Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 37
· Le Poète Masqué · JEV
13211 membres inscrits

Montréal: 8 mars 08:01:05
Paris: 8 mars 14:01:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Une larme à la mer Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 15 mai 2007 à 19:17
Modifié:  16 mai 2007 à 15:07 par Drakkar
Citer     Aller en bas de page

Une larme à la mer



J'ai gavé mon silence et loué le tien
Dans l'espérance qu'un jour, lointain serait hier
Mais sur un pont trop court les vagues du lendemain
ont fauché le matelot qui reprenait la mer.


Sous le cil inondé la larme quittait le port
Et le soleil, sur les flots, avait l'air d'un frisson d'argent
Qui s'estompait gracieusement sur l'horizon des pores
D'un visage que cernait l'arc-en-ciel mourant.


Elle était au large comme largesse l'est au pardon
Et l'aube rouge sur ma joue s'épandait jusqu'au rivage
Des remous, dans ma tête, se moquait du typhon
Et mes voiles se bombaient de cet amour-mirage.


Un dauphin opiniâtre pourfendait le sillon
Qui fuyait du tombeau dans l'écume rosâtre
Et de son aileron tranchait la vision âpre
Que traînait derrière moi l'amour couleur fiction.



L'azur n'était plus bleu ; il s'habillait de mauve
Et tatouait les cieux de larges ecchymoses
Quand un dieu me tendît, la verve épris de prose
Je mariai la folie, d'aimer les mauvaises causes.



Le mariage était pénible au côté de la méduse
Et sous son regard, tout figeait, sauf le doute !
Que la distance accepte ce que proximité refuse
Parallèlement ses mensonges balisaient ma route !


J'ai gavé mon silence et loué le sien
Et l'espérance d'hier a rejoint le lointain
Et sur un pont trop long, le matelot de naguère
A troqué toutes ses larmes pour une bouteille de bière.

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
12 décembre 2020
  Publié: 16 mai 2007 à 07:14 Citer     Aller en bas de page

j'ai apprécié ma lecture
juste une pitite remarque : "Louangé" m'a bcp gèné dans ma lecture..."Loué" aurait été plus judicieux
c'est un avis comme un autre

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 16 mai 2007 à 15:04
Modifié:  16 mai 2007 à 15:06 par Drakkar
Citer     Aller en bas de page

Oui en effet...loué est plus à sa place que louangé.

Merci, tout avis ou critique constructive sont les bienvenue.
J'ai lu quelques un de tes poèmes Idem et j'ai adoré.

Merci de me lire

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
lysamaude_xxx

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
2 commentaires
Membre depuis
22 mai 2007
Dernière connexion
23 mai 2007
  Publié: 23 mai 2007 à 12:04 Citer     Aller en bas de page

magnifique c'est parfait il est vrai men beau bravo bravo :câlin bisous fait attention à toi

 
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 27 mai 2007 à 20:46 Citer     Aller en bas de page

Rien n'est plus parfait que l'erreur...
Merci petit ange pour ton commentaire !

Martin xxx

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
671 poèmes Liste
18642 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
17 février
  Publié: 28 mai 2007 à 06:28 Citer     Aller en bas de page

Bel écrit....

Merci du partage

Amicalement,

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 9 juin 2007 à 15:28 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous tous êtes plus génial les un que les autres
Vous seriez sûrement capable de faire fleurir un coeur de pierre...

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 15 juin 2007 à 23:54 Citer     Aller en bas de page

Oui...
je vois ce que tu veux dire, j'y travaille...
Mais je n'ai pas beaucoup de temps pour le faire...
Ni de vrai poètes autour de moi pour m'aider.

Comme je dit toujours toutes les critiques constructives sont très appréciées.

Quand ils viennent d'une bonne souche

Merci

Martin


  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1672
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0247] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.