Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 59
Invisible : 0
Total : 61
· Jules Vieille Cabane · Lou Malou
13206 membres inscrits

Montréal: 6 oct 13:40:07
Paris: 6 oct 19:40:07
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Vous l'ai-je dit ? (hommage à plusieurs poètes du site) vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 7 déc 2002 à 20:53
Modifié:  31 juil 2009 à 16:36 par Bestiole
Citer vertical_align_bottom

Vous l’ai-je dit ? (Hommage à plusieurs poètes/esses)



Vous l’ai-je dit ?
«Vers en pleurs sur parchemin» (1) m’a presque fait pleurer
Et l’histoire de ce pauvre «clown» (2) m’a plus que bouleversé…
Et que dire de cet autre dont «les yeux noirs» (3), sentiment de tristesse,
Comme une main sur ma joue a mystérieusement effleuré
Comme à la lecture de «Beauté altérable» (4), une larme, j’aurai versé
Vous l’ai-je dit ?

Et que dire de tous ces autres comme «une île»(5)que j’ai nominés, poétesse,
Parce qu’il le méritait bien, j’ai, sans doute, comme bien d’autres, pensé
Et ainsi, il en est de la «sépulture d’un ange» (6), qui en ont chagriné sans cesse,
Plus d’un ou d’une, j’en suis persuadé et qui fut à son tour bien récompensé
Vous l’ai-je dit ?

Vous l’ai-je dit que «le pays des bonbons» (7) est quand on le lit un émerveillement ?
Que son auteur est un angelot dont la jeunesse le dispute à un formidable talent
Tout comme les «duos» qui sont, sur le site, un véritable enchantement à lire
Que dire de «Conte de fée» -8- où les rimes tout autant que splendides et magnifiques
Nous amènent dans des pays et récits chevaleresques qui nous font rêver, c’est dire…
Vous l’ai-je dit ?

Comme autant que les strophes de «Plumes de sang» (9), de Solys, des vers plus que mirifiques
Et que les mots comme la prose d’Étoile Riante est savoureuse et irrisistible à découvrir
Comme celles de Marionnettiste ou d’autres encore, impossibles à décrire, sans louanges
Il vous faut les lire, chacun à votre façon, car il me manque de temps et de place à redire
Tout ce que je pense de bien des écrits de «chimay», «diablangeline», «Alinus», «Ange»
«marayeva», «mon ange», Magik_Rune», «Évelyne», «Jardinier6»

Encore que les accrostiches que voici :

Séverine,Séverine, de ton doux prénom et de ton cœur morcelé
En mal d'amour et épris de douleur,ton âme maintenant esseulée
V ogue vers la lune, comme un oiseau, sur la mer, au ciel étoilé
Et sans le savoir,ainsi tu t'éloignes des chagrins moroses de ce monde
Remplis ton esprit d'espoir et de liberté, ainsi tes yeux se sont dévoilés,
Incroyablement ouverts aux joies soudaines de la nature qui abonde
Ne sachant quoi faire à la suite de ton envol, tu frôles de ton bec l'astre de la nuit
Et ainsi, de par tes ailes rêveuses, tu déposes enfin sur la lune une fleur, beauté de la vie. (10)

Elle a de jolis yeux sombres dans lequel se mire
Le firmament étoilé, au lac de ses immaculés désirs,
Et le langage des elfes, a contracté, elle, princesse au pudique sourire
N’ayant aucune crainte devant l’éternelle nature ensorcelante des fées
Dans les forêts et sous-bois dont les vents agitent ses illustres pensées.
Il n’y a de cela pas si longtemps, elle en était une, elle aussi, un de ces êtres mythiques.
L’on n’l'a croyait existée jusqu’au temps de l’avoir croisée, cruel destin des temps héroïques
Et y voit-on un sordide présage ou prophétique avenir lorsqu’on eut aperçu du regard la jeune elfe magique ?

Garçons ou filles, de l’éclatante prose amassée dans ses nouvelles littéraires, saluons!
Et que dire de ses poèmes, un régal pour les yeux et l’esprit curieux au demeurant
Retournez lire ce poète, car ses écrits en valent la peine, même pour les quelques récalcitrants
Avec lui, on ne s’ennuie jamais car c’est un poète engagé toujours épris des belles choses
Le talent inné, le sous entend; jamais il ne vous laissera indifférent ou cruellement morose
Dans la lecture de ses textes vous l’apprécierez d’avantage avec une plus grande attention.

