Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 11
Invisible : 0
Total : 11
13346 membres inscrits

Montréal: 16 mai 23:01:22
Paris: 17 mai 05:01:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Les humains de passage Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Fontclaire


C'est ce qui divise les hommes qui multiplie leurs différents
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
542 commentaires
Membre depuis
30 juillet 2006
Dernière connexion
10 juin 2016
  Publié: 9 juin 2007 à 07:05 Citer     Aller en bas de page

Ils traversent la vie au son de leurs tourments
Un jour le coeur joyeux, un autre l'âme en peine,
Prisonniers de l'amour ou poussés par la haine,
Au fil de leurs émois ou de leurs bons moments.

Les plaisirs leur sont doux dans mille évènements
Au détour du parcours où leur ennui se traîne
En des mois insensés. L'éternelle fontaine
Leur distille ses eaux dans tous ses sentiments.

Mais le temps est compté sur la très longue route
Avant que ne s'en vienne enfin cette déroute
Au triste nom de mort, fille du grand néant.

Il continuent alors, le corps ardent ou sage,
De suivre ce chemin aux airs de dépliant
Mes frères de toujours, les humains de passage.

  fontclaire
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
671 poèmes Liste
18649 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 9 juin 2007 à 13:25 Citer     Aller en bas de page

Juste un peu buté.... Sur certains passages mais je crois qu'il faudra que je le relise... En modulant davantage ma lecture...

Très beau sonnet.

Merci...

Amicalement,

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Fontclaire


C'est ce qui divise les hommes qui multiplie leurs différents
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
542 commentaires
Membre depuis
30 juillet 2006
Dernière connexion
10 juin 2016
  Publié: 11 juin 2007 à 11:54 Citer     Aller en bas de page

A Kajak:

Sonnet parfait? Si c'est toi qui le dis. La prochaine fois, je retourne quand même dans la section loufoque. C'est plus marrant et on rigole davantage
Amitiés

Michel



A Tilou 8897: Ne le relis pas trop, tu vas avoir mal aux yeux et à la tête.
Merci de tes compliments

Michel


A Tizen:
Imperturbable... inéluctable. Tudieu! j'avais pas voulu faire dans le grandiloquent!
Amitiés

Michel


  fontclaire
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 11 juin 2007 à 17:44 Citer     Aller en bas de page

Je te salue frère Michel

Ben oui il est "parfait" dans la forme.. quant au fond.. il colle son évidence aux yeux..

(prosodie ? tu as dit prosodie ? ça coule m'sieur.. ça coule pur.... vi je sais ça déjà été dit avant, mais j'ai pas mieux)

bisous...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Fontclaire


C'est ce qui divise les hommes qui multiplie leurs différents
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
542 commentaires
Membre depuis
30 juillet 2006
Dernière connexion
10 juin 2016
  Publié: 14 juin 2007 à 11:45 Citer     Aller en bas de page

A Ptitebulle: Merci ma soeur pour vos aimables paroles et que le dieu tout-puissant des poètes vous bénisse. Moi aussi je vous bénis au nom des muses inspirées qui vous visitent si souvent, au nom du père, du fils, etc.etc.(ouf!j'ai cru que j'arriverais pas au bout!)

Bises à toi

  fontclaire
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 28 juin 2007 à 11:43 Citer     Aller en bas de page

Une très belle plume, un poème très bien réussi, je vois dans les commentaires que vous êtes aussi très drôle.Amitié.Okana.

  Nicole chaput. *Okana *...
Fontclaire


C'est ce qui divise les hommes qui multiplie leurs différents
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
542 commentaires
Membre depuis
30 juillet 2006
Dernière connexion
10 juin 2016
  Publié: 31 déc 2008 à 09:35 Citer     Aller en bas de page

Mais si tu voyais l'oiseau qui se cache sous la plume!

  fontclaire
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3698
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Un papillon sur ton épaule (Autres)
Auteur : Little stella
Horizontalité 5 (duo Lune d'avril et Maan) (Textes érotiques)
Auteur : Maan
L'autiste (Tristes)
Auteur : Symphonie
Sur les ailes d'un oiseau (Tristes)
Auteur : Billie
Nos mots au bout de la jetée (Amour)
Auteur : Tilou8897
(je t'adore) (Amour)
Auteur : okana
C'est là que tu as trouvé ta place (Autres)
Auteur : dav
Jour de marché (Autres)
Auteur : Epsilon Cygni
2ème Gagnant : Paroles à un rayon de soleil (Poèmes par thèmes)
Auteur : Billie
Elle sera mon alcool (Amour)
Auteur : Tilou8897
Tout sang vole (Autres)
Auteur : Billie
Fou ? Loque ? (Loufoques)
Auteur : Joey
Rêve Orient (Autres)
Auteur : Le_chat_mauve
Quand ton vent à mes lèvres ( Eleven/tilou ) (Collectifs)
Auteur : Eleven
Ô céans paradoxe (Autres)
Auteur : JCMian

 

 
Cette page a été générée en [0,0265] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.