Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 843
Invisible : 0
Total : 844
· Personne
13327 membres inscrits

Montréal: 1er mars 17:13:32
Paris: 1er mars 23:13:32
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Concert malsain Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 9 juin 2007 à 19:40
Modifié:  11 juin 2007 à 18:01 par (...)
Citer     Aller en bas de page


J'ai des violons dans la gorge
Il se meurent...
Au son de l'ennui...
Au son de mes peurs...
au son de ma vie.


J'ai des violons dans la gorge
La contrebasse est jalouse
Les archets se dressent
comme en un duel
Entre blé et orge
Leurs épées m'épousent
Comme le fait ma détresse
Aux noces des querelles.

J'ai la flûte embourbée
Traversière ou de pan
Comme en plein trafic
Dans les vacances d'été
Sur la route du pourtant
D'un hiver dyslexique.

J'ai un triangle dans la bouche
Et mes lèvres cadenassées
Font courbette à l'affront
À la femme farouche
À mes fleurs de pensées
Qui crèvent sous les ponts.


J'ai la grosse caisse au cul
Qui me tape le derrière
Qui me suggère d'avancer
Dans ce monde mis à nu
Sous des pluies de poussière
Sur la tombe des années.

J'ai le tuba tout haut
Dans la trompe de mes mots
Dans le nid de l'insecte
Et l'existence infecte
Qui avale mon ego...

J'ai des frissons sur la harpe
Du dos au poitrail
Du rêve au cauchemar
De l'espoir au désastre
Au milieu de mes failles
Mariées au hasard.

J'ai les saisons de Vivaldi
Que miroitent mon fleuve gris
Dans les vagues du temps
Et j'en extirpe une larme
Je l'étends dans une coupe
Pour y voir mon reflet
Autant comme autant
Armé mais, sans arme
Au seuil de la voûte
Qui conserve mes regrets.

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
SiMpLy PsYcO
Impossible d'afficher l'image
Je veux Vivre de ta musique, mon ange, ma vie...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
379 commentaires
Membre depuis
3 avril 2004
Dernière connexion
14 juillet 2013
  Publié: 9 juin 2007 à 20:13 Citer     Aller en bas de page

J'aime le son de ton poeme, il reflete bien la réalité que jaime, musical et émotive, félicitation très bon poeme!!!

-Joanie-

  SiMpLy PsYco
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 11 juin 2007 à 18:03 Citer     Aller en bas de page

Un orchestre dodécaphonique... qui joue les douleurs désaccordées.. Original et bien cadencé...
J'ai beaucoup aimé..

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 12 juin 2007 à 01:36 Citer     Aller en bas de page

Merci Joanie très gentil de ta part...

Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 12 juin 2007 à 01:52
Modifié:  12 juin 2007 à 01:56 par Drakkar
Citer     Aller en bas de page

J'espère juste ne pas être le treizième instrument du concert.

Très gentil de ta part de déposer une fleur sur ce poème ; Ton commentaire...


Merci

Martin



  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1428
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0218] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.