Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 115
Invisible : 0
Total : 115
13209 membres inscrits

Montréal: 1er oct 01:54:45
Paris: 1er oct 07:54:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Poème inachevé vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] 2 3 :: Répondre
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16149 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 9 oct 2008 à 11:08
Modifié:  6 mai 2012 à 02:28 par Guid'Ô
Citer vertical_align_bottom

Poème inachevé


D’un rayon de soleil, ou d’un rayon d’amour
Fais l'espoir d'un éveil, la promesse au long cours
Qui toujours te retient aux portes de l'abîme,
Et t'offre au quotidien les roses du sublime.


Il pleut un drame ici, les sentiments sont clos,
Et s’en va sous la pluie un être ténébreux.
Il pleut, là sur son âme écorchée bien trop tôt,
Les larmes de la vie le rendent malheureux.

Estompée à la nuit, erre sa silhouette,
La lumière du soir délivre son message
A nul autre pareil, en fait une amulette
Perdue dans son sommeil ; ô douloureux présage.

L’oiseau noir de ses ailes avive les douleurs
Brûlant de mille éclairs le fond de son ciel sombre,
Où l’âme s’amoncelle, et ses doigts d’étrangleur
En forme de nacelle accaparent son ombre.

Folle course des mots, démence de l’auteur,
Pose-là ton fardeau. Aux pleurs s’ouvre ton cœur,
Tu me funèbres, nuit, de tes ailes griffées,
Des ténèbres venues mon âme dévorée.

D’un rayon de soleil ou d’un rayon d’amour…



  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 9 oct 2008 à 11:18 Citer vertical_align_bottom

Inachevé, peut-être, mais ô combien entrainant !

Merci.

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15625 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
30 septembre
  Publié: 9 oct 2008 à 11:24 Citer vertical_align_bottom

Un style différent, et un contraste saisissant.... je pourrais le nommer : "ténèbres et lumière"...
Alex

 
Rêveuse de Bulle


Enfant des nuits noires.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
1617 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2006
Dernière connexion
12 novembre 2012
  Publié: 9 oct 2008 à 11:34 Citer vertical_align_bottom

, tout simplement.
Si tu ne l'avais pas précisé personne ne se douterait que le poème est inachevé. La fin semble s'ouvrir sur un poème qui se répète, et se remémore sans cesse. Comme s'il était la première partie d'une chanson dont le dénouement est oublié (ou est à imaginer).

Le seul bémol est à la dernière strophe :
Tu me funèbres, nuit, de tes ailes griffées,

Je n'ai pas compris le sens de "tu me funèbres"...

J'espère te relire bientôt

Yaël

  Ne contemple pas le sac pesant sur tes épaules, et fonce vers le chemin qu'il te reste à parcourir...
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16149 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 9 oct 2008 à 11:41 Citer vertical_align_bottom

Eliawe,
entraînant, peut-être mais vers quoi ?...
Merci à toi






Alex,
En effet, "ténèbres et lumière" ça l'aurait fait aussi
bien que j'ai grande tendance à les ignorer les ténèbres
qui ne sont jamais loin de chacun d'entre-nous..
alors un texte inachevé car on ne peut vaincre les ténèbres, on fait avec...

des bisous remplis de douce lumière







Rêveuse de bulles,
Seule la poésie peut permettre ce genre d'écart
à savoir de faire d'un adjectif un verbe, juste
pour la circonstance

on dira que c'est là pour évoquer une grand tristesse
une presque-mort.

amicalement


  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
1er mai
  Publié: 9 oct 2008 à 13:50 Citer vertical_align_bottom

Décidément ce soir, je ne lis que des poèmes dont les vers se battent avec mes pensées, parce qu'elles sont d'accord...
J'aime beaucoup la première strophe...


Bref, valà...

