Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 23
Invisible : 1
Total : 25
· QUOIQOUIJE
13219 membres inscrits

Montréal: 30 mars 14:35:27
Paris: 30 mars 20:35:27
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Croire et décroire vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
souffle


Un contenu, un contenant. Une enveloppe entre dehors et dedans.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1422 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2002
Dernière connexion
16 janvier 2010
  Publié: 16 jan 2003 à 06:07
Modifié:  22 nov 2009 à 11:25 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom

Si croire est si facile
Pour qui n'a peur des sentiments
Décroire demande un exil
Un bras-de-fer bien exigeant

Croire est un vol en liberté
Lorsque à l'amour il est associé
Un présent que l'on se fait
Une alvéole où l'on se met

Croire, y croire dur comme fer
C'est accroître sa force intérieure
Participer à un grand mystère
Boire à la part remplie du verre
C'est aimer les fleurs

Croire, c'est ouvrir à l'illusion
Une porte dans la raison
C'est faire vivre sa vie
Des azimuts aux horizons
A torts ou à raison
Nous nous en définissons

Et si croire est nourri d'aimer
Il entre alors dans la réalité
Et si décroire est d'actualité
C'est un deuil à réaliser


16/01/03

  J'ai connu le bonheur, mais ce n'est pas ça qui m'a rendu le plus heureux. Jules Renard
Marine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
4952 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2002
Dernière connexion
23 mars 2015
  Publié: 16 jan 2003 à 13:14 Citer vertical_align_bottom

Croire, pour avancer dans notre vie ...
Ne croire en rien c'est mourir...
Alors vive les conneries !!
Bisous Souffle et bravo pour ton poème
Marie

 
Evelyne


Ne plus vivre pour seulement vivre...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
134 poèmes Liste
795 commentaires
Membre depuis
16 mai 2002
Dernière connexion
9 octobre 2005
  Publié: 16 jan 2003 à 14:02 Citer vertical_align_bottom

Croire... C le plus mot qui ai été inventé...
Il fais des merveilles dans la vie... Quand on y crois...
C un peu comme le mot vouloir...
Merci Anne pour ce superbe poème!
Merveilleux...
Bisousss
Evelyne

  Au lieu de renforcir mon égo je forme mon esprit... Les rêves se forgent ainsi...
(Arsene_Lupin)
Impossible d'afficher l'image
Ne suivez pas le chemin déja tracé.Quittez les sentiers battus et tracez votre propre voie.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
366 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2002
Dernière connexion
14 avril 2014
  Publié: 16 jan 2003 à 14:48 Citer vertical_align_bottom

Force est de constater que je suis en presence d une poetesse d une inimaginable grandeur, excellentissime, faudrait pouvoir nominer un poete sur le site pour toute ses ecrits,...
Alors voila Je nomine pour tout tes ecrits
Amicalement
Arsene

  Ne suivez pas le chemin déja tracé.Quittez les sentiers battus et tracez votre propre voie.
souffle


Un contenu, un contenant. Une enveloppe entre dehors et dedans.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1422 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2002
Dernière connexion
16 janvier 2010
  Publié: 16 jan 2003 à 15:49
Modifié:  Il y a 0 minute par souffle
Citer vertical_align_bottom

Que vous dire pour vous remercier comme je le sens ...

Alinus, je suis AUSSI une grande naïve. On sait c'que c'est ... après ... les rhumatismes du coeur en hiver ... en ptite boule dans le lit ... les yeux hagards ... attendre que ça passe ... une crevasse qui suinte et pourtant ... comme les scouts : "toujours prêt"

Marie, ton passage me laisse toujours une impression de plume blanche toute légère qui se dépose sur mes écrits. Même quand tu fais la dynamite !

Eve, on sait de quoi on parle ... Le croire plane souvent dans tes poèmes. Et bien souvent je me dis ... elle y croit au moins autant que moi

Arsène, vous avez mis de grandes chaussures à vos mots aujourd'hui. Elles impressionnent ma timidité et ma fausse modestie
Mais sachez qu'en moi, ce fut le branle-bas de satisfaction. Vos incisions littéraires m'ont si souvent impressionnée ...


Il me reste à vous dire un énooooorme MERCI.

