Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 122
Invisible : 1
Total : 123
13208 membres inscrits

Montréal: 30 sept 19:15:41
Paris: 1er oct 01:15:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Les amants de satin! vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Bélial
Impossible d'afficher l'image
C’est dans le néant que la vie reprend son sens !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
1426 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
8 avril 2005
  Publié: 12 août 2004 à 15:21
Modifié:  21 juin 2009 à 05:23 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom

Voilà qu’elle se glissait hors de son voile nuptial.
Une nuit subjuguée sous les caresses de son amant.
Son sexe encor brûlant évoquait l’adulation cérémoniale.
En son sein s’imprégnait une romance en martèlement.

De frisson parcourue, longeant gracieusement ses courbes.
Sa poigne sur ses reins transperçante d’une douce chaleur.
Envoûté sous le délice de sa langue, un désir des plus fourbes.
Une gourmandise concupiscente embrasait un flanc de son cœur.

À l’unisson d’un soupir, le résultat d’une jouissance.
De sa main avait-il câliné son bouton, sa sépulture.
Toute effrénée, en sueur, au rythme de la cadence.
Trémoussante sur son membre, au plaisir qu’il procure.

S’étendre de feu, se consumer au gré de la flamme.
Ce pyromane, maître incontesté de maints usufruits.
De ses doigts ardents dépeignait l’ébauche d’une femme.
Sous multiples saccades il enjolivait un parfum de nuit.

Elle s’abandonnait, sereine, accablée de suavité.
En son fief s’écoulait un ruisseau ardent, une richesse.
Serait-elle une fois de plus la maîtresse de sa liter.
Toujours fiévreuse, sur un mémo en fit promesse.

  La beauté viens des yeux qui la regarde!
ISOLA
Impossible d'afficher l'image
on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible à l'oeil
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
3148 commentaires
Membre depuis
6 octobre 2002
Dernière connexion
23 juin 2020
  Publié: 12 août 2004 à 16:37 Citer vertical_align_bottom

Heureusement qu'il y a le ventilateur à côté de moi ! lire des rimes aussi chaudes en plein mois d'août c'est
Mais de plaisir tout de même !

Lu, chaudement apprécié et recommandé !


 
Marianne


Tout est beau dans ce que l'on aime. Tout ce que l'on aime a de l'esprit.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
841 commentaires
Membre depuis
21 novembre 2003
Dernière connexion
23 novembre 2013
  Publié: 12 août 2004 à 20:18 Citer vertical_align_bottom

Bélial,
Wow! un torride poème, vraiment, il est superbe!
Un régal pour la lectrice que je suis...hum!
Bravo
amicalement
Marianne

  La vie quotidienne est transcendée par l'amour.
maevane


ma plus grande joie au tombeau sera de ne pas t'avoir laissé ce monde pourri en héritage
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1370 commentaires
Membre depuis
14 janvier 2003
Dernière connexion
3 avril 2021
  Publié: 12 août 2004 à 23:30 Citer vertical_align_bottom

Je l'aime parce qu'il coule , il se laisse fondre au creux de la bouche comme un petit bonbon,
Lecture agréable à lire n'importe quand !!!

 
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9633 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 13 août 2004 à 01:33 Citer vertical_align_bottom

C'est la première lecture de la journée... je suis à peine éveillée... Wouuuu..

Superbe Belial...

Loup

  http://papemich.free.fr/
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
4326 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 13 août 2004 à 03:26 Citer vertical_align_bottom

Ah, tant que les hommes vivront d'amour.....

Un écrit soigné, chaud et ...sensuel..

Bravo!

 
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 13 août 2004 à 03:49 Citer vertical_align_bottom

Tout a été dit par ces dames, j'aime beaucoup!
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
19 mai
  Publié: 13 août 2004 à 04:24 Citer vertical_align_bottom

Ventilateur, air conditionné, il fait trés chaud aprés une telle lecture, superbement écrit Belial, tu es un poète de l'amour, c'est sûr, romantisme, sensualité et érotisme wouahhh je vais me doucher...

