Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 9
Invisible : 0
Total : 10
· ami_des_vers
13326 membres inscrits

Montréal: 27 févr 23:30:21
Paris: 28 févr 05:30:21
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: campement Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 26 févr 2005 à 02:56
Modifié:  24 jan 2010 à 10:58 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Installé en amour? pas vraiment,
mes sentiments dans l'attente, je campe,
sur des positions si défendables
qu'une armée jusqu'aux dents de baisers hostiles
n'aurait aucun mal à percer un tel front dégarni.
Je vis sur un nuage, la pluie est ainsi ma hantise,
fait de moi un nomade, m'oblige à déménager sans cesse,
à investir d'autres nuages, je leur mets tout sur le dos:
le coeur au gosier sec, les sentiments taris et
sur leur dos nous parcourons ce désert assoiffé
où la mer et le ciel se confondent en excuses et mirages.
Belle étoile et toiles de mer éclaboussant les rêves
sous le grand chapiteau d'étoiles de maîtres-clowns dressés pour tuer
quelques sombres marionnettes dont je vois les ficelles sans savoir qui les tire;
En vieux chameau qui déblatère, je roule ma bosse de dune en dune
retombe plus lourdement à chaque pas;
pour tamiser le temps, je passe les dunes au sablier une par une
quand je les aurai aplanies toutes, je m'attaquerai aux montagnes
que plus rien ne dépasse entre la ligne d'horizon et celle de ma main.
Le vent, ami d'un soir, me bâtit une forteresse de sable,
j'ai à peine le temps d'y enfouir quelques lambeaux de sentiments
qu'avant l'aube un vent contraire vient balayer sans le moindre remords:
Ils sont là, las aussi nus que la belle étoile qui s'offre en linceul.
Même si un infime goutte à goutte de larmes irriguait ce désert
au moindre de mes soupirs, le vent se soulèverait, le sable se révolterait,
irriguer, irriguer Ô gué du vent, sang d'encre d' un amour bâti sur le sable:
mais que reste il à sabler?: les chemins trop glissants des rêves
les allées, les contre-allées et sabrer les étoiles pour brandir leur scalp,
creuser, creuser, creuser dans le sable enlisé
pour y découvrir les ossements d'un coeur à peine fossilisé.

JC.ELOY 22/02/2005

 
GENTIPOETE
Impossible d'afficher l'image
Le plus beau vêtement pour une femmes, sont les bras de l'homme qu'elle aime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
325 poèmes Liste
1324 commentaires
Membre depuis
29 janvier 2005
Dernière connexion
31 juillet 2012
  Publié: 26 févr 2005 à 04:29 Citer     Aller en bas de page

Bonjour JC,

Alors là, tu m'arrache un torrent lacrymal, que de tristesse
dans ce texte, j'irai même jusqu'au désespoir.
Si ce texte est autobiographique, j'espère que non, tout ce
que je peux dire est : regarde l'avenir, tout arrive,
l'Amour arrive sans prévenir, sans qu'on l'attende et
bien d'autres choses.....

écris s'il te plait un texte loufoque ou érotique

Merci Amitiés Gérard

  Dieu a donné la parole à l'homme pour travestir sa pensée.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 26 févr 2005 à 08:40 Citer     Aller en bas de page

Salut Gérard,

cool,cool ce poème n'a rien à voir avec mon état moral actuel, pour moi le cafard ça dure maximun une nuit, la fenêtre de tir était propice à celui là c'est tout.
Merci Gérard et pardon de t'avoir inquiété, demain c'est promis le loufoque reprend ses droits
Amitiés
JC

 
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5972 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
11 juillet 2020
  Publié: 26 févr 2005 à 18:01 Citer     Aller en bas de page

Rimarien, marcheur du désert par excellence. J'arrive à la suite!

