Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 43
Invisible : 0
Total : 46
· James · ***Cocci*** · Estérak
13332 membres inscrits

Montréal: 14 avr 08:07:20
Paris: 14 avr 14:07:20
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Guernica... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 4 juin 2007 à 11:58
Modifié:  27 juil 2007 à 14:03 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page





*GUERNICA…

Guernica ou es-tu ?

L’enfant court…
Court après l’oiseau
Avec son beau sourire
Son beau sourire d’enfant.

L’oiseau s’envole…

Il ne comprend pas.
L’oiseau pourtant
Était son ami…
Tristement, il le regarde,
Le regarde s’élever…
Vers le ciel épuré.

Sa mère non loin veille,
Les lèvres habillées
D’un Sourire douceur.

L’enfant suit l’oiseau
Longuement…
Avec son petit doigt
Du bout des yeux …

Du bout des yeux
Il le caresse…

Et puis Soudain…
L’oiseau disparaît
Englouti, absorbé
Par l’ombre géante
*D’une légion de condors.

L’ombre funeste de la mort
A démoli en un instant,
Le noble rêve d’une mère.
Voir son cher petit, grandir
Pour déposer un jour,
Tendrement
Un baiser sur le front.

Plus de soleil, plus rien…

Guernica où es-tu… ?
Où es-tu… ?

L’oiseau revient…

Mais plus rien, non plus rien…
Rien qu’un trou énorme
À la place d’un cœur chaud.

Paolo, Paolo a donde estas ?
Douleurs, larmes de sang
*Dios mio ! a donde estas
Mis hijos…

Le petit corps fut balayé
Par le souffle meurtrier.

Souffle chaud du printemps
Pour qui souffleras-tu ?
Amèneras-tu l’espoir
Dans cet enfer humain ?

Ton nom, ton innocence,
Ton histoire, ton amour
Brûlés, assassinés, dispersés
Dans la poussière du temps.

Guernica, Paolo…
Où êtes-vous ?

Elle était toute lumière
Cueillant dans les blés mûrs,
Les coquelicots rouge sang
Qui tombèrent de sa main
À ce funeste instant.

Guernica, Guernica
Où es-tu ?

L’enfant lâcha sa main
Et courut après l’oiseau…
Le visage tout sourire
Il l’appela l’oiseau.
Colombe !
Ne pars pas colombe…


Elle avait lâché sa main.

*Dios mio ! qué hace tu ?

Elle tomba à genoux
Devant ce trou énorme
Et des larmes d’amour,
D’impuissance, de regrets
Vinrent rouler sur ses joues,
Pour finir par périr
Au fond de ce trou noir …

Dios ! pourquoi lui
Pourquoi ?

Elle n’a plus de paupières
Pour cacher ses grands yeux.
L’innocent est en terre
Ils ont brûlé la vie.

Déchirée de chagrin,
Dans un ultime effort
Elle essaie de monter,
Ses deux mains
À son visage brûlé,
Pour cacher à jamais,
Cette terrible vision
De violence, et de haine…
Elle tente à bout de force
Un appel sans retour.

Paolo !…mi vida…
Puis… Plus rien…Non plus rien…
Guernica…, Guernica
Où es-tu ?
Plus rien…
La blanche colombe
a succombé…

Yvon Le 01/06/07



*Le lundi 26 avril 1937, pendant un jour de marché, la petite ville basque de Guernica est bombardée par des avions allemands et italiens.
C'est la première fois dans l'Histoire moderne qu'une population urbaine est été sciemment massacrée. Ce massacre a été voulu par Hitler, allié du général Franco dans la guerre civile espagnole, pour terroriser la population civile

Larané André

* Mon Dieu où est mon fils ?
* Mon dieu qu’ai-je fait ?
*( Légion de condors) - nom donné à une escadrille de bombardiers

 
Deirdre


et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
1945 commentaires
Membre depuis
30 juin 2006
Dernière connexion
17 février 2019
  Publié: 4 juin 2007 à 12:43 Citer     Aller en bas de page

Je ne sais que dire mise à part que ton poème est bouleversant... une lecture qui m'a profondément touchée..

amicalement Deirdre

  Je tiens pour certain que rien n'est jamais acquis...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 4 juin 2007 à 12:58 Citer     Aller en bas de page


Merci Deirdre, je me suis inspiré de la fameux et terrible toile du grand peintre Pablo Picasso...

Merci d'être passée le lire

 
Lysée


L'Amitié est un Joyau si rare que le Coeur seul peut lui servir d'Ecrin!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
159 poèmes Liste
1676 commentaires
Membre depuis
20 mai 2007
Dernière connexion
10 mars
  Publié: 4 juin 2007 à 16:45 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Yvon !

