Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 59
Invisible : 0
Total : 59
13540 membres inscrits

Montréal: 23 juin 16:38:47
Paris: 23 juin 22:38:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Je t'en supplie, parle... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 13 juil 2005 à 10:07
Modifié:  12 avr 2010 à 08:24 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Je t'en supplie, parle...

Perles blanches coulant de tes yeux pétrifiés
Délavant ta douce peau maintenant livide.
Larmes suintant de ton corps copiant l'impavide
Stature des Morts au courage atrophié.

Que dissimules-tu, quel est donc ce mystère
Qui t'enlasse amoureux ? Tu sembles en pâtir.
Malgré ton allure menteuse, tu es martyr !
Je souffre d'ignorer ton horrible calvaire...


Combattre en aveugle, prêt à tout pour savoir.
Attentif aux moindres détails, rêvant de "voir".
J'aspire à connaître ce qui te trouble encore,
Ce qui te convainc à m'inclure au décor.

Ton silence étouffé frôle les noirs abîmes
De l'insoutenable souffrance qui m'abime
Le coeur. Tu m'ignores, pourtant je t'aime moi.
Je te sens submergée par une mer d'émois...

Ton regard furieux, cache trop peu ta peine,
Qui ressurgit toujours. Arrête ces détours.
Parle-moi, délivre ton âme de ses chaînes.
Cesse de te mentir, fais face... "à ton Amour !"


Parle de lui, de toi, même si tu me blesses,
J'ai hélas découvert ton secret, mes faiblesses...
Mais je t'escorterai jusqu'au bout du chemin.
Je t'aimerai toujours, peu importe demain.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Destiny's Angel
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
25 commentaires
Membre depuis
17 juin 2005
Dernière connexion
2 mai 2014
  Publié: 13 juil 2005 à 10:25 Citer     Aller en bas de page

qu'il est beau ton poeme, triste et beau en meme temps, tu as les mots qui touche, bravo moi je nomine

amitié

  Cho
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 13 juil 2005 à 10:32 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Destiny's Angel pour ton commentaire. Merci d'avoir lu, apprécier et de l'avoir dit. Une nomination... ça me touche, vraiment .

Contente d'avoir réussi à te toucher aussi...

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Jo


«Le baiser est le petit point rose que nous mettons sur le «i» du verbe aimer...» Cyrano
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
2966 commentaires
Membre depuis
14 novembre 2003
Dernière connexion
1er octobre 2014
  Publié: 13 juil 2005 à 11:29 Citer     Aller en bas de page

Très beau... Très bien écrit. Tu as su me toucher avec tes mots.
Amitiés.
Jo

  ~ Je L'aImE à MoUrIr ~
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 13 juil 2005 à 11:48 Citer     Aller en bas de page

Jo, merci de ton passage, et contente que ça t'ai plu et touché

Roland, merci d'avoir pris le temps de lire, d'apprécier et de commenter.

Merci encore à vous,

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
joncour

Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
219 poèmes Liste
2610 commentaires
Membre depuis
13 janvier 2005
Dernière connexion
5 mars 2019
  Publié: 13 juil 2005 à 11:54
Modifié:  13 juil 2005 à 11:54 par joncour
Citer     Aller en bas de page

C'est un poème bien écrit pour décrire une foulée de sentiments, qui s'impose, à la lecture. J'ai l'âme chaviré, je l'ai vécu un peu....

Je vous ai vécu pendant quelques temps.

Mais il manque l'espoir à ton ciel.

Gachet

 
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 13 juil 2005 à 12:14 Citer     Aller en bas de page

Je suis contente d'avoir pu, l'espace d'un instant, vous touché... J'espère pas trop fortement. Ces sentiments sont parfois durs.

C'est vrai, il manque un peu d'espoir... Mais au fond, même sans le dire, on espère toujours...

Merci pour votre commentaire Docteur Gachet, ça m'a fait plaisir.

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 13 juil 2005 à 12:51 Citer     Aller en bas de page

Si je m'attendais à tout ça...

Merci beaucoup La Nazgul pour ton commentaire. Je n'estime pas que ça soit "une oeuvre", mais oui, je continuerai à écrire et à "travailler" je pense. En tout cas, j'apprécie vraiment que tu ai aimé

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9633 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
1er mai
  Publié: 13 juil 2005 à 16:30 Citer     Aller en bas de page


Très très touchée moi aussi par ce cri...

Superbe !

Loup

  http://papemich.free.fr/
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 13 juil 2005 à 16:50 Citer     Aller en bas de page

Merci d'être passée, et de t'être arrêter par ici Loup.

Extrêmement touchée aussi, par tout vos commentaires , je ne sais même plus quoi dire...

Merci encore.

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
ptitange89


où se trouve le bonheur?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
72 commentaires
Membre depuis
31 juillet 2005
Dernière connexion
5 novembre 2007
  Publié: 31 juil 2005 à 15:03 Citer     Aller en bas de page

ce pas par manque de confiance que ton amour ne te parlait pas c'est tout simplement par peur ou parce que cela était tro difficil a dévoiler. c'est vré que c'est douloureu de voir quelqu'un soufrir san pouvoir l'aider mais il arrive des fois que notre destin ne soit pas entre nos mains é certaines chose se produisent alor que nous ne l'avon pas mérité mais c la vie komme on dit

bravo pour le poème amitié vym

  ptitange
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 31 juil 2005 à 15:14 Citer     Aller en bas de page

Oui c'est vrai. En général, quand quelqu'un à qui on tient ne nous dévoile plus (ce qu'il faisait avant) certains de ces secrets qui le font souffrir, il a toujours ses raisons (valables!).

Il faut alors se faire à l'idée qu'on est impuissant, et qu'on ne peut pas le forcer à parler. Il faut respecter son silence. On ne peut qu'attendre et être toujours disponible pour lui, c'est le mieux qu'on puisse faire si on l'aime vraiment.

Merci beaucoup pour ton commentaire vym

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2269
Réponses: 11
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0413] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.