Isola, avec elle, on ne se sent jamais seul, en lisant ses œuvres fantastiques
Si ce n’est que la beauté des vers qu’elle emploie, on ne peut, déjà, sensibles
Oublier un seul instant d’avoir lu ce poète qui avec tant de moments féériques
Le cœur au bord des lèvres, n’a-t-elle pas su charmer nos âmes invisibles
Avec ses textes à saveur de souvenirs et sentiments combien si irrisitibles ?

Arsène (Lupin), nouveau sur le site, mais déjà, tu as su imposer une présence…
Réconfortante sur les pages de la passion avec tes vers si étonnants et beaux
Sans que l’on ne se demande si on est à la hauteur d’un tel poète qui nous enchante
Et nous émerveille de ses poèmes sans pareil, comme de par la magie de ses mots
Ne vous méprenez pas sur ce personnage, il mérite un choix dans vos préférences
Et vous ne vous tromperez pas à la lecture de ses strophes stupéfiantes

Beaucoup ont lu de ses poèmes avec plaisir et satisfaction dans le cas de ce poète
Où le charme indéniable de ses «duos» particuliers le classe dans ceux à relire, certes (12)

Tandis que d’elle, on la dit jeune et si bien valeureuse qu’il m’est inutile d’en dire plus
Ou d’en dire moins puisque vous avez deviné de qui il s’agissait sans que j’aie besoin…
Une fois de plus d’en mentionner le surnom que tout le monde connaît bien entendu
Kagou ou toucan, peu importe l’oiseau, vous aimerez ses œuvres, je le crois bien…

************************************************************

Et vous tous que je n’ai point nommé ou qui vous croyez, sur le site, oublié(e)s ou éphémères
Je ne peux tous vous citer, mais sachez, que quelque part, pour vous j’aurai une pensée sincère :
Puisse quelqu’un vous lire et vous aimer comme j’ai su apprécier plusieurs d’entre vous, sœurs ou frères.
J’espère vous l’avoir dit…


(1) De Fantasia, section «triste»
(2) D’Isola, «nouvelles littéraires»
(3) DE Papemich, section «triste»
(4) De Satan Miséricordieux, section «triste»
(5) De Linda_nuit_blanche, secton «amour»
(6) De Mystique, section «Autres poèmes»
(7) De petit ange, section «loufoque»
-8- Duo Virtuelle/idem, section «amour»
(9) Section «triste»
(10) Paru sous l’ancien site sous le titre «Oiseau de la lune» (par Thorgal) pour Séverine (Savaga82)
(11) Titre : «La jeune princesse elfe»
(12) «Bo», pour «Bohemianwriter»

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Nyny


t'aimer sans te connaitre,c'est difficile,mais te connaître sans t'aimer c'est impossible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
172 commentaires
Membre depuis
31 juillet 2002
Dernière connexion
13 juillet 2004
  Publié: 7 déc 2002 à 21:04 Citer vertical_align_bottom

très beau et très gentil ton poème,je vais essayer d'aller lire tout ceux que tu as nommer pour ne rien rater de ces merveilleux talents!

  Nyny
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 7 déc 2002 à 21:09 Citer vertical_align_bottom

Merci, mais ce n'est également que simple opinion personnelle... il se peut que plusieurs ne soient pas d'accord avec mes choix. De plus, je tiens à dire que je n'ai pu nommer toutes les personnes que je lis sur le site; la liste serait trop longue, mais ces derniers m'ont peut-être plus que d'autres à un moment donné ou à un autre ou présentement plus touché pour certains...
Enfin, merci de ce commentaire...

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Nyny


t'aimer sans te connaitre,c'est difficile,mais te connaître sans t'aimer c'est impossible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
172 commentaires
Membre depuis
31 juillet 2002
Dernière connexion
13 juillet 2004
  Publié: 7 déc 2002 à 21:13 Citer vertical_align_bottom

je vais aller lire ceux ci et je te donnerais mon avis aussi mais j'ai reconnu le noms de certains auteurs de se site dont j'aime beaucoup les poèmes et certains poèmes que j'ai déjà lut et que j'aime beaucoup déjà,je vais lire les autres.

