Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 51
Invisible : 0
Total : 54
· ode3117 · Y.D · M@ry Re@d
13230 membres inscrits

Montréal: 30 jan 10:22:13
Paris: 30 jan 16:22:13
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: La Sirène de Copenhague - James - Aude Doiderose vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] 2 3 4 5 6 ... 15 :: Répondre
Audrey Deroze


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
23116 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 19 oct 2010 à 16:08
Modifié:  19 oct 2010 à 16:26 par Audrey Deroze
Citer vertical_align_bottom



Ma sirène de Copenhague
Tes yeux plongés dans le vague
Tu attends venant du rivage
Un hypothétique message

Contempler le monde et l’ancrage
De tes printemps si purs, en cage
Peinte d’une pensée, divague
Un bateau, — Une mer s’élague !

Ton amoureux n'était que blague
Il ne te donna pas la bague
Tu n'eus que son badinage
Mais ton cœur reste son otage

Toute en "peut-être" et en "dommage"
On voit, plantés dans ton corsage
Tes regrets comme autant de dagues
Qu'enfoncent doucement les vagues

La sorcière des mers offrait potage
À la petite sirène au doux visage
En échange de sa voix si drague
Contre des jambes, tellement si vague !

Le prince refusa d’être l’otage
De la fille du royaume, un chantage
De deux rois ! Des mots extravaguent !
L’amour de la petite fée zigzague.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Conception


La vie est un long manteau qui traîne pour effacer ses traces...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
725 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2010
Dernière connexion
25 septembre 2021
  Publié: 19 oct 2010 à 16:15 Citer vertical_align_bottom

Mes deux plumes de coeur...bravo pour ce joli duo...très original...ça me fait penser au dessin animé ' La petite sirène "

Je vous embrasse les rois de la plume

  Conception
Audrey Deroze


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
23116 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 19 oct 2010 à 16:35 Citer vertical_align_bottom

Citation de Conception
Mes deux plumes de coeur...bravo pour ce joli duo...très original...ça me fait penser au dessin animé ' La petite sirène "

Je vous embrasse les rois de la plume



Merci Conception. Un duo agréable et fluide avec James. BiZ

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Audrey Deroze


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
23116 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 21 oct 2010 à 09:02 Citer vertical_align_bottom

Citation de nano
quand deux si belles plumes se rencontrent... l'effet ne peut être que détonant ! Moi je me suis laissée porter par les vagues. à vous et de grosses bises à toi et à James que j'm



Merci Nano pour ta lecture, Biz

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
23748 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 janvier 2022
  Publié: 22 oct 2010 à 15:30 Citer vertical_align_bottom

merci beaucoup ami de la poésie


Aude est un est une femme qui faut connaitre , elle est d'une simplicité exceptionnelle
d'ailleurs je l'adore


merci chère Aude pour ces vers de Copenhague

james bisous et douce nuit


  Membre de la Société des poètes Français.
Audrey Deroze


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
23116 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 22 oct 2010 à 15:42 Citer vertical_align_bottom

Merci James, ce duo fut bien agréable, malgré tous les embruns salés que nous essuyâmes*, bisouuuuuuu !

*Eh voui on est parti à Copenhague pour l'inspiration. On s'est bourrés de smørrebrød.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
23748 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 janvier 2022
  Publié: 26 oct 2010 à 08:36 Citer vertical_align_bottom

merci Nano

ce fut un plaisir d'écrire avec Aude car en plus j'ai eu des défis

mais ce fut tout de même enrichissant

bises James

  Membre de la Société des poètes Français.
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
23748 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 janvier 2022
  Publié: 26 oct 2010 à 08:38 Citer vertical_align_bottom

Mes deux plumes de coeur...bravo pour ce joli duo...très original...ça me fait penser au dessin animé ' La petite sirène "

Je vous embrasse les rois de la plume



Conception comment je n'ai pu te voir
je dois fumer ou boire des choses ilicites à mon avis

merci beaucoup et bisous james

  Membre de la Société des poètes Français.
Audrey Deroze


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
23116 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 28 oct 2010 à 13:04 Citer vertical_align_bottom

Citation de LANDE DOUILLETTE

Un joli duo en tangage sans aucunes rages...

Bravo à vos deux plumes devenues tout à coup si sages !!!

Serais-ce dû à une mauvaise rencontre sur le rivage ?! (oui bon je vais pas mieux, mais vraiment pas mieux...)