A bientôt,





Florent Pagny
Les hommes qui doutent

Big Mama, tu me mens
C'est sûr
Je ne t'en veux pas vraiment
c'est dur
De faire passer le mal
Quand on a pas la médecine

Big Mama, tu me sers
Toujours
Tes mots et tes prières
D'amour
Tu donnes un idéal
Mais juste à ceux qui en sont dignes

Dis-moi, où vont, les hommes qui doutent
Dis-moi, où vont, les hommes qui doutent
Dis-moi, où vont, les hommes qui doutent
Dis-moi, où vont, les hommes qui doutent
Dans quel désert font-ils la route ?

Big Mama, tu le sens
Un jour
J'aurai peur de ce temps
Qui court
Qui passe un peu mal
Quand le bout du chemin se dessine

Mais tu me serviras
Toujours
Tes mots et tes prières
D'amour
Tu connaîtras mon mal
Mais tu n'auras pas la médecine

Dis-moi, où vont, les hommes qui doutent
Dis-moi, où vont, les hommes qui doutent
Dis-moi, où vont, les hommes qui doutent
Dis-moi, où vont, les hommes qui doutent
Dans quel désert font-ils la route ?

Où vont les hommes qui doutent ?
Dis-moi, où vont, les hommes qui doutent ?
Dis-moi, dis-moi, dis-moi où vont, les hommes qui doutent ?
Dans quel désert, sur quel route ?

Où vont les hommes, les hommes, les hommes qui doutent ?
Allez dis-moi la route, dis-moi, dis-moi, dis-moi la route




  J'ai connu le bonheur, mais ce n'est pas ça qui m'a rendu le plus heureux. Jules Renard
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 19 jan 2003 à 09:16 Citer vertical_align_bottom

Magnifique poème, Souffle (ou Anne!)

Croire ou ne par croire...
Voilà, le doute...

Mais quel beau poème que tu nous as mis là, sur notre route... Comme les autres, j'approuve et point ne doute...
De votre immense talent, chère Anne...

"Soeur Anne, soeur Anne, ne vois-tu rien venir?"
"Je ne vois que la route qui poudroie et l’herbe qui verdoie."

Bref, j'ai beaucoup aimé!

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
souffle


Un contenu, un contenant. Une enveloppe entre dehors et dedans.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1422 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2002
Dernière connexion
16 janvier 2010
  Publié: 19 jan 2003 à 10:04 Citer vertical_align_bottom



Ce que j'ai remarqué, c'est qu'à chaque période de "décroire", la vie amène des petits cadeaux qu'il suffit de voir pour recommencer à "croire".

Merci pour celui-ci


Anne

  J'ai connu le bonheur, mais ce n'est pas ça qui m'a rendu le plus heureux. Jules Renard
Dark Solstice


Biblical choirs soir beyond veiled light , A swangsong for ravens trapped flapping in night. -COF
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
130 poèmes Liste
1410 commentaires
Membre depuis
31 octobre 2002
Dernière connexion
14 novembre 2021
  Publié: 19 jan 2003 à 10:37 Citer vertical_align_bottom

Bravo pour cette oeuvre souffle, c'est doux et agréable, comme le parfum d'un sac de skittle ou comme l'arome sucré d'une smirnof Ice .....


Amitiés, Eric

  Hélas de trop semer tes beautés sur mes terre et l’hiver d’amener flocons au sablier, je ne pourrais donner, à ma fleur éphémère, qu’une place en mon coeur pour ne pas l’oublier...
souffle


Un contenu, un contenant. Une enveloppe entre dehors et dedans.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1422 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2002
Dernière connexion
16 janvier 2010
  Publié: 19 jan 2003 à 14:52 Citer vertical_align_bottom

Merci Dark

J'ai fait appel à un ami de chez vous pour savoir ce qu'était "skittle" et "smirnof ice" ...

Il faudra que je découvre, juste pour tester l'association.