  Nyny
PAPEMICH


Dans le regard du poète, se consument les mots de l'âme
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
116 poèmes Liste
1676 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2002
Dernière connexion
4 avril 2011
  Publié: 7 déc 2002 à 21:15 Citer vertical_align_bottom

merci très cher
et je me fais surement le porte parole de tous pour te dire que tu mérites toutes nos félicitations et toute notre admiration pour la qualité de tes écrits.

"Tant que vivra un poète, la liberté survivra..."

Papemich, honoré de tes commentaires

  http://papemich.free.fr/
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 7 déc 2002 à 21:28 Citer vertical_align_bottom

Merci papemich...
Je n'ai pas lu tous tes textes, mais une certaine partie et connaissant la situation dans laquelle tu vis, tes vers ont beaucoup plus de sens pour moi que certains qui peuvent aborder le même sujet que la vie et la mort (dont moi-même) avec cette façon dont toi seul, tu sais l'aborder; j'apprécie donc énormément ton commentaire...

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
SirBeaulieu


lorsqu'on a le nez collé dans la sève de l'arbre, on ne voit pas la forêt qu'il cache.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
290 commentaires
Membre depuis
2 décembre 2002
Dernière connexion
27 octobre 2007
  Publié: 7 déc 2002 à 22:48
Modifié:  Il y a 0 minute par SirBeaulieu
Citer vertical_align_bottom

Bravo mille fois pour toi qui a su rendre l'ame a tout ceux qui l'ont ecrit!
ton hommage merite autant d'honneur que tout les poem que tu a nommé!!!
bravo encore je t'appuie fortement!

  j'voudrais quand meme te dire, que tout ce que j'ai pu écrire, je l'ai puisé a l'encre de tes yeux...
Marine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
4952 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2002
Dernière connexion
23 mars 2015
  Publié: 8 déc 2002 à 02:40 Citer vertical_align_bottom

Chers tous,poètes sités ou non..
Vos textes m'emmènent du rire aux larmes, me laissent sur des réflexions et sont le reflets de vos vies du moment ..
Ils méritaient un hommage .
Je vais aller lire ceux que je ne connaissais pas encore
Merci Lo

 
ISOLA
Impossible d'afficher l'image
on ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible à l'oeil
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
3148 commentaires
Membre depuis
6 octobre 2002
Dernière connexion
23 juin 2020
  Publié: 8 déc 2002 à 09:57
Modifié:  Il y a 0 minute par ISOLA
Citer vertical_align_bottom

Te l'ai-je dit ?

très émue pour cet hommage que tu nous fais, merci serait peu dire pour les émotions de gratitude que j'éprouve ici.
Tu nous lis, nous te lisons et nous nous lisons. A chaque passage de lecture nous nous laissons des mots qui expriment notre gratitude et notre soutien ainsi que nos émotions. En un mot c'est un Amour fraternel qui nous lie tous comme une grande famille, dont tu es j'en suis sure notre grand frère à tous. Par ton talant, ta gentillesse, ton humilité et ta bonté.
Merci beaucoup Martin du fond du coeur.




 
Dukes Cet utilisateur est un membre privilège



'Cause nothing is forever, 'cause my life is not enough...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
2152 commentaires
Membre depuis
5 mai 2002
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 8 déc 2002 à 10:18 Citer vertical_align_bottom

hum...que dire d'un tel hommage...

Malgré tout ces mots que je connais,
malgré tout ce que j'ai écrit deja,
je ne trouve pas ceux qui exprimerais
toute ma gratitude envers toi....

Je puis te dire qu'a mes yeux,
tu est aussi un grand poete de talent,
Je te retourne donc les compliments
meme si je sais que c'est bien peu faire de ma part....

Merci de ces mots a mon égards Lograth!
J'en suis vraiment flatté....
Puisse-tu, en homme de bien que tu est, avoir longue vie!

Bo.

