite est réussi et que vous ayez appréciées ces quelques vers!

Bien à vous et !

  La beauté viens des yeux qui la regarde!
Acoeurfou

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
1280 commentaires
Membre depuis
5 juin 2004
Dernière connexion
26 février 2010
  Publié: 30 juil 2004 à 19:50 Citer vertical_align_bottom

Des vers remplis d'amour... MMmmm ça me rapel de si doux souvenir, merci à toi Bélial! C'est magnifique...

-Sylph-

  Le Goût est fait de mille Dégouts - Nietzshe
Bélial
Impossible d'afficher l'image
C’est dans le néant que la vie reprend son sens !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
1426 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
8 avril 2005
  Publié: 1er août 2004 à 08:14 Citer vertical_align_bottom


Merci Sylph et Darine!
Les souvenirs, les rêves sont ce qui nous faient grandir, aler de l'avant et corriger nos erreures pour enfin atteindre une plénitude, une complicité pour des moments plus heureux!

Bien à vous!

  La beauté viens des yeux qui la regarde!
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 2 août 2004 à 08:23 Citer vertical_align_bottom

La suite est tout aussi belle et aussi réussit, encore une fois bravo.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Bélial
Impossible d'afficher l'image
C’est dans le néant que la vie reprend son sens !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
1426 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
8 avril 2005
  Publié: 2 août 2004 à 19:11 Citer vertical_align_bottom


Merci à toi Patrick, c'est un plaisir de recevoir ta visite!

Bien à toi!

  La beauté viens des yeux qui la regarde!
maevane


ma plus grande joie au tombeau sera de ne pas t'avoir laissé ce monde pourri en héritage
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1370 commentaires
Membre depuis
14 janvier 2003
Dernière connexion
3 avril 2021
  Publié: 9 août 2004 à 12:58 Citer vertical_align_bottom

Hehe merci de l'info

ce poême est tellement plaisant à lire, de la douceur et de l'amour, quelque chose de lumineux et serein! Cela fait du bien de lire cela!!!

 
Bélial
Impossible d'afficher l'image
C’est dans le néant que la vie reprend son sens !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
1426 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
8 avril 2005
  Publié: 9 août 2004 à 14:40 Citer vertical_align_bottom


Ma chère Maëvane,
j'espère que tu as retrouvé cette touche de bonheur simple que certain de mes poêmes ont.

----------------------------------------

Chère Andromaque,
que dire suite à ce joli compliment!

à vous deux et merci de votre appui!

  La beauté viens des yeux qui la regarde!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 710
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0235] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.