Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 23
· Sihläryn
13333 membres inscrits

Montréal: 15 avr 18:55:40
Paris: 16 avr 00:55:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Nouvelles littéraires :: Champ-de-mars (4) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 6 juin 2008 à 21:03 Citer     Aller en bas de page


[21 nov]
IV

On avait pris le bus pour l’ailleurs, nos poches trouées et nos semelles aussi. Les nuits étaient fraîches, mais tellement bonnes à respirer, comme si l’air de là-bas était meilleur que l’air d’ici. Et c’était vrai. Là-bas ça sentait la liberté et les rêves, tous, même les plus oubliés, revenaient à nous sans cogner.

Entre deux bouffées de fraîcheur, il sortit un bouquin de son sac et me le présenta. Je l’ouvris, le feuilletai un peu puis le lui redonnai.
« Tu aimes la poésie ?
Me demanda-t-il.
- Je ne sais pas. Montre-moi. »

Il prit une page au hasard et commença. C’était bon, c’était joli, c’était tout ce dont j’avais besoin pour imaginer. Il récitait si bien que j’avais l’impression qu’il connaissait le livre par cœur. J’aurais aimé avoir sa parole. Ses mots, ses lèvres pour dire ses mots. J’aurais voulu être lui. Parfois, il prenait une pose entre deux strophes, comme pour laisser les sons résonner un peu plus longtemps et briser le silence qui nous entourait. Puis, il prononçait les mots « oriflamme » et aussi « effusion », laissant glisser ce dernier sur sa langue le plus longtemps possible, pour ne pas lui faire de mal. Je ne savais pas ce que ça voulait dire. Et je m’en foutais parce que sur sa langue, les mots prenaient une signification tout autre. Peu m’importait leur sens premier.

Il me faisait donc la lecture, et sans savoir comment, je me retrouvai assise au pied d’un arbre et lui à ma gauche, le livre en main. À la toute fin, il s’arrêta et le referma tout doucement, pour ne pas briser le moment, et il fit silence. C’était la plénitude. La paix. Tout ce dont j’avais toujours rêvé, là, dans ses mains.


//

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
671 poèmes Liste
18645 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
12 avril
  Publié: 28 juin 2008 à 14:32 Citer     Aller en bas de page



tout simple...

j'aime bien ce genre d'instantané...

toi

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Rouge


Ex-Érosion
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
4048 commentaires
Membre depuis
4 novembre 2006
Dernière connexion
8 décembre 2012
  Publié: 4 juil 2008 à 10:00 Citer     Aller en bas de page

Merci Éric

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 975
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0161] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.