Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Les parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 67
Invisible : 0
Total : 69
· Jake Warren · messaisons
13292 membres inscrits

Montréal: 27 février 16:04:04
Paris: 27 février 22:04:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Fissure vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Ellea Lee
Impossible d'afficher l'image
Garde tes rêves, tu ne peux jamais savoir à quel moment tu en auras besoin ...(Carlos Zafon)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1372 commentaires
Membre depuis
23 septembre 2007
Dernière connexion
4 juil 2022 à 21:56
  Publié: 25 avr 2008 à 09:57
Modifié:  25 avr 2008 à 10:04 par Ellea Lee
Citer vertical_align_bottom

Fissure


C'est le mur raflé d'heures que je regarde au fond
Au fond je le regarde ce moment
Et mes yeux qu'il polit ne le voient pas
Et là je compte par dizaines
Les cafards qui le longent et qui l'emplissent
D'un pied de modeste pointure je pourrais
Fragiles et creux les écraser
Je pourrais les réduire les broyer
Mais sous ma plante
Leurs cris se colleraient
Et que me resterait il alors
Le droit de m'en laver les mains
Les deux jointes
Mais sans prier
Et je verrais le mur si vide
S'affaisser
Car d'eux il se nourrit
Et de moi il est hermétique
Je veux sur lui reposer
Le dos et les reins froissés de ma douleur
Et les voyelles
Du nom que j'y avais gravé
J'entends oui j'entends crisser mes ongles
Je sens oui je sens sous mes doigts
Se fendre le mur


20 Avril 2008

 
Little stella


La sensibilité de chacun, c' est son génie. BAUDELAIRE
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
1616 commentaires
Membre depuis
1er mars 2007
Dernière connexion
6 jan 2012 à 05:26
  Publié: 25 avr 2008 à 12:25 Citer vertical_align_bottom

J' ai les dents qui me font mal, à entendre crisser tes ongles sur ce mur !

pour cet écrit Agnès

de So

  Little stella
Mystic4Ever


Aux plumes bien dotées, le talent n’attend pas le nombre de poèmes!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
769 poèmes Liste
10579 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
Il y a -299 minute
  Publié: 25 avr 2008 à 12:51 Citer vertical_align_bottom

Tes mots sont puissants et cognent dans la tete du lecteur, des sensations etranges me parcourent, merci pour ça


Mystic

 
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
2362 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
7 jan à 16:04
  Publié: 25 avr 2008 à 15:45
Modifié:  25 avr 2008 à 15:45 par saldday
Citer vertical_align_bottom


ah! ce mur que nous avons tous plus
ou moins à un moment de nos vies
dans la tête....



J'aime te lire ma douce !!!

Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6692 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
Il y a -298 minute
  Publié: 25 avr 2008 à 16:33 Citer vertical_align_bottom

Ce texte me touche particulièrement.

Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 nov 2009 à 09:29
  Publié: 25 avr 2008 à 17:33 Citer vertical_align_bottom

C'est aussi le coeur qui grince... très fort...
Touchée par ces sensations.... très fortes aussi..

Merci...


  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
324 poèmes Liste
2524 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
Il y a -299 minute
  Publié: 26 avr 2008 à 03:05 Citer vertical_align_bottom

Pas de mots...
La sensation que le mal-être fissure tout...
Un poème qui m'a pris aux tripes........

amitiés serge

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15626 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
Il y a -298 minute
  Publié: 29 avr 2008 à 17:12 Citer vertical_align_bottom

que je voudrais par force d'amitié ressouder ces fissures.... Alex

 
Ellea Lee
Impossible d'afficher l'image
Garde tes rêves, tu ne peux jamais savoir à quel moment tu en auras besoin ...(Carlos Zafon)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1372 commentaires
Membre depuis
23 septembre 2007
Dernière connexion
4 juil 2022 à 21:56
  Publié: 16 mai 2008 à 18:29 Citer vertical_align_bottom

Dom je voulais cette relation entre l'esprit et la terre, comme le conscient face à l'inconscient.

Eric mademoiselle ? je me sens rajeunir tout d'un coup

So pour tes dents, je t'envoie en MP l'adresse de mon si charmant dentiste.

Mystic mots aussi puissants que ce ressenti du moment.

Saldday chacun son mur, chacun ses mots, même combat...

Jacques un mur qui se dresse mais qui ne m'impressionne pas je te rassure.

Patrick ravie d'avoir su te toucher.

Ma jumel' face à l'espoir, même un mur ne peut résister.

Ptitebulle je te fais livrer quelques bises bien huilées pour remédier à tout ça.

Serge tu comprends...

Alex ton amitié aide à "colmater" ...

Merci à vous pour vos messages, merci d'avoir si bien compris ...

Agnès

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2609
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0165] secondes.
 © 2000 - 2024 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.