Bisous mes deux roudoudou

LANDE



Merci pour ton passage,
Ma chère, dans les parages
Pose un peu tes bagages…

Biiiz

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
23748 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 janvier 2022
  Publié: 5 nov 2010 à 14:07 Citer vertical_align_bottom

Bonjour a vous toutes amies poétesses


Aude ton sujet fut un énorme cadeau pour moi et tu le sais
merci


Merci pour vos commentaires

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Audrey Deroze


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
23116 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 5 nov 2010 à 14:38 Citer vertical_align_bottom

Citation de James
Bonjour a vous toutes amies poétesses


Aude ton sujet fut un énorme cadeau pour moi et tu le sais
merci


Merci pour vos commentaires

james



Plaisir partagé James. BiZ

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
460 poèmes Liste
15255 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 28 juin 2014 à 13:08 Citer vertical_align_bottom

J'en reste sans voix. C'est si...j'en reste sans voix. Je l'avais loupé celui-là et je suis heureuse de le lire.
À quand la suite sur le Manneken pis ?

 
Audrey Deroze


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
23116 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 28 juin 2014 à 19:20 Citer vertical_align_bottom

Citation de Ishtar
J'en reste sans voix. C'est si...j'en reste sans voix. Je l'avais loupé celui-là et je suis heureuse de le lire.
À quand la suite sur le Manneken pis ?





C'est en préparation.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
460 poèmes Liste
15255 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 29 juin 2014 à 00:21 Citer vertical_align_bottom

Dieu soit loué

 
Adamantine Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
460 poèmes Liste
15255 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 10 août 2014 à 03:54
Modifié:  10 août 2014 à 04:01 par Adamantine
Citer vertical_align_bottom

Ton amoureux n'était que blague
Il ne te donna pas la bague
Tu n'eus que son badinage
Mais ton cœur reste son otage


Cette strophe est ma préférée.Tu pourrais presque la mettre en chanson.

 
Audrey Deroze


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
23116 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 10 août 2014 à 04:01
Modifié:  10 août 2014 à 07:07 par Audrey Deroze
Citer vertical_align_bottom

Citation de Ishtar
Ton amoureux n'était que blague
Il ne te donna pas la bague
Tu n'eus que son badinage
Mais ton cœur reste son otage


Cette strophe est ma préférée.Tu pourrai presque la mettre en chanson.




je préfère la strophe où il est question de potage, elle me donne toujours faim quand je la relis...

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
460 poèmes Liste
15255 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 11 août 2014 à 03:19
Modifié:  11 août 2014 à 03:20 par Adamantine
Citer vertical_align_bottom

Il est où le crabe dans votre poème ? J'ai revu la petite sirène, il y a bien un crabe. il s'appelle Horatio Felonious Ignatious Crustaceous Sebastian (Sébastien pour les intimes). Il est où Sébastien, hein ?



Comme ça c'est beaucoup mieux. Ne me remercie pas, c'est de bon cœur.

 
Audrey Deroze


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
23116 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 11 août 2014 à 03:22 Citer vertical_align_bottom

Citation de Ishtar
Il est où le crabe dans votre poème ? J'ai revu la petite sirène, il y a bien un crabe. il s'appelle Horatio Felonious Ignatious Crustaceous Sebastian (Sébastien pour les intimes). Il est où Sébastien, hein ?



Comme ça c'est beaucoup mieux. Ne me remercie pas, c'est de bon cœur.



Le crabe n'est jamais loin de la mayonnaise !
Merci Felonious Ishtar !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
460 poèmes Liste
15255 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 14 août 2014 à 04:01 Citer vertical_align_bottom

De rien ma doudou.

 
Adamantine Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
460 poèmes Liste
15255 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 24 août 2014 à 10:00 Citer vertical_align_bottom

Ça fait longtemps que je n'étais pas revenue lire ce poème.
Je le trouve touchant.

 
Audrey Deroze


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
782 poèmes Liste
23116 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 24 août 2014 à 14:20 Citer vertical_align_bottom

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] 2 3 4 5 6 ... 15 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 7757
Réponses: 286
Réponses uniques: 11
Listes: 1 - Voir

Page : [1] 2 3 4 5 6 ... 15

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Les mots riens (Autres)
Auteur : Tilou8897
Nuit éternelle (Autres)
Auteur : Escarbille
La Passion de Paris ( Eriune & ovni ) (Collectifs)
Auteur : ovnissimo
Peaux de chagrin (Autres)
Auteur : Tilou8897
Le silence ne s’entend qu’à travers les attentes (Poèmes par thèmes)
Auteur : cartouche
peux-tu m'expliquer ton absence? (Poèmes par thèmes)
Auteur : aigle royal
La marelle ( cc ) (Autres)
Auteur : ARABESQUES
Une Histoire Simple - Chapitre 1 (Nouvelles littéraires)
Auteur : Tilou8897
Enfermement (Tristes)
Auteur : betty-kristy
Demhier (Collectifs)
Auteur : Ashimati
Éternité (Tristes)
Auteur : Anchentria
(Collectifs)
Auteur :
La chorale du crépuscule (Autres)
Auteur : poète à ses heures
Et tourne le manège (avorté.. ou pas terminé) Claire & Tilou (Collectifs)
Auteur : Tilou8897
(Autres)
Auteur :

 

 
Cette page a été générée en [0,0478] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.