Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 91
Invisible : 0
Total : 91
13207 membres inscrits

Montréal: 27 sept 00:32:31
Paris: 27 sept 06:32:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Insomnie vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 16 nov 2004 à 08:13
Modifié:  12 juin 2009 à 07:45 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom



INSOMNIE

A Elav, pour toutes nos nuits d'amour





Noire comme la chambre noyée dans la nuit
Noirs comme les ténèbres où j'erre sans toi en vain
Noir comme le sang séché, coagulé, de mon cœur et de toutes mes blessures
Noir comme l'abîme d'où s'élève ta voix qui m'appelle et me rejette à la fois.


Blanches comme les étoiles innombrables dans notre ciel
Blanche comme la neige de Noël ensemble
Blanche comme ma peau que tu embrases
Blanche comme ma robe et ma virginité à toi renouvelée.


Noire comme l'ivresse d'une nuit sans fin et sans début
Noire comme la panthère qui se love contre toi
Noirs comme mes yeux qui ne te quittent pas
Noire comme l'encre qui coule de mes veines à ton cœur.


Blanche comme ma voix quand j'ai peur mon amour
Blancs comme des murs immobiles et qui reculeront pas
Blancs comme les draps immaculés souillés de notre abstinence
Blanche comme ta tour d'ivoire où tu t'enfermes soudain…





[center]Je t'attends et tu ne viens pas
Je me retourne et tu me regardes pas
Je pleure et tu en rajoutes
Je te supplie et tu te refermes.


Tu me reproches et je refuse
Tu me frappes et je me défends
Tu pleures et je me détruis
Tu m'en veux et je te veux.


Je te cherche et tu n'es pas là
Je me lève et tu me laisses
Je te console et tu continues
Je m'endors et tu n'en peux plus.
Tu veilles et moi je dors
Tu psychotes et moi je rêve
Tu t'agites et je m'en fous
Tu me réveilles et j'ai peur de te perdre…





[left]Blanc comme le matin mais c'est encore la nuit
Noire comme un cauchemar
Et toi tremblant de fatigue, les nerfs à vif, le cœur en morceaux, brisé, rompu…
J'ai encore sommeil mais je viens contre toi.


Noires comme mes boucles qui caressent ta peau, ton sexe, et ma liqueur
Blanche comme une aurore coule…
Je t'aime et le monde s'entrouvre
Quand tu me prends enfin tout au bout de la nuit.

Blancs mes cris étouffés que je voudrais hurler
Noire encore la chambre où la photo s'imprime
Deux corps nus et sauvés s'enlacent à plus pouvoir
Deux âmes retrouvées s'endorment apaisées.

  VOLCANE
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 16 nov 2004 à 08:40 Citer vertical_align_bottom

Seule une femme peut écrire quelque chose d'aussi intense, c'est sublime.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5042 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 16 nov 2004 à 13:17 Citer vertical_align_bottom

voilà ce que j'appelle une réconciliation
dans les formes. Une plume portée par la
passion que j'apprécie toujours autant,
heureux de te relire Volcane

amitiés,
chimay

  La musique danse, la poésie chante
last_cry

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
826 commentaires
Membre depuis
24 février 2004
Dernière connexion
10 septembre 2005
  Publié: 16 nov 2004 à 14:09 Citer vertical_align_bottom

Poème tout simplement sublime!
On y ressent beaucoup de passion.
Bravo pour cet écrit.
Amitiés

Nab

  Une étoile a rejoint le ciel ...
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 18 nov 2004 à 04:56 Citer vertical_align_bottom

Patrick...je suis heureuse que tu sois le premier à me relire...Merci de tout coeur pour te smots.

Andromaque, ton commentaire me touche sincèrement.

Chimay, ta réponse m'a vraiment fait sourire tu sais. Tu as tout compris toi ! Merci en tout cas pour ton commentaire.

  VOLCANE
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
20 octobre 2020
  Publié: 18 nov 2004 à 05:30 Citer vertical_align_bottom

Je suis heureux de lire un poème aussi
Eclatant d’amour.

Chère Volcane, comme je regrette ma longue absence…
Le noir de l’amour, le blanc de l’amour
Ces états extraordinaires qui meublent nos jours…
Bisous
Jean-Paul

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
Nicolas Reuge

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1037 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2004
Dernière connexion
2 septembre
  Publié: 18 nov 2004 à 10:11 Citer vertical_align_bottom

C'est un très beau texte. Bravo !
Amicalement,

Nicolas.

  Electron libre, un point c'est tout.
Volcane


Et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là ! (Victor Hugo )
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
1991 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2003
Dernière connexion
25 novembre 2004
  Publié: 18 nov 2004 à 11:50 Citer vertical_align_bottom

last_cry, merci de tout coeur pour ce brillant commentaire. Heureuse que mon écrit t'ait plu...

Clochette, c'ets marrant c'ets le 1er que tu lis, mais...c'ets le dernier que j'ai posté ! Contente que tu aimes aussi.

  VOLCANE
Amandarine


De l'aube claire jusqu'à la fin du jour...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
204 poèmes Liste
3866 commentaires
Membre depuis
24 mars 2006
Dernière connexion
17 avril 2021
  Publié: 26 jan 2007 à 04:57 Citer vertical_align_bottom

De la note la plus aiguë à la plus grave, tu joues à merveille sur le piano des passions...

J'aime ce répertoire...

Amitiés

 
Avraham
Impossible d'afficher l'image
Chaule aime Aaron
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
22 commentaires
Membre depuis
17 juin 2020
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 4 jan à 10:34 Citer vertical_align_bottom

Et qui ne reculeront pas

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2913
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0257] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.