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 9 oct 2008 à 15:28 Citer vertical_align_bottom

Bonjour mon ami Guido, un poème magnifiquement écrit, des vers ciselés et de sublimes images.Ta plume est toujours en contrôle avec tes émotions..Nicole ..c, coeur...

D’un rayon de soleil, ou d’un rayon d’amour
Fais l'espoir d'un éveil, la promesse au long court
Qui toujours te retient aux portes de l'abîme,
Et t'offre au quotidien les roses du sublime.

Il pleut un drame ici, les sentiments sont clos,
Et s’en va sous la pluie un être ténébreux.
Il pleut, là sur son âme écorchée bien trop tôt,
Les larmes de la vie le rendent malheureux.

Estompée à la nuit, erre sa silhouette,
La lumière du soir délivre son message
A nul autre pareil, en fait une amulette
Perdue dans son sommeil ; ô douloureux présage.

L’oiseau noir de son aile avive les douleurs
Brûlant de mille éclairs le fond de son ciel sombre,
Où l’âme s’amoncelle, et ses doigts d’étrangleur
En forme de nacelle accaparent son ombre.

Folle course des mots, démence de l’auteur,
Pose-là ton fardeau. Aux pleurs s’ouvre ton cœur,
Tu me funèbres, nuit, de tes ailes griffées,
Des ténèbres venues mon âme dévorée.

D’un rayon de soleil ou d’un rayon d’amour…


  Nicole chaput. *Okana *...
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 9 oct 2008 à 15:31 Citer vertical_align_bottom

Guido, il n'y a rien d,inachevé dans ce poème, il est noir et lumineux, triste et plein d,espoir....

Folle course des mots, démence de l’auteur,
Pose-là ton fardeau. Aux pleurs s’ouvre ton cœur,
Tu me funèbres, nuit, de tes ailes griffées,
Des ténèbres venues mon âme dévorée.

D’un rayon de soleil ou d’un rayon d’amour…

Chantalou tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 9 oct 2008 à 16:18 Citer vertical_align_bottom

D’un rayon de soleil ou d’un rayon d’amour…

Inachevé ? comme un souffle, de vie. J'ai aimé ma lecture. Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16149 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 9 oct 2008 à 16:19 Citer vertical_align_bottom

Elisa,
C'est à peu près ça
notamment au niveau de l'ambiance
heureusement que tous mes poèmes
ne le sont pas...inachevés
des bisous





La Fée-magicienne,
Je devine que la nuit doit souvent être ta complice
ici, elle n'est pas bonne conseillère,
je t'espère de belles journées remplies de soleil...LOL

des bisous charmés





Justine,
ce doit être le changement de saison qui influence
les plumes, elles écrivent noir ces temps-ci

plein de bisous






Nicole,
Il y a aussi le côté obscur du poète
je t'embrasse





Chantalou,
C'est peut-être moi qui ne suis pas bien achevé LOL
Oui il y a toujours une once d'espoir dans mes textes
comme dans la vie
des bisous en avalanche

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16149 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 10 oct 2008 à 02:43 Citer vertical_align_bottom

Athénéa,

Belle image que celle du souffle...





Sam,
Oui, tout se transforme et trop souvent à l'insu de notre plein gré

je t'embrasse

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
23748 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 10 oct 2008 à 07:50 Citer vertical_align_bottom

Inachevé mon ami , mais non il est sublime , et la suite
tu sauras l'écrire avec ton coeur !

toute mon amitié poète Guido

james

  Membre de la Société des poètes Français.
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16149 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 10 oct 2008 à 13:59 Citer vertical_align_bottom

Citation de James
Inachevé mon ami , mais non il est sublime , et la suite
tu sauras l'écrire avec ton coeur !

toute mon amitié poète Guido

james













merci James de ta fidélité

amicalement

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
myrtille
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
193 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2007
Dernière connexion
27 mai 2015
  Publié: 10 oct 2008 à 18:52 Citer vertical_align_bottom

inachevé,
je trouve que ça va bien avec ton poème,
on arrive au bout, on relit le 1er vers, et on recommence,
comme si je n'avais pas vraiment fini de le lire