Sans voix !
Bravo ! On est emporté par tes mots : L'oiseau à la Prévert nous envole vers une destinée si triste...

Talent au rendez-vous, car ta plume avec aisance a su dépeindre ce terrible drame.

Malgré la douleur qui s'en échappe, je suis fière de lire un tel écrit!

Au plaisir de te relire, amicalement, L.

  Lysée
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 4 juin 2007 à 18:12 Citer     Aller en bas de page


Merci Akro d'être venu déposer tes yeux sur mon texte, je suis touché par ton commentaire...

Mes amitiés
----------------------------------------------------------------------------------------------

Jacques mon ami tes commentaires font toujours bien ressortir les contextes du texte et pour ça je te remercie...

A bientôt pour te lire mon ami...

__________________________________________________________

Merci Lysée pour ton passage, c'est un honneur je suis touché par tes mots...

Au plaisir de te relire

Mes amitiés

___________________________________________________________

Merci edna, d'être passée me lire merci pour la je suis touché...


A très bientôt pour te lire


 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 5 juin 2007 à 09:01 Citer     Aller en bas de page


Merci hernani ton commentaire poème donne un éclairage historique sur les atrocités de la guerre en Espagne ou ailleurs...

Je suis allé lire ton texte sur la dignité, le respect, l'être et le paraître j'invite tout le monde à aller le lire, il ouvre l'esprit...

Merci hernani d'avoir écrit un si vrai texte, nous avons encore beaucoup de chemin à faire...

Mes amitiés sincères

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23617 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
14 avril
  Publié: 5 juin 2007 à 09:11 Citer     Aller en bas de page

Yvon quelle plume pour nous faire voyager
dans les ténèbres de la mort

ce sont les hommes qui fabriquent la mort et la haine
la ils sont champions !

des douleurs qui ne s'effacent pas

Yvon par cette plume talentueuse
je nomime avec ma plus grande sincérité
chapeau bas monsieur
toute mon amitié
james

  Membre de la Société des poètes Français.
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 5 juin 2007 à 11:58
Modifié:  6 juin 2007 à 17:23 par LE PASSANT
Citer     Aller en bas de page

Oui james un bien terrible voyage dans les ténèbres de la mort celle d'hier et d'aujourd'hui...

Ne sommes nous pas capable d'être les champions de la paix et de l'amour...?

Dire je t'aime ! à toi de partout et de nulle part,
est-ce si difficile de dire JE VOUS AIME ?

Qu'allons-nous laisser à nos petits? Je suis affligé et mon coeur est triste par mon impuissance...
C'est maintenant, qu'il faut faire un geste même insignifiant,mais qu'il soit un geste d'AMOUR...

Merci James pour tous tes mots qui mon touchés

A bientôt pour te lire

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 7 juin 2007 à 17:55 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir headache, c'est je pense grâce à ces personnages de talents
qui nous ont transmis au travers leurs oeuvres, les horreurs du passer, qui malheureusement nous rendent compte de la bassesse de l'homme...

Merci d'être venu le lire

Mes amitiés

----------------------------------------------------------------------------------
Je suis touché pour être venue le lire...

Au plaisir de te lire

Mes amitiés

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 7 juin 2007 à 22:45 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Yvon, comme d'habitude tu écris toujours très bien et dans tous les domaines, c'est un cadeau d'avoir un ami poète comme toi qui nous fait connaître à travers l'histoire bien des moments que je ne connaissais pas.La peinture inspire et les poèmes le font autant, pour moi ils vont très bien ensemble.C'est fascinant de te lire, car il y a toujours des sujets intéressants et racontés en poésie comme toi seul sais le faire, tu es un livre d'histoires et je suis honorée que tu me lises et j'aime ta modestie et ton grand coeur.Okana.

  Nicole chaput. *Okana *...
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 8 juin 2007 à 04:39 Citer     Aller en bas de page


Merci Nicole pour ton commentaire, je suis vraiment très, très touché, mais je suis surtout très content de d'avoir appris sur le plan historique, ce que une fois de plus de quoi l'homme est capable...
Je dédie cette nomination à tous ceux qui souffrent, et qui meurent assassinés pour avoir voulu défendre la liberté...

Merci encore et au plaisir de te relire

 
*Maybe sOmeday


Voudrait être Alchimiste
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
349 commentaires
Membre depuis
17 mai 2006
Dernière connexion
8 août 2017
  Publié: 10 juin 2007 à 12:44 Citer     Aller en bas de page


Attiré par le titre, éblouit par le texte

sublime, poésie et douceur et douleur et horreur

sublime

au plaisir de te relire
Maybe sOmeday

  Vivre un sourire aux lèvres, une musique dans les oreilles et son visage dans mes yeux ...
Chouboulout


On finit de grandir mais jamais d'apprendre...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
4 commentaires
Membre depuis
12 juin 2007
Dernière connexion
7 août 2007
  Publié: 13 juin 2007 à 15:45 Citer     Aller en bas de page

Ce poème est magnifique, vraiment! Guernica est un sujet qui m'intéresse et j'ai eu la chance d'étudier le tableau de Picasso. Ce beau touchant m'a fait penser à celui de Pablo Neruda, "Explico algunas cosas". Si vous ne le connaissez pas, il faut vite le découvrir!

