Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 375
Invisible : 0
Total : 375
13363 membres inscrits

Montréal: 27 sept 22:27:12
Paris: 28 sept 04:27:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Carnets de voyage: Balcons Africains Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 8 août 2005 à 21:35 Citer     Aller en bas de page

Carnets de voyage(4)-Balcons Africains

Ouvertures célestes sur les danses altières
De quelques dieux ailés décrivant l’Univers
Dans ces nuages d’asphalte, aux larmes amères
Fruits de l’étreinte intense du Soleil à la Mer.

Oreilles attentives aux chants des mosquées,
Sur votre peau marbrée, reflet de galaxie,
Allah grave ses versets à l’encre alizé,
Et la moiteur du monde sur vos lèvres flétries.

Balcons africains ou nefs égarées, nul ne sait.
Car vos murs ocre aux regards muets,
Gardent le secret de ces heures oubliées,
Ou l’Homme contemple son mirage:

L'éternité.

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 8 août 2005 à 21:39 Citer     Aller en bas de page

Je suis désolé je me suis trompé, je désirais placer ce poème dans la catégorie "Autres Poèmes". J 'espère qu'il trouvera quand même sa place ici...

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 8 août 2005 à 22:02 Citer     Aller en bas de page

Oui on peut le voir comme ca en effet, de l amour envers ce blacon dans lequel on se réfugie certains soirs
Merci pour ton commentaire je suis content que tu ais été touchée par les descriptions je t ai ainsi faite partager mon voyage.

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5973 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 9 août 2005 à 05:04 Citer     Aller en bas de page

Hello Ulysse,
à la vue de ce balcon africain, où plusieurs remettent leur sort à Allah, où plusieurs contemplent leur avenir, où plusieurs recherchent un salut ou un quelconque bonheur aux accents d'éternité, j'ai aperçu le sort d'une humanité qui cherche un sens à son existence dans cette vie absurde finalement!

Quelle profondeur cher Ulysse, quelle profondeur! L'absurde constante de l'Humanité, constante de vos poèmes aussi. Ulysse Camus Baudelaire aussi?

Tous mes hommages!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 9 août 2005 à 06:44 Citer     Aller en bas de page

Cher Yvan,

Tu sais toujours aussi bien interpréter mes poèmes mon compagnon de l'Absurde...D ailleurs à la place de Eternité j ai failli mettre absurdité mais je veux cesser de croire que mes contemplations ne sont que des contemplations de l absurdité car j ai cru entrevoir un sens sur mon petit balcon africain ce soir la

Amicalement

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 10 août 2005 à 22:19 Citer     Aller en bas de page

Je te remercie de ton commentaire je suis content que le poème t ait touché Je m'en vais de ce pas fouiner dans tes textes

Amitiés

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
dav


Je fais mourir de faim l'amour pour qu'il dévore ce qu'il trouve. (Octavio Paz)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
3319 commentaires
Membre depuis
14 mars 2005
Dernière connexion
6 mars
  Publié: 19 oct 2005 à 06:28 Citer     Aller en bas de page


Puissant.

Puissance d'évocation, une écriture admirablement maîtrisée comme à ton habitude, de la musique...

J'suis soufflé.

un texte superbe.


amitiés

dav

  L'Art du guerrier consiste à équilibrer la terreur d'être un Homme, avec la merveille d'être un Homme. (assAssin)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1052
Réponses: 6
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0245] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.