 
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 10 oct 2008 à 18:55 Citer vertical_align_bottom

oui une agréable lecture....merci pour ces images poète ... j'ai vu la Douleur !

merci pour le partage

  Seirén - ©
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
763 poèmes Liste
10473 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
3 décembre 2021
  Publié: 11 oct 2008 à 04:37 Citer vertical_align_bottom

j'aime bien te lire ainsi entre clair et obscur , il me touche ton poeme vraiment et je t'en remercie

Mystic

 
Ashimati

Administrateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
369 poèmes Liste
7755 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
29 septembre
  Publié: 11 oct 2008 à 05:56 Citer vertical_align_bottom

Écrit à l'encre noire des ténèbres et sublimé par cette traversée sur le fil du rasoir entre ombres et lumières.
C'est superbe
Merci Guido
Amitiés
Thierry

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16149 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 11 oct 2008 à 07:30 Citer vertical_align_bottom

myrtille
en fait un éternel recommencement
merci d'être passée






idou,
la douleur atteste que l'on est toujours vivant






Tictounette,
nous avons tous n otre part de mystère et de sombre
rien de bien particulier
je t'embrasse





Ashimati,
Une encre noire puisée dans un coeur qui ne l'est pas moins, mais l'espace d'un instant seulement
amitiés

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
862 poèmes Liste
3279 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 11 oct 2008 à 17:56 Citer vertical_align_bottom

...un noir lumineux ainsi doit rester sur cette impression d'inachèvement puisque le cycle est sans fin.

pour tes mots.

Mes Pluriels (sur toutes les faces de ta nuit).

Mes Amitiés (claires).

ps: ...peut-être ton "meilleur", si! si! (impair à triste...)

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16149 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 12 oct 2008 à 03:25 Citer vertical_align_bottom

Citation de pluriels
...un noir lumineux ainsi doit rester sur cette impression d'inachèvement puisque le cycle est sans fin.

pour tes mots.

Mes Pluriels (sur toutes les faces de ta nuit).

Mes Amitiés (claires).

ps: ...peut-être ton "meilleur", si! si! (impair à triste...)







amicalement

merci de ton commentaire pluriels,
je ne sais s'il est mon meilleur ou si ça tient à la gravité du sujet

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Little stella


La sensibilité de chacun, c' est son génie. BAUDELAIRE
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
1616 commentaires
Membre depuis
1er mars 2007
Dernière connexion
6 janvier 2012
  Publié: 13 oct 2008 à 03:26 Citer vertical_align_bottom

Toute part de lumière engendre son ombre, j' ai retrouvé ça dans ton poème surprenant, Guido.

et de So

  Little stella
Page : [1] 2 3 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 7278
Réponses: 46
Réponses uniques: 27
Listes: 2 - Voir

Page : [1] 2 3

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Crépuscule (Tristes)
Auteur : ATLANTE
Chercher ma vie... (Tristes)
Auteur : Catalina
Comment faire... (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Promesse (Tristes)
Auteur : pitchi.ôl
Lune (Amitié)
Auteur : Tysha'Na
Laissez-moi quelques roses pour mes baisers! (Amour)
Auteur : Idou
Émotionnels Clichés (Amour)
Auteur : Lysée
Au rythme des saisons...(pantoum) poème 2 (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Novembre... Le Ténébreux.... (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Le blues du poète.... (Autres)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Ma Douceur ... (Autres)
Auteur : Lysée
Femme- forêt....sylvie...(modifié) (Amitié)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Le Chantepleure (Amour)
Auteur : pengyou42
Haiku (Autres)
Auteur : Guid'Ô
Poésie Land... (Autres)
Auteur : (...)

 

 
Cette page a été générée en [0,0473] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.