Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 107
Invisible : 0
Total : 110
· prosateur · Robaus56 · ode3117
13217 membres inscrits

Montréal: 5 déc 01:56:12
Paris: 5 déc 07:56:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Une fée se fit épée vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Nicolas Reuge

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1037 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2004
Dernière connexion
2 septembre
  Publié: 24 nov 2004 à 08:48 Citer vertical_align_bottom

Une fée se fit épée

L’eau se fit marteau
Et l’écume enclume,
Une fée a forgé
Sa belle âme en lame
D’acier bien trempé,

Maudit sortilège,
Dix mots sacrilèges,
Elle se fit épée,
La fée que j’aimais,
Et m’a transpercé,
Et j’aime ma plaie.

  Electron libre, un point c'est tout.
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 24 nov 2004 à 09:38 Citer vertical_align_bottom

Aurais-tu des tendences masochistes? Il est vrai que quand on aime très fort, on peut éprouver cela. Trés beau texte!
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
last_cry

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
826 commentaires
Membre depuis
24 février 2004
Dernière connexion
10 septembre 2005
  Publié: 24 nov 2004 à 11:27 Citer vertical_align_bottom

J'aime beaucoup!
Prases courtes et bien posées
Bisous

Nab

  Une étoile a rejoint le ciel ...
Nicolas Reuge

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1037 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2004
Dernière connexion
2 septembre
  Publié: 25 nov 2004 à 05:56 Citer vertical_align_bottom

Phoenix, merci pour ton commentaire. "la symphonie du forgeron aimant?", pourquoi pas, on peut le voir comme ça. Quant à la structure, elle est venu toute seule, en même temps que les mots, je ne saurais t'en dire d'avantage.

Patrick, merci. Oui, il m'arrive d'être heureux de souffrir.

Poucine et Nab, merci beaucoup pour vos commentaires

Amitiés

Nicolas.

  Electron libre, un point c'est tout.
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5973 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
21 juin 2021
  Publié: 1er déc 2004 à 14:46
Modifié:  4 déc 2004 à 23:41 par Andjik
Citer vertical_align_bottom

AHAHAHAHAHAH! Encore un autre poème original de la part de Nicolas. C'est ce genre de plaie dont on se plaint pas!
J'ai été heureux de le lire!

Amicalement!

YVano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5042 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 8 déc 2004 à 07:39 Citer vertical_align_bottom

elle me rappelle quelque chose
cette fée ... pourtant Patrick,
je ne suis pas maso, au contraire
excellent !

amitiés,
chimay

  La musique danse, la poésie chante
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5042 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 8 déc 2004 à 07:40 Citer vertical_align_bottom

elle me rappelle quelque chose
cette fée ... pourtant Patrick,
je ne suis pas maso, au contraire
excellent !

amitiés,
chimay

  La musique danse, la poésie chante
Nicolas Reuge

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1037 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2004
Dernière connexion
2 septembre
  Publié: 8 déc 2004 à 14:15 Citer vertical_align_bottom

Merci Yvano ! Disons plutôt que je me plaint d'aimer ma plait

Chimay, on a du rencontrer la même alors
Merci !

Merci Andro, c'est trop d'honneur que tu me fais !

Amitiés

Nicolas.

  Electron libre, un point c'est tout.
Astral
Impossible d'afficher l'image
Le poème est l'amour réalisé du désir demeuré désir. (René Char)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
136 commentaires
Membre depuis
4 juin 2006
Dernière connexion
1er août
  Publié: 28 oct 2006 à 05:52 Citer vertical_align_bottom

Bien sentit et bien exprimé.
Il y a effectivement dans la douleur amoureuse une intensité qui confine à la jouissance.
Sans doute une intensité d'Etre, non pas dans le désir ou dans la projection mais profondément immanente.

Astral

  Astral
Nicolas Reuge

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1037 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2004
Dernière connexion
2 septembre
  Publié: 30 oct 2006 à 11:39 Citer vertical_align_bottom

Merci, Astral, pour ton commentaire. Ton analyse me parait assez convaincante même si je n'y ai pas songé quand j'ai écrit spontanément ce texte.

Amicalement,

Nicolas

  Electron libre, un point c'est tout.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1724
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0224] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.