Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 8
Invisible : 0
Total : 10
· JYL
Équipe de gestion
· Nitrox
13323 membres inscrits

Montréal: 14 mai 01:15:51
Paris: 14 mai 07:15:51
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Vert' Tige. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 8 août 2005 à 09:54
Modifié:  21 sept 2009 à 18:24 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Vert' Tige.

Le sol prêt à m'absorber.
Mes racines. Ma vie.
Pourtant,
Attirance effrénée vers le ciel
Dangereux, mais
Plus bleu.

Peur du vide sur lequel je m'assieds.
Ivresse en voyant l'immense cité,
Qui règne, en haut et en bas.

Je me penche.
Mes feuilles se tordent d'envie.
Je voudrais embrasser l'air
Plus frais là-bas.

Enchaînée pourtant, je n'irai pas.

Alors je rêve que je m'envole.
Vivre loin d'ici.

Caresser le soleil
Rejoindre la Terre.

Et l'espace d'un instant,
Se sentir ivre.

Entre deux ères
Entre rêve et réalité.
Sauter et rejoindre mes chimères.
Les tuer.

A contre courant.

Mais, je n'irai pas.

Je garde mes rêves fleurissants
Dans mon coeur figé.
Je préfère pleurer
Pour qu'ils restent envies.

Les arroser de réalité
Pour qu'ils se transforment.
Peu à peu.
Je ne suis pas pressée.

Je n'irai pas.

Simplement
Car je suis convaincue
Que "ça" viendra

A moi.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 8 août 2005 à 10:56 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup naej

Ça me fait plaisir que tu apprécies les images de ce texte.

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 8 août 2005 à 13:39 Citer     Aller en bas de page

Oui, il faut peut-être attendre avec l'espoir, mais il est tellement plus beau...

Merci d'être passé Pascal, contente que tu ais aimé .

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 9 août 2005 à 05:47 Citer     Aller en bas de page

Le corps est lourd, contraignant
Pieds soudés, poings liés
Mais, l'âme, elle, est libre
Jamais prisonnière d'elle-même

Je rêve de voler
Et elle, sais voler

Alors apprenons...

Merci beaucoup Vort.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Abyss


J'ai dans le coeur un fil minuscule, filament de lune
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
163 commentaires
Membre depuis
1er décembre 2002
Dernière connexion
10 décembre 2011
  Publié: 9 août 2005 à 10:32 Citer     Aller en bas de page

Incessant tiraillement entre l’ici et l’ailleurs, entre être et vouloir être.
Les racines s’enlacent et s’improvisent échelle.
Il faut partir du sol pour arriver au ciel.

J’ai beaucoup aimé. Je sens une évolution dans ton écriture qui te va à merveille.

Amitiés

Abyss

 
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 9 août 2005 à 13:38 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Abyss, d'être venue et d'avoir laissé un mot, de ta part ça me fait très plaisir .

Oui, il faut partir du concret, de ce qu'on a, de bases solides, pour pouvoir arriver là où l'on voudrait aller.

Je pense aussi que mon "écriture" a un peu changé ces temps-ci... Et je suis contente que ça te plaise

Merci encore Abyss, au plaisir.

Amicalement,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 9 août 2005 à 17:10 Citer     Aller en bas de page

Merci "The Grouch"

J'apprécie ton passage.

Amicalement,
Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1998
Réponses: 6
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0205] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.