Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 92
Invisible : 0
Total : 94
· QUOIQOUIJE · ode3117
13218 membres inscrits

Montréal: 10 déc 04:07:16
Paris: 10 déc 10:07:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Cesse le combat vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 16 mars 2008 à 19:10
Modifié:  16 mars 2008 à 19:30 par (...)
Citer vertical_align_bottom

Aux prises avec les vents mourants d'incohérence
Tu te bats, te débats, dans ce feu en mouvance
Acharnée à te dire que je ne suis plus moi
Mais un démon odieux qui démonte tes lois

Tes rêves sont d'azur, les miens de la noirceur
Dont les sens éthérés ont retourné ton coeur
N'aie de crainte en ce jour et soumets tes audaces
A des ventres plus doux, à de moins dures menaces

Au fond de mes écrits, tu déteins l'essentiel
Tu repeins comme il faut ce que dit ta cervelle
Recouvrant les mensonges, délicieux vernis
Apaisant ta raison par des sens interdits

Pleurant tes océans en coulant ton moteur
Tu revends tes silences, relents de ta peur
Tu fermeras les yeux autant que tu voudras
Tu goûteras le fiel d'un déchirant karma

Au travers des matins glacés et translucides
Tu te laisses bercer par ces liens névralgiques
Points d'ancrage insipides en ton coeur cyanhydrique,
Qui ne sont qu'illusions reposant sur le vide

A singer tes envies dans ces nuits corrosives
Tu te gaves au mélo d'une glauque aventure
Repoussant les idées te menant aux injures
Tu refoules tes larmes aux odeurs dépressives

Répondant aux critères de sensibilité
Tu ne sais te défendre, tu es submergée
Je ne peux t'en vouloir puisqu'au fond de tes yeux
Je ne lis que l'espoir, qu'un jour tu iras mieux.

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 18 mars 2008 à 14:33 Citer vertical_align_bottom

Épuisant à vivre...très...

Merci à toi.

Et enchanté (Yann aussi )

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 23 mars 2008 à 06:11 Citer vertical_align_bottom

Je le trouve très dur, très beau. Et la fin retourne tout. Je me comprends (ce qui est déjà un début).

 
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 27 mars 2008 à 13:55 Citer vertical_align_bottom

Eliawe Merci de ta venue ici-bas, je sais qu'il est dur...il a été dur à écrire aussi, non pas sur la forme, mais à cause des sentiments réels qui l'on construit.

Au plaisir

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 9 avr 2008 à 03:41 Citer vertical_align_bottom

Et dieu sait si certains mots sont restés à couverts...

Merci de ta venue chère Maureen

Au plaisir

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1313
Réponses: 4
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0188] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.