  Lélé
Galaad


Les mots sont le miroir de l'âme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3532 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2006
Dernière connexion
21 janvier 2018
  Publié: 18 juin 2007 à 16:46 Citer     Aller en bas de page

c est tellement fort d émotion mon ami que mes yeux n ont pu se détacher un seul instant de tes lignes, plus je lisais plus mon coeur se serrait et les mots défilaient sur l intensité des sentiments qui m envahissaient....

tu as une magnifique plume qui sait transmettre toutes ces émotions

merci

amitié sincère

 
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 28 juin 2007 à 06:56 Citer     Aller en bas de page



Chantal tendrese

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
ABRACADABRA


la passion des poèmes vous accueille à bras ouverts, il ne sera procédé à aucun test ADN
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
751 commentaires
Membre depuis
28 mai 2007
Dernière connexion
27 juin 2019
  Publié: 1er juil 2007 à 16:18 Citer     Aller en bas de page

je me permets d'imager ton texte si émouvant de l'oeuvre en question.

Amicalement ROBERT

  Le propre d'une main c'est d'être sale
THOMAS


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
3 août 2019
  Publié: 8 juil 2007 à 16:39 Citer     Aller en bas de page

Les personnages à gauche du tableau semblaient attendre ton poème.
Cette mère et son enfant sont dépeints par ta plume de façon très réaliste et illustrent bien la souffrance retracée sur la toile de Picasso.

Tes mots imagés rejoignent l'image des maux dénoncés par Picasso.



Amitiés,

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 18 juil 2007 à 22:40 Citer     Aller en bas de page


Merci à vous chers poètes d'être venus déposer vos commentaires qui sincèrement me touchent...

A bientôt mes amis pour vous lire...

 
Audrey.


Qui parle de bonheur a souvent les yeux tristes
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1047 commentaires
Membre depuis
5 août 2007
Dernière connexion
24 mai 2015
  Publié: 2 sept 2007 à 08:34 Citer     Aller en bas de page

Effectivement le genre humain est parfois si horrible, si cruel ...

Quel texte bouleversant qui résume sûrement la souffrance qu'a subit la population ...

A bientôt

Amicalement dede046-lyceenne

  Audrey .
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 17 sept 2007 à 19:16 Citer     Aller en bas de page



Merci Audrey pour ton passage, je suis touché...

Au plaisir de te lire...

 
LE PASSANT


La plume peut être l'arme de nos révolte comme son encre peut être l'arme de notre conscience THOMAS
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
3012 commentaires
Membre depuis
9 août 2006
Dernière connexion
23 décembre 2020
  Publié: 30 mars 2008 à 09:04 Citer     Aller en bas de page


Oui ericp l'inconscience, la bêtise, l'égoïsme, la cupidité des hommes les mènent à faire des actes aussi horrible que ce qui s'est passé à Guernica...Quand cesserons-nous de vendre des armes? apprenons à nos enfants le respect d'autrui, apprenons à nos enfants à aimer son prochain, ça ne coûte pas un sous et en plus c'est enrichissant...

Merci pour ton passage au plaisir de relire...

Mes amitiés

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 12791
Réponses: 26
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Mélancolie (Tristes)
Auteur : okana
journal intime d'une femme battue. (Tristes)
Auteur : pyc
Rouge-neige et les sept riens (Tristes)
Auteur : Maan
dis-moi si tu fermes les yeux quand tu embrasses (Tristes)
Auteur : xebeche
Quai des merveilles (Amour)
Auteur : Maan
Mon amour a vingt ans (Amour)
Auteur : Mariesarah
J'ai le coeur lourd de pluie... (Tristes)
Auteur : Julie
Comme on aime à reculons (Amour)
Auteur : Rouge
Ainsi soit-elle (Amour)
Auteur : Mystic4Ever
Art, ou la plus ancienne arme de vie… (Autres)
Auteur : Lunastrelle
Irrésistible (Amour)
Auteur : Mystic4Ever
La Stroget... (Amour)
Auteur : lacape
À nos horizons déplacés (Tristes)
Auteur : Billie
L'homme Courage... (Tristes)
Auteur : LE PASSANT
Maillet Xxl (Loufoques)
Auteur : Mystic4Ever

 

 
Cette page a été générée en [0,0562] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.