Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 155
Invisible : 0
Total : 155
13218 membres inscrits

Montréal: 10 déc 04:30:36
Paris: 10 déc 10:30:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Mes cinq autres sens vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 19 déc 2007 à 04:39 Citer vertical_align_bottom

La mort et ses critères, sa sélection amère
Même en de sombres mots, toujours sera sincère
En larmes habillées, noires, à chacun sa prière
Qui, pour l'humble mortel, n'est autre que l'enfer

L'amour, qu'il soit cruel ou qu'il soit roi, toi, moi
A de très jolis vers, toujours il aura droit
Bonheur ou bien malheur, à chaque amour sa loi
Mais pour des jours meilleurs, en lui nous avons foi.

L'esprit et ses mystères, dérangés ou classés
Sera toujours le même, en des termes opiacés
Comprendre et l'honorer, maudire l'antre-mêlée
Lui qui commande un peu, pourquoi le contrarier ?

Le corps et ses pulsions, impulsives émotions
Sera toujours plus libre que sa simple expression
plus qu'en silences osés, en ces rouges frissons,
Quand les secrets trouvés gémissent à l'unisson

Le coeur, son coup de foudre, ses si doux tremblements
Aura sa place devant, aux profonds sentiments
A l'esprit, l'amour et puis le corps, négociant
Il offre le meilleur de ce que la mort prend

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 19 déc 2007 à 07:34 Citer vertical_align_bottom

Mis à part superbe, je ne sais que dire.

 
Personne Âge


C'est la voie de l'honneur que vous avez choisi, offrant votre jeunesse à la France et ses fils...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
955 commentaires
Membre depuis
5 avril 2006
Dernière connexion
9 juillet 2014
  Publié: 19 déc 2007 à 12:18
Modifié:  19 déc 2007 à 12:18 par Personne Âge
Citer vertical_align_bottom

La mort est un doux parfum
qui enivre plus d'un.
L'amour est l'éternité d'une douleur recherché.
ou un temps bref où le bonheur pointe son nez.
L'esprit... ou l'art de combattre la mort,
Le corps d'un cadavre ou d'un vivant,
qu'importe, est-ce si important ?
Le coeur qu'on aimerais parfois arracher
qui nous emporte dans sa quête du bonheur
et qui nous y éloigne au fil des heures.

Très beau poème ! vraiment réussi, avec de belles rimes et un joli rythme ...

Vraiment bravo ^^


Amitiés,
Queen Of Darkness

  Tout a une cause parfois la cause est plus haïssable que la conséquence mais c'est souvent la conséquence qu'on abomine.
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 19 déc 2007 à 12:37 Citer vertical_align_bottom

Avec mes plus humbles remerciements.

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1374
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0199] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.