Merci pour avoir initié cette future découverte

Amicalement

Anne

  J'ai connu le bonheur, mais ce n'est pas ça qui m'a rendu le plus heureux. Jules Renard
Eveil de Fée
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
1521 commentaires
Membre depuis
23 octobre 2002
Dernière connexion
17 septembre 2011
  Publié: 28 jan 2003 à 03:37 Citer vertical_align_bottom

joli petit "message" d'espoir

 
souffle


Un contenu, un contenant. Une enveloppe entre dehors et dedans.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1422 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2002
Dernière connexion
16 janvier 2010
  Publié: 28 jan 2003 à 05:35 Citer vertical_align_bottom

C'est bien de le voir ainsi

Merci

Anne

  J'ai connu le bonheur, mais ce n'est pas ça qui m'a rendu le plus heureux. Jules Renard
souffle


Un contenu, un contenant. Une enveloppe entre dehors et dedans.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1422 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2002
Dernière connexion
16 janvier 2010
  Publié: 30 jan 2003 à 12:45 Citer vertical_align_bottom

Merci Saphariel, c'est gentil

  J'ai connu le bonheur, mais ce n'est pas ça qui m'a rendu le plus heureux. Jules Renard
Linda_nuit_blanche


Et pour que notre histoire ne sois jamais finie J'épouserai ton âme au seuil du paradis..Y.D.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
2083 commentaires
Membre depuis
14 août 2002
Dernière connexion
4 février 2019
  Publié: 30 jan 2003 à 16:30 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Souffle...
Anne ton poème est un enchantement.

Tu me donne le goût de croire même si
je suis dans ma période décroire.
J'ai vite besoin d'un signe, d'un cadeau......

Ton poème tombe bien...

Bizoux
Linda

  Faites moi du bien , pour me consoler que vous me faites mal....
souffle


Un contenu, un contenant. Une enveloppe entre dehors et dedans.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1422 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2002
Dernière connexion
16 janvier 2010
  Publié: 30 jan 2003 à 21:21 Citer vertical_align_bottom

Chère Linda,

Merci Il y a des énergies de renouveau aujourd'hui sur ce site. Je suis heureuse que ce poème t'ait apporté.

Prends soin de toi chère Linda

Le printemps approche !!!

Amicalement

Anne






  J'ai connu le bonheur, mais ce n'est pas ça qui m'a rendu le plus heureux. Jules Renard
Evelyne


Ne plus vivre pour seulement vivre...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
134 poèmes Liste
795 commentaires
Membre depuis
16 mai 2002
Dernière connexion
9 octobre 2005
  Publié: 18 févr 2003 à 08:44 Citer vertical_align_bottom

J'avais envie de le relire celui-là... Il me donne le sourire et la force de continuer... à croire...
Je crois que C mon favoris!
Et voilà! Le voilà renominé!
Héhéhé! Bisousssssssssss

  Au lieu de renforcir mon égo je forme mon esprit... Les rêves se forgent ainsi...
souffle


Un contenu, un contenant. Une enveloppe entre dehors et dedans.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1422 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2002
Dernière connexion
16 janvier 2010
  Publié: 18 févr 2003 à 12:43 Citer vertical_align_bottom

Merci !!!!

Voilà un souffle de "croire" qui vole jusqu'à toi

  J'ai connu le bonheur, mais ce n'est pas ça qui m'a rendu le plus heureux. Jules Renard
souffle


Un contenu, un contenant. Une enveloppe entre dehors et dedans.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1422 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2002
Dernière connexion
16 janvier 2010
  Publié: 19 févr 2003 à 01:14
Modifié:  Il y a 0 minute par souffle
Citer vertical_align_bottom

Tu livres et dé-livres
Du parachutage de mots qui m'enchante cher Fredesk

Où que tu rêves, je te salue et te remercie

  J'ai connu le bonheur, mais ce n'est pas ça qui m'a rendu le plus heureux. Jules Renard
Evelyne


Ne plus vivre pour seulement vivre...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
134 poèmes Liste
795 commentaires
Membre depuis
16 mai 2002
Dernière connexion
9 octobre 2005
  Publié: 19 févr 2003 à 12:18 Citer vertical_align_bottom

J'aime bien qu'il reste en première page...
Surtout aujourd'hui!
Quelle belle journée!

  Au lieu de renforcir mon égo je forme mon esprit... Les rêves se forgent ainsi...
souffle


Un contenu, un contenant. Une enveloppe entre dehors et dedans.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
1422 commentaires
Membre depuis
2 novembre 2002
Dernière connexion
16 janvier 2010
  Publié: 19 févr 2003 à 12:52 Citer vertical_align_bottom

Evy, tu es ADORABLE

  J'ai connu le bonheur, mais ce n'est pas ça qui m'a rendu le plus heureux. Jules Renard
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 6208
Réponses: 18
Réponses uniques: 8
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0462] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.