Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 31
· André · MUSCADE
Équipe de gestion
· Emme
13329 membres inscrits

Montréal: 13 avr 05:44:10
Paris: 13 avr 11:44:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Cabaret l'ivresse (ou le jazz à la guitare) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 4 jan 2008 à 16:15
Modifié:  4 jan 2008 à 16:42 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

La ligne des hommes à la guitare

J’avais presque oublié à quel point c’est beau, le jazz.
Leurs mains s’ébattent au flanc de leur guitare, la basse chatouille les cordes oubliées d’une autre dimension. Les anges d’un jour ont les doigts magiques et les notes aussi, puisqu’elles s’élèvent et résonnent contre les vitres de la salle comme des clochettes sur le traîneau du Père Noël.

Personne ne sait réellement ce qu’elle faisait là, et à qui elle pensait quand elle écrivait, mais elle était là

La guitare électrique a la mesure qui s’embête, qui s’empêtre là où il ne faut pas, la guitare électrique se démène et se déchaîne, valse autour des tables du cabaret et embrasse la serveuse au passage, la guitare électrique a le son qui fait s’échapper.

Je ne nommerai pas le saxophone, et parce que.

L’or et l’argent virevoltent avec les plateaux, une dame en jupon court et chante un air jazzé style « bar » ; la ligne des hommes à la guitare est toujours droite. Mes mains ne fournissent plus et j’ai la tête plongée dans une folie complètement absurde, je me noie entre les portées. Les notes dansent le swing ; il est tentant d’esquisser quelques pas faussement assurés qui impressionneraient les hommes aux cigares, mais la démarche me ramène à l’ordre. Les guitares crient à en perdre la voix, la symbiose est parfaite.

La dernière note nous fait languir, mais la ligne des hommes à la guitare est toujours droite. Ils sont plus beaux que le plus beau des diamants. C’est joli.


Cabaret l’Ivresse (ou valses d’une guitare)

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
297 poèmes Liste
18843 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
12 avril
  Publié: 4 jan 2008 à 16:43 Citer     Aller en bas de page

Belle atmosphère

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 4 jan 2008 à 18:58 Citer     Aller en bas de page

That's all life ! (j'aime très beaucoup) ...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 5 jan 2008 à 07:24 Citer     Aller en bas de page

Je n'aime pas le jazz, mais ton texte le rend beau à mes yeux, juste l'instant des mots.

 
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 5 jan 2008 à 16:54 Citer     Aller en bas de page

Kajak, Bestiole, ptitebulle...
Merci des mots.
(J'suis touchée du passage)



Eliawe,
L'instant des mots. C'est si bien dit, Miss.
"La poésie de l'instant est la plus jolie de toutes"

Je t'embrasse.


Mlle Citron, edna
*touchée*
(merci...)

 
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 19 oct 2009 à 23:01 Citer     Aller en bas de page

J'aime le jazz. L'atmosphère est bien rendue. Merci, j'ai aimé
Amicalement
Arabesques

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1629
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0220] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.