Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 7
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 29
· JYL · Balzak · Vieille Cabane · M@ry Re@d · Le Poète Untel · Marco · Elisa
13230 membres inscrits

Montréal: 4 févr 08:05:35
Paris: 4 févr 14:05:35
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: requiem pour un ange vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
17 décembre 2022
  Publié: 7 juin 2005 à 02:50
Modifié:  22 févr 2007 à 02:07 par Idem
Citer vertical_align_bottom



Elle se sent tellement désemparée, inutile
Avec lui, tout deviendra si facile
Oublié le temps passé aux geôles,
Le suicide qui vous frôle,
Le regard des autres comme mépris,
On vous scrute, on vous défie.
Egarée dans le vague
S’accrochant à la vie
Seule dans le noir, cœur de pierre à part
Elle est pourrie de l’intérieur
Une porte blindée sur le bonheur
Son cœur saigne toute sa rage
Les larmes aux yeux
Des larmes comme aveux…
Monde de misère peuplé d’ombre sans âge
Ici elle devait se taire,
Fouiller son passé, enchaîner son présent
Compromettre son futur.
D’elle non plus, elle n’est plus tellement sûre
Cette gangrène qui la ronge de l’intérieur
L’enchaîne à cet endroit de terreur
Sa largesse d’esprit dans l’étroitesse de ces murs
Son cœur saigne sur toute son âme
Quand je vous parle de cette femme
Folle de courir, de parler, de sentir
Rêver encore pour ne pas finir
Car dans ses nuits carcérales
Cette femme, elle, reste pénale
Si un jour succédant à une mauvaise nuit
Tiraillée par l’angoisse qui devient folie
Trop de contraintes la pousse à signer
Trop d’envie ne pourront la résigner
Elle n’est qu’un individu commun, ne tenant pas en place
Peut-être douée, peut-être intelligente mais noyée dans la masse
Jamais un mot plus haut que l’autre
De peur de déranger les autres
Ses fantasmes masquent un monde inachevé
Grouillant de pêcheurs, d’argent, d’avidité
Son monde à elle, a du fuir
Fondant ses raisonnements en fonction du passé
Mais la réalité tombe, un inconnu prend sa place
Et regarde en face son reflet dans la glace
Elle a la foi, Dieu la soutient
L’aidera t-il enfin à passer au lendemain
Et si il fallait un purgatoire
Seule issue face au dérisoire
Un purgatoire pour faire le vide
Et délaisser la mémoire
Elle l’a imploré et le voilà
Genoux à terre devant son roi
Car elle a fait le premier pas
Son âme dépendra de ses lois
Elle renonce à la vie, aux plaisirs et à sa foi
Elle verse son sang et il l’a prend sous son bras
Elle le suivra pas à pas, plus rien ne lui résistera
De sa main, il va la guider
De sa vie, elle n’aura plus à se soucier
Chaque mot sonne comme des louanges
Il s’est déplacé, précédé d’une cohorte d’anges
Son regard annihile toute cupidité
Anéantit toute volonté
Il lui dit que la foudre s’abattra sur terre
Pour sceller un pacte et saluer Lucifer
Sans remords, elle va tout quitter
Respectueux de ses volontés, la plus belle des alliances
Son savoir sera sa conscience
La mort est là, au visage de madone
Doux comme un sourire de nonne
Inutile de la séduire, elle est venue pour la détruire

Elle acquiesce, sans un ultime espoir
Sa détermination sera une échappatoire
Une nouvelle vie, un moment de gloire
Elle hésite, elle est perdue, elle pleure
Ce qu’elle ressent enfin n’est pas un leurre
Dans un dernier soupir, elle se détache de ce qui la lie encore
De cet abysse, boite de pandore
Elle s’élève de toute sa prestigieuse pureté
Où fermente un univers de toute beauté
Où l’âme repentie d’un corps damné
Saura redonner de la couleur et du corps aux divines pensées.