  «...Ancients Souls, From Ancients Times, Runs Deepers...»
(Arsene_Lupin)
Impossible d'afficher l'image
Ne suivez pas le chemin déja tracé.Quittez les sentiers battus et tracez votre propre voie.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
366 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2002
Dernière connexion
14 avril 2014
  Publié: 8 déc 2002 à 11:35 Citer vertical_align_bottom

Arf ben la, ben parbleu si je m attendais, c est, c est, c est, c est, c est, ....simplement gentil, mais je tenais a te rendre a vous rendre tous et chacun, et surtout ensemble, cet hommage...
Les mots me manquent comme d d'hab je pfffeufe, mais merci encore.
Bravo
Arsene

  Ne suivez pas le chemin déja tracé.Quittez les sentiers battus et tracez votre propre voie.
Evelyne


Ne plus vivre pour seulement vivre...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
134 poèmes Liste
795 commentaires
Membre depuis
16 mai 2002
Dernière connexion
9 octobre 2005
  Publié: 8 déc 2002 à 14:17 Citer vertical_align_bottom

Que dire cher Lo!
Quel hommage, je ne peux trouver les mots... Merci, merci, merci... Merci du fond du coeur cher ami!
Et je te rend hommage à mon tours...
Tes écrits sont sublimes...
Et je dois dire que tout les autres poètes de la famille aussi...
Merci!

Bisousssssssssss
Evelyne

  Au lieu de renforcir mon égo je forme mon esprit... Les rêves se forgent ainsi...
Virtuelle


Ose devenir qui tu es (A. GIDE)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
511 commentaires
Membre depuis
25 septembre 2002
Dernière connexion
26 avril 2004
  Publié: 9 déc 2002 à 08:30 Citer vertical_align_bottom

Merci à toi
Merci pour tous les petits mots que tu prends le temps de nous adresser
Merci pour tous tes encouragements
Merci pour ce poème...

  forgiven but not forgotten...
petit ange


L'imaginaire est toujours hanté par la vie ...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
952 commentaires
Membre depuis
2 mai 2002
Dernière connexion
30 juin 2003
  Publié: 9 déc 2002 à 13:18
Modifié:  Il y a 0 minute par petit ange
Citer vertical_align_bottom

je vais répèter ce que les autres ont dit mais sache que je trouve cet hommage ( au fait c'est un hommage ou une hommage)? m'enfin, peut-importe donc, je trouve cette hommage vraiment touchante et que c'est si bien écrit que je ne peux m'empêcher de te féliciter, non seulement pour ce poème mais pour tous tes autres que tu partages avec nous!
te lire est un moment très agréable,
sincèrement
petit ange

  Les larmes et le temps n'effacent pas tous les souvenirs on peut pleurer un océan mais il restera toujours des vagues de haine ...
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 9 déc 2002 à 18:04 Citer vertical_align_bottom

Eh bien, merci à vous tous, c'est gentil de se savoir apprécié par autant de poètes à qui ont rend des hommages...
Mon seul regret est de ne pas avoir pu vous citer tous évidemment... Merci à tous pour ces chaleureux commentaires!

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 9 déc 2002 à 20:11 Citer vertical_align_bottom

Merci Touk, je suis enchanté par ta gentille pensée et ce si joli acrostiche que j'en perds ma moustache!
Non franchement, j'en suis ému et touché. Je te retourne le compliment; merci de nous faire partager ta si belle prose à toi aussi... Surtout, ce qui me stupéfie, c'est ton jeune âge et déjà une maturité dans le style qui m'étonne toujours! Bravo, ma chère et continue de nous écrire de si belles choses à ton tour...

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
1er février
  Publié: 11 déc 2002 à 01:54 Citer vertical_align_bottom


Merci à toi Noble Seigneur pour cette hommage rendu
L'émotion est telle que j'en suis confus...

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Sav

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
819 commentaires
Membre depuis
6 mai 2002
Dernière connexion
20 avril 2011
  Publié: 4 févr 2003 à 09:37 Citer vertical_align_bottom

magnifique et très gentil poème !
dire que j'ai failli passer à coté.......
très grand merci pour cet hommage superbe à tous les poètes de ce site qui nous font effectivement tour à tour rêver, pleurer, rire etc... et dont tu fais partie bien entendu, car tes poètes sont vraiment supers.
gros bisous
sève

 
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 4 févr 2003 à 16:36 Citer vertical_align_bottom

Merci Idem et Savaga pour ces commentaires...

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 5139
Réponses: 18
Réponses uniques: 13
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0325] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.