Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 24
Invisible : 0
Total : 26
· JYL · Jean-Claude
13217 membres inscrits

Montréal: 2 déc 14:19:12
Paris: 2 déc 20:19:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: je l'aime vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Kurtney_cobain


Et j'erres dans la mélancolie de la vie lasse de ne pouvoir en finir pour me libérer...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
7 commentaires
Membre depuis
3 mars 2005
Dernière connexion
24 août 2006
  Publié: 10 mars 2005 à 05:09
Modifié:  14 sept 2009 à 03:48 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom

La houle gigantesque, telle à un océan d'orages, s'élevait pour hurler ses souffrances. Le torrent s'était empli de désespoir et à travers mes larmes qui l'ont créé il grandissait. Il tuait tout ce qui avait provoqué sa naissance. Un merveilleux combat pour la mort... L'ange de ma vie avait fui par ma faute. Les portes s'étaient refermées. Plus rien ne pouvait entrer et plus rien ne pouvait émaner de cette âme en peine que fut la mienne. A mes cris étaient jetées des réponses sardoniques jaillissant de l'écho. Chaque fois plus le froid de mon coeur me glaçait; chaque fois plus le feu de mes douleurs m'attisait. La lutte s'acharnait et me détruisait; le chaos s'installait... Tout espoir perdu, mes larmes aussi tranchantes que l'instrument de la muse de la fin, s'échappaient des yeux déjà ternis de tout temps. L'océan de peine et de douleurs courrait... Le moindre geste était impossible; le moindre gémissement était vain et se perdait dans le néant des lumières éteintes... Mais l'impossible apparut... L'échappatoire me tendait la main. Il me libérait... Chaleur, tendresse, amour, chacun de ses rayons caressait ma peau glaciale. Je l'aime. Je l'aime...

vers 19h30 environ le 6/02/05
Ps: ce n'est pas vraiment un poème mais je tenais à le mettre dans cette catégorie.

  ApocalypticoanarchiK
mtcatala

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
209 poèmes Liste
1658 commentaires
Membre depuis
25 septembre 2004
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 10 mars 2005 à 05:31 Citer vertical_align_bottom

Kurtney
il est très beau ce texte ,j'aime ce passage

Il me libérait... Chaleur, tendresse, amour, chacun de ses rayons caressaient ma peau glaciale. Je l'aime. Je l'aime..
bisous de m-thé .

 
Dwarfloyd


!!!Believe In Your Dreams!!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
18 commentaires
Membre depuis
7 avril 2005
Dernière connexion
10 novembre 2006
  Publié: 8 avr 2005 à 04:27 Citer vertical_align_bottom

My Mumm t un ti zéni!!!
Love Ti Forever...
Smackkk!
DF

  ***DaNs TeS YeUx, Y'a La FlAmMe, Y'a Le FeU QuI Ne S'éTeInT PaS***
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 761
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0204] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.