Nuages

  Eve Lindep
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 13 août 2004 à 06:09 Citer vertical_align_bottom

Je vois que tu as toujours ton style si personnel, Belial...quel bonheur de te lire à nouveau ! J'adore ton poème, il est plein de sensualité et d'érotisme sans être provoquant. J'adore tout simplement !

amitiés de Volcane

  VOLCANE
Fleur noire


aucun poème ne trouve de fin, la mort elle-même n'en est pas une
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
898 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2004
Dernière connexion
9 août 2012
  Publié: 13 août 2004 à 06:28 Citer vertical_align_bottom

Lire ton poeme dès le matin ca donne des idées!!
Il est vraiment superbe et réveille en moi de bien belles pensées,félicitation j'aime beaucoup!
Bien a toi
Fleur noire.

  Une petite saveur d'angoisse s'echappe a l'instant
Bélial
Impossible d'afficher l'image
C’est dans le néant que la vie reprend son sens !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
1426 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
8 avril 2005
  Publié: 13 août 2004 à 16:54
Modifié:  14 août 2004 à 01:03 par Bélial
Citer vertical_align_bottom


Chère Isola,
J’apprécie que tu partages cette chaleur avec moi !
Après cette vague de chaleur suit une brise de fraîcheur.

Bien à toi !


-------------------------------------

Chère Marianne,
L’amour est un régal qui se doit d’être partagé et raconté.
C’est un grand plaisir pour moi qu’il t’ai rejoint.

Bien à toi !


-------------------------------------

Chère Dauphine,
Certainement que tu auras passé une belle nuit !
La chaleur de ces vers semble être contagieuse !

Bien à toi !


Merci à vous d'avoir pris le temps de partager!

  La beauté viens des yeux qui la regarde!
Bélial
Impossible d'afficher l'image
C’est dans le néant que la vie reprend son sens !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
1426 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
8 avril 2005
  Publié: 14 août 2004 à 01:05 Citer vertical_align_bottom


Chère Maëvane,
L’amour est cette petite gâterie qui se déguste à tous moments.
Un grand merci à toi !

Bien à toi !

-------------------------------------

Chère loup,
J’espère que cette vague de chaleur envahira ta journée !

Bien à toi !

---------------------------------------

Chère Myo,
C’est très gentil de ta part de partager cette douceur.
Amour aux hommes et femmes de se monde !

Bien à toi !


Merci à vous d'avoir pris le temps de partager!

  La beauté viens des yeux qui la regarde!
Bélial
Impossible d'afficher l'image
C’est dans le néant que la vie reprend son sens !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
1426 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
8 avril 2005
  Publié: 14 août 2004 à 01:07 Citer vertical_align_bottom


Cher Patrick,
Merci de partager l’opinion de ces dames !
Amitiés !

Bien à toi !

---------------------------------------

Chère Nuages,
L’amour est porteur de toutes ses qualités et les partager
est un plaisir !

Bien à toi !

-----------------------------------------

Chère Volcane,
C’est un bonheur de te côtoyer à nouveau !
J’espère qu’il provoque de douces sensations !

Bien à toi !

-----------------------------------------

Chère Fleur noir,
J’espère que tes pensées se réaliseront !

Bien à toi !


Merci à vous d'avoir pris le temps de partager!

  La beauté viens des yeux qui la regarde!
JojhOëlle
Impossible d'afficher l'image
Tout Plein De Bisous Et De Calinoux À Tous!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
1524 commentaires
Membre depuis
17 juillet 2003
Dernière connexion
2 octobre 2005
  Publié: 14 août 2004 à 14:08 Citer vertical_align_bottom

Cher Bélial, je frissonne encore...

 
Bélial
Impossible d'afficher l'image
C’est dans le néant que la vie reprend son sens !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
1426 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
8 avril 2005
  Publié: 15 août 2004 à 06:37 Citer vertical_align_bottom


J'espére que c'est plaisant!
Merci à toi d'avoir partager!

Bien à toi!

  La beauté viens des yeux qui la regarde!
Bélial
Impossible d'afficher l'image
C’est dans le néant que la vie reprend son sens !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
1426 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
8 avril 2005
  Publié: 15 févr 2005 à 00:25 Citer vertical_align_bottom


C'est bien le but des mots que de porter réconfort ma chère !

Bien à toi !

  La beauté viens des yeux qui la regarde!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1229
Réponses: 15
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0295] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.