Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos publications
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 68
Invisible : 0
Total : 70
· Le Noah (L'Humble) · porticcio
13346 membres inscrits

Montréal: 21 avr 17:28:57
Paris: 21 avr 23:28:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Journal :: Il y a des soirs où... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
16 mars
  Publié: 7 nov 2013 à 17:14 Citer     Aller en bas de page

... où l'on se sent pas en phase ni avec nous-même, ni avec ce qui nous entoure. Y a des soirs comme ça, où on soupire sans trop savoir pourquoi, au fond. Enfin si, on le sait, mais on ne veut pas se l'avouer, ni en parler aux autres, parce qu'on se sentirait faible et nul de le faire. Puis à quoi bon, quand il y en a qui pourraient vous poignarder dans le dos alors que vous leur aviez accordé votre confiance ?
Peut-être que c'est pour payer le karma d'une autre vie, qui sait. Ou de celle-là.
Y a des soirs où on délire complètement, et où on veut croire tous ceux qui cherchent à nous enfoncer plus bas que terre parce qu'on est fatigué, qu'on est dans une période difficile, qu'on est démuni. Y a des soirs où on a presque envie de leur donner raison pour qu'ils nous foutent la paix. Les gens ou nos propres démons intérieurs, d'ailleurs. Je parle en général, mais... y a des soirs où...


On se retrouve confronté à soi-même.

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
455 poèmes Liste
14900 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 7 nov 2013 à 17:23 Citer     Aller en bas de page

Ces soirs-là, il faut lâcher prise ; ne rien décider surtout. Il faut juste se dire que ça passera, s'allonger, fermer les yeux et dormir. Comme disait Scarlett : "demain est un autre jour".

Il y a des soirs où... demain semble lointain ; mais demain vient toujours. (moi aussi je me permets)

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
16 mars
  Publié: 8 nov 2013 à 15:12 Citer     Aller en bas de page

Scarlett O'Hara ?


Et puis aussi.

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
455 poèmes Liste
14900 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 8 nov 2013 à 15:25 Citer     Aller en bas de page

Oui, c'est la dernière réplique d'Autant en emporte le vent (toujours mon côté midinette, je l'ai lu quand j'étais ados) "Tara! Home. I'll go home. And I'll think of some way to get him back. After all... tomorrow is another day."

Tara, ma maison. Je rentre chez moi. Et je trouverai un moyen de le faire revenir (Rhett). Demain est un autre jour.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
16 mars
  Publié: 9 nov 2013 à 11:58 Citer     Aller en bas de page

Je l'ai lu aussi (et vu le film), de même que "Scarlett", d'Alexandra Ripley . On a tous un côté "midinette", fleur bleue qu'il ne faut surtout pas renier.

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
455 poèmes Liste
14900 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 9 nov 2013 à 12:18 Citer     Aller en bas de page

Oh, je ne renie rien . D'ailleurs, il y aurait beaucoup à dire sur la relation entre Scarlett et Mama.
J'ai aussi lu la suite d'Alexandre Ripley... Je n'ai pas trop aimé.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
16 mars
  Publié: 10 nov 2013 à 09:32 Citer     Aller en bas de page

Ah la la, Mama... !


Oh ? J'ai bien aimé, même si la fin est un peu étrange, maintenant que j'y repense...

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
455 poèmes Liste
14900 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 10 nov 2013 à 16:32 Citer     Aller en bas de page

Oui, étrange est un euphémisme. De plus, la partie où elle se retrouve avec sa famille irlandaise me semble peu crédible, mais bon...

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
16 mars
  Publié: 13 nov 2013 à 10:53 Citer     Aller en bas de page

Ce n'est pas faux. Après, il y a certaines scènes que j'ai bien aimées, et qui sont restées gravées dans ma mémoire. Comme celle avec la vieille femme un peu sorcière, qui l'accouche. Mais ça, c'est mon côté "j'aime le surnaturel". Puis bon, on s'immisce un peu dans le folkore irlandais, dont je suis fan...

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
455 poèmes Liste
14900 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 13 nov 2013 à 12:55 Citer     Aller en bas de page

Je n'ai qu'un vague souvenir de ce passage. Je crois que je vais devoir relire le livre.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
297 poèmes Liste
18853 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 16 nov 2013 à 14:27 Citer     Aller en bas de page

Juste se faire face même si ça fait mal, c'est ça qui fait avancer non ??

Bisous Justine, take care

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 17 nov 2013 à 01:00 Citer     Aller en bas de page

Coucou Justine

Tu sais que mes mots sont rarement ''emphase'' mais mon esprit ne peut qu'être en phase avec ton propos
bisous
JC

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
16 mars
  Publié: 18 nov 2013 à 17:33 Citer     Aller en bas de page

Ishtar : zut, tu vas relire un livre que tu n'aimes pas trop à cause de moi !
(Je plaisante, hein.)


Vinie : C'est vrai. Après, l'énergie pour le faire parfois nous fait défaut, comme elle arrive en force pour nous y obliger . Bisous à toi aussi


Rimarien : oui, je le sais, mais ils n'en sont que plus précieux. Merci à toi .

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
455 poèmes Liste
14900 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 21 nov 2013 à 07:45 Citer     Aller en bas de page

Ne t'inquiète pas, j'ai toujours eu un côté masochiste .

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 799
Réponses: 13

Page : [1]

Seriez-vous prêts à contribuer activement dans une mise en version audio des textes d'auteurs du site (sous condition d'accord de la part de ceux-ci bien entendu) ?

État du vote : 1057/13339

8.8%
 
 93 votes : Non, en fait je reste assez neutre par rapport à une initiative de ce genre.

7.8%
 
 82 votes : Non, cela ne m'intéresse pas

4.8%
 
 51 votes : Non, je ne crois que ce soit une bonne idée

15.4%
 
 163 votes : Non, mais ça peut être intéressant

1.8%
 
 19 votes : Aucun souci, je fais cela tous les jours

10.7%
 
 113 votes : Oui, pas de problème, je sais que je pourrais

19.4%
 
 205 votes : Oui, mais je ne suis pas sûr de savoir le faire

31.3%
 
 331 votes : Oui, mais je ne vois pas comment

 

 
Cette page a été générée en [0,0250] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.