Vraiment bouleversant!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 26 févr 2005 à 21:12 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Alhena,Yvano

Merci pour commentaires, Alhena, copié, collé de cauchemard???? j'vois pas, quand à mes ex celles qui ont du style, j'vois plus

Yvano, tu arrives à la suite, dans les idées le bougre, une fable stp le con qui déblatère et le chameau qui roule sa bosse! merci à toi

amicalmement
jc

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 27 févr 2005 à 03:36 Citer     Aller en bas de page

Je suis preneur de neurones, si tu ne les revends pas trop chers, si la greffe prend je pourrais enfin pondre des poèmes encore plus beaux que les tiens, par honnêteté je signerai Alhena/rimarien
Pardon de t'avoir déçue!
amicalmement
jc

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
4273 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
23 février
  Publié: 27 févr 2005 à 05:10 Citer     Aller en bas de page

Un conseil...à côté de ton campement...creuses déjà des fondations...on ne sait jamais.

J'aime bien l'image du vieux chameau

Une superbe allégorie d'un parcours amoureux... qui espère des lendemains meilleurs.

(moi aussi je sais comment ça marche )
Myo

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 27 févr 2005 à 06:27 Citer     Aller en bas de page

Merci Myo

Je viens d'ouvrir une fondation pour toutes les cloches qui en ont ral le casque d'être sonnées!

Bof le vieux chameau même en sauce béchamelle ça reste de la carne non?

Pour les cours d'informatique, je te propose de réarranger avec les couleurs les confettis :lettres ouvertes à mon cher alphabet, si on attend après rimarien on aura( oui oui aura)
jamais rien de nouveau
Bisous
JC

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 28 févr 2005 à 10:09 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Mésange

Je vais peut-être te choquer, mais comme j'ai rarement le cafard mais que je cotoie nombre de personnes qui l'ont,
j'essaie de me mettre dans leur peau le temps d'un poème avec pour seul résultat bénéfique c'est de mieux les comprendre.Mes vrais poèmes de cafard ne passeront pas sur LPDP ni ailleurs.
Pardon de t'avoir déçue ptite Mésange.
Je te fais un gentil bisou pour la peine!
jc

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 1er mars 2005 à 19:03 Citer     Aller en bas de page

Salut Kansuke

Alors ce voyage en train, rencontre de belles creatures?
des beaux paysages?
Ben ouais, parfois je me mets dans la peau des autres, au besoin je leur fais la peau, en hiver surtout ca me tient chaud.
A+ et merci pour tes comm et tes fideles visites
amicalmement
jc

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 1er mars 2005 à 22:38 Citer     Aller en bas de page

Et pourquoi crois tu que je suis ici en Corée au bout du monde, ils n'ont pas trouvé Ben L alors moi hein encore plus incognito non?
a+
JC

 
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5972 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
11 juillet 2020
  Publié: 22 juin 2006 à 08:17 Citer     Aller en bas de page

Je reviens lire ce poème tonton JC, un tel vécu à partager. Un éternel départ vers d'autres rives, à quand le sédentarisme? À quand bon port pour notre marcheur au coeur fossilisé? J'y ai revu une partie de ma vie dans le miroir de tes mots!

J'ai été touché à nouveau par ma lecture!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 26 juin 2006 à 05:29 Citer     Aller en bas de page

Moi aussi Yvano, touché de te voir revenir sur ce poème
amitié mon neveu
jc

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 23 déc 2006 à 04:42 Citer     Aller en bas de page

c'est ça Venise" aimer ses rêves" c'est la meilleure façon de les voir se réaliser tuer les rêves ça n'est pas un crime si ils se sont métamorphosés en réalité, et plus on a de rêves et plus de chance qu'un, même un seul se réalise
merci Venise et tous mes meilleurs voeux pour 2007

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
14 janvier
  Publié: 24 jan 2010 à 11:00 Citer     Aller en bas de page

Au début, j'ai souri, mais quand j'ai lu le dernier vers... Je sais pas pourquoi, ça m'a fait comme si un glaçon s'était déposé sur mon coeur... J'ai été surprise par cette transition, tout à fait personnelle, mais en tout cas...

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 25 jan 2010 à 19:17 Citer     Aller en bas de page

Justine je suis bien content que tu aies repris ton ancien pseudo Lunastrelle, il m'a toujours plu.par contre je me sens un con solable d'avoir glacé ton petit coeur

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4582
Réponses: 15
Réponses uniques: 5
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0280] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.