A Bernie…

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9633 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
31 janvier
  Publié: 12 juil 2006 à 04:34 Citer vertical_align_bottom

Incroyable de ne trouver là aucun commentaire... oui.. vraiment incroyable...

Loup

  http://papemich.free.fr/
R.


*Yeux gris*
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
993 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2005
Dernière connexion
24 septembre 2020
  Publié: 12 juil 2006 à 10:36 Citer vertical_align_bottom

Un poème audacieux et ambitieux...

J'ai beaucoup aimé son atmosphère...

 
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
17 décembre 2022
  Publié: 13 juil 2006 à 07:37 Citer vertical_align_bottom

merci pour les coms...
Peu importe qu'il n'y ai rien (déjà il y en a en 2 !!), le nombre de visite me suffit amplement.
Le plaisir d'avoir été lu...
Merci à toi Loup...
Idem pour toi R dont j'ai vraiment eu la joie de lire...

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
17 décembre 2022
  Publié: 16 oct 2006 à 06:05 Citer vertical_align_bottom

merci maryjo...
mais y a t-il toujours une issue ???

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16149 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
8 mars 2022
  Publié: 3 nov 2006 à 10:39 Citer vertical_align_bottom

Je crois qu'il appartient à chacun d'entre-nous de ressentir...j'ai aprticulièrement aimé ma lecture

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
20 octobre 2020
  Publié: 8 nov 2006 à 12:14 Citer vertical_align_bottom

Cet être déchiré, incarcéré, tenaillé par le remord,
Qui sait que son destin est de côtoyer la mort,
De l’accepter, de la souhaiter comme le seule issue
Encore à sa portée…
Quel descente aux enfers et quelle porte
S’ouvre vers la lumière….
Somptueux.
Amitiés,
Jean-Paul

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
17 décembre 2022
  Publié: 9 nov 2006 à 02:06 Citer vertical_align_bottom

marYjo: Puisse t-elle briller à l'infini afin de guider les âmes perdues !
*********************************************
Guido: Je le pense aussi. MERCI
*********************************************
Lacrima: quelle joie de te retrouver. Merci de ton compliment
*********************************************
JPH21: Comme le disait MarYjo, une issue balayée de lumière, point de repère d'âmes en errance !

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Petite Bulle


Une fois que l'on a prononcé son nom, tout le reste devient alors inutile...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
48 commentaires
Membre depuis
24 août 2006
Dernière connexion
29 décembre 2010
  Publié: 22 nov 2006 à 15:53 Citer vertical_align_bottom

c'est vraiment magnifique..... que dire de plus?

  P'Tite Bulle!
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
17 décembre 2022
  Publié: 23 nov 2006 à 02:23 Citer vertical_align_bottom

Le fait que tu l'ai lu suffit amplement ! merci à toi

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
renaissance

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
6 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
22 février 2007
  Publié: 21 févr 2007 à 16:16 Citer vertical_align_bottom

un poème absolument splendide, si plein de douceur et de violence à la fois.
Bravo, je vais continuer à dévorer tes poèmes

 
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
17 décembre 2022
  Publié: 22 févr 2007 à 02:08 Citer vertical_align_bottom

Merci pour ton passage Renaissance et à bientôt !

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
pouce1


Accepter l'inévitable sans révolte, ne pas s'apitoyer sur soi, penser encore à être utile, bien sûr,
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
89 commentaires
Membre depuis
15 janvier 2007
Dernière connexion
7 juillet 2013
  Publié: 17 avr 2008 à 09:54 Citer vertical_align_bottom

J'en reste bouche bée.
C'est magnifique. Je ne trouve rien d'autre à dire et pourtant...

  Christine
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
17 décembre 2022
  Publié: 23 avr 2008 à 05:17 Citer vertical_align_bottom

merci pour ce commentaire.
A bientôt

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2328
Réponses: 13
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0516] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.