Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 17
Invisible : 0
Total : 19
· mido ben · BORZEK
13321 membres inscrits

Montréal: 25 févr 11:13:46
Paris: 25 févr 17:13:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La mort du livre et de son auteur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 8 déc 2007 à 01:23
Modifié:  9 déc 2007 à 20:05 par (...)
Citer     Aller en bas de page

C'est Montréal qui est belle, la nuit,
Avec ses étoiles vertes et rouges et jaunes
Et ses ponts hauts de l'infini
(Nos mains étaient ouvertes)
(Nos mains traçaient l'horizon)

Je suis morte et le livre est tombé dans la rangée, entre les sièges.
Je suis morte et le livre est tombé

J'ai pleuré un peu dans l'autobus, parce que le spectacle devant moi était d'une beauté telle que mes yeux ne pouvaient la contenir sans se vider.

Le livre est tombé, Nos paumes étaient ouvertes, fermées, je ne sais plus
Mais nos paumes étaient là
et elles traçaient l'infini

Le livre est tombé dans la rangée de l'autobus de l'air, de l'air de l'air
et moi je suis morte d'en avoir trop manqué

J'ai pleuré un peu
Il est tombé, entre les sièges et personne ne s'est penché pour le ramasser.
Le livre est tombé et je suis morte
Le livre est tombé et je suis morte
Je suis morte d'ennui et d'été
Je suis morte
de n'avoir pu liberté.

Je suis morte et le livre a glissé avec moi.

 
Mademoiselle Phébus


Just let me fall out the window with confetti in my hair. (Tom Waits)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
1548 commentaires
Membre depuis
9 mars 2005
Dernière connexion
7 mars 2020
  Publié: 8 déc 2007 à 01:31 Citer     Aller en bas de page

*fière d'avoir été celle qui l'ai lu la première*

Merci. De l'avoir déposé ici, c'est tellement beau, Myriam...
Et j'ai plus d'mot
Juste lui et ses lunette comme celui du même nom
Ça flotte dans ma tête avec tes mots et tes rires (et tes dents!).

Tu sais, je t'aime.

  (Là-haut l'absence entière et le bleu charbonnant.) Par le jour se levaient des géants tristes, un violon en carton-pâte sous le rêve. (Fernand O. -Le Soleil sous la mort)
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
294 poèmes Liste
18783 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
24 février
  Publié: 8 déc 2007 à 03:27 Citer     Aller en bas de page

Belle image que celui de ce livre qui tombe, tombe ..
On voudrait lancer ses mains pour le rattraper ...

Amicalement
Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Éphémère


...parce qu'il y a des pourquoi qui se perdent...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
1350 commentaires
Membre depuis
15 avril 2007
Dernière connexion
19 septembre 2014
  Publié: 8 déc 2007 à 04:18 Citer     Aller en bas de page


Un poème qui nous entraîne...

...Merci...


 
xebeche


please send me more, yellow birds...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
1454 commentaires
Membre depuis
31 octobre 2006
Dernière connexion
24 juin 2009
  Publié: 8 déc 2007 à 08:18 Citer     Aller en bas de page

à la fois c'est réel
à la fois c'est hors du monde

sublime mlle, sublime...

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
10 août 2020
  Publié: 12 déc 2007 à 02:12 Citer     Aller en bas de page

Bien aimé vous lire...

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 16 déc 2007 à 17:29 Citer     Aller en bas de page

Il est beau, il est très beau comme un livre qui tombe et qui tombe entre les sièges, les paumes ouvertes...

Bravo ! Érosion, c'est superbe, oui vraiment je le pense !


Favoris ! Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Eleven


...the sunshine girl is sleeping...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
767 commentaires
Membre depuis
14 novembre 2006
Dernière connexion
27 juin 2019
  Publié: 17 déc 2007 à 11:39 Citer     Aller en bas de page

Pas vraiment de mots...

De la poésie.

Et c'est beau.

  ...on ne reviendra pas...
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 17 déc 2007 à 15:35
Modifié:  17 déc 2007 à 15:38 par Rouge
Citer     Aller en bas de page

Phébus,
Mes dents ? Ah, que dire... je ne savais pas que mes dents avaient tant d'attrait ^^
Je t'aime aussi, Miss.
Merci


Bestiole...Éphémère... merci à vous 2... je vous embrasse

Lux,
eh ben ne dis pas dans ce cas.
(merci à toi)
(pour les favoris aussi)

xebeche,
Hors du monde...Hors du temps peut-être un peu, aussi.
Merci pour ça.

Guido, merci du passage

Chantal, merci infiniment pour les favoris... ça me touche beaucoup...

Eleven,
Juste merci
de tes passages et de tout le reste, les favoris et tout.
de la poésie, oui... c'est ce que j'essaie de faire... tant mieux si j'ai réussi ici

 
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 5 mars 2008 à 09:02 Citer     Aller en bas de page

*extrèmement touchée...

t'as vu juste.
C'est comme la poésie d'une seconde, d'un instant, d'un ressenti qu'on ouvre et qu'on détaille... et la ville qui défile, toujours aussi belle ; son nom est Montréal, et la ville qui défile... ouais.

J'aime bien ce texte, finalement.

merci ju, merci...
J't'embrasse fort tu sais

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2361
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Potence à nos lèvres, au pont suspendues (Amour)
Auteur : Rouge
C'est l'heure. (Nouvelles littéraires)
Auteur : dav
La nuit, faut pas avoir peur des bateaux. (Autres)
Auteur : Desincarnage
Et Pénélope tisse le temps (Tristes)
Auteur : erualena
Il fait froid ici... (trio k/x/r) (Collectifs)
Auteur : R.
après toi où les choses restent des choses sans âmes (Lettres ouvertes)
Auteur : Gouache
Gouache (Amour)
Auteur : Gouache

 

 
Cette page a été générée en [0,0352] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.