Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 1006
Invisible : 0
Total : 1007
· Crikee
13327 membres inscrits

Montréal: 1er mars 17:44:57
Paris: 1er mars 23:44:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Le bal des astres Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 5 déc 2007 à 02:48
Modifié:  5 déc 2007 à 13:57 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Le bal des astres



Sur une branche de jour, le souffle coupé
Les astres braqués vers un semblant d'ivresse
Dévoilaient le repère de l'éternité
Se dérobant aux nuits qui m'avaient épargné.


Épargné de tous ces songes infidèles
Coulant d'une voix chuchotant la promesse...
''Demain sera fait de lumière nouvelle
Endors toi au gré de mes sombres caresses.''

Mais rien ne changeait et...

La roue me brisait sous les carrosses brûlants
Roulant au rythme d'un cortège funèbre
J'ai compté plus de jours qu'au chemin de passants
Assis au balcon de mon âme rebelle.



J'ai compris me voyant tâter nombreux regards
Que le grain levé au jardin des querelles
Ferait d'une aveugle phrase du hasard
Feu qui soigne mieux que ne pleure l'étincelle.


Quelques pas de plus à ce vieux bal des astres...
''Je danse encore sans trop perdre la face''
Aux travers des branches, telle que tombée des nues...
L'étoile reprend pied où je l'avais perdue.


Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 5 déc 2007 à 18:40 Citer     Aller en bas de page

Merci Estella

content de ta visite


------------------------------------------------------------------------
Bonjour Roxanne

Ça faisait longtemps que je ne t'avais pas vu sur le site

Au plaisir de te recroiser.

Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 9 déc 2007 à 08:30 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jacques

Merci pour ton commentaire

En fait je trouve que le passage que tu mentionne est le meilleur du poème.
Pour ce qui est du reste...

Merci encore

Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1032 poèmes Liste
16673 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
17 février
  Publié: 10 déc 2007 à 19:08 Citer     Aller en bas de page

bonsoir à toi...
je trouve ton poème vraiment intéressant...il y a une certaine profondeur dans tes mots,qui amène vers une lecture des plus attentives.
un moment apprécié que celui de parcourir tes vers.
amitiés poétiques à toi.
pyc.

 
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 10 déc 2007 à 19:15
Modifié:  10 déc 2007 à 19:16 par Drakkar
Citer     Aller en bas de page

Merci Pyc

j'apprécie ton commentaire

Parfois les poètes aiment bien la profondeur et parfois les mots qui traversent les images pour aller rejoindre le lecteur...je suis content que tu ai aimé parce que je préfère effleurer le sujet plutôt que de le pénétrer.


Merci encore pyc


Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1429
Réponses: 4
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0293] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.