Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 735
Invisible : 0
Total : 738
· Aude Doiderose
Équipe de gestion
· FeudB · Adamantine
13327 membres inscrits

Montréal: 1er mars 16:55:54
Paris: 1er mars 22:55:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Dégoût recyclé Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 29 mai 2007 à 20:51
Modifié:  30 mai 2007 à 02:52 par LOOY
Citer     Aller en bas de page

Je passe d'un je t'aime sur la page
À un va te faire foutre au verso
J'emmerde tout ce qui me soulage
Et je fais l'amour à tous fléaux


Ma raison se meurt d'être trop vivante
Et la puce à l'oreille me ronge plus qu'elle me pique
Et mes deux yeux pourris sur le plat de l'existence
Me renvoient le reflet de ce qu'est ma réplique.


Le feu passe au vert au carrefour des idéaux
Dans mes plus beaux rêves mon sourire est vermeil
Et quand passe encore la lame rouillée du couteau
Ce sourire, dans mon cou, rejoint mes deux oreilles


Et hop ! tout le monde à la table ! La misère est servie !
Quoi ? qu'avez vous ? Vous n'avez pas d'appétit ?
Mangez tout ! Sinon ! Pas de dessert !
Et ce soir j'ai pour vous mes entrailles et leurs vers !


L'appétit vient en mangeant ce qu'il y a de pire
Et au mieux je vous donne un bol pour vomir
Remplissez le vite ! Vous n'êtes pas seuls à avoir faim !
Le clochard est au rebut ce que poète est au chagrin !


Je préfère fuir la lumière plutôt que d'en être aveuglé
Dans la balance, ce choix, est plus lourd que mon esprit
Des phares, dans la nuit, sauront mieux me guider
Et une fois qu'ils me toucheront je renaîtrai en vie


Je n'ai plus que la prescience de ce que je me réserve
Et la myopie de ce que je vois de loin
Et mon corps se distance encore plus du verbe
Que l'amour se plaît à remettre au lendemain.

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 30 mai 2007 à 00:10
Modifié:  30 mai 2007 à 00:22 par Drakkar
Citer     Aller en bas de page

Je savais que tu serais la première et peut-être la dernière à y répondre (il est pour toi)

Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
12 décembre 2020
  Publié: 30 mai 2007 à 02:42 Citer     Aller en bas de page

pas faux le "Le clochard est au rebut ce que poète est au chagrin"

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 9 juin 2007 à 15:55
Modifié:  9 juin 2007 à 15:58 par Drakkar
Citer     Aller en bas de page

Ouais ! le poète est le clochard de l'âme, mais...
parfois dans les poubelles on trouve des trésors.


Merci de me lire...

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 16 juin 2007 à 00:11 Citer     Aller en bas de page

J'en veux plus de ces commentaires qui aide à avancer dans ce que j'aime ...

Martin

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4635
Réponses: 4
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0216] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.