Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 748
Invisible : 0
Total : 749
· In Poésie
13256 membres inscrits

Montréal: 12 mai 03:59:41
Paris: 12 mai 09:59:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Les yeux noirs d'omaira Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Amie plume


L'amitié, c'est la similitude des âmes (Alcuin)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
1035 commentaires
Membre depuis
16 mai 2008
Dernière connexion
6 janvier 2011
  Publié: 27 mars 2009 à 04:47
Modifié:  27 mars 2009 à 14:59 par Amie plume
Citer     Aller en bas de page

J’ai vu les yeux noirs d’Omaira.
Et qui a vu ces yeux là, jamais ne les oubliera…

Ce jour là, le volcan Ruiz s’est éveillé et a fait fondre la neige qui le recouvrait, a fait gonfler la rivière qui bordait le petit village Colombien qui porte le nom d’Armero.
Sur son passage la boue a tout avalé,affamée, elle n’a rien laissé et a tué 22 000 êtres à qui on n’avait pas cru bon de dire qu’il fallait se sauver…
Et la petite Omaira à agonisé… dans l’eau, pendant des heures, 3 jours je crois…
De ces images, je n’ai rien oublié… je n’avais que 16 ans, et j’étais révolté, qui ne l’était pas ? Révolté qu’on ne puisse pas la dégager de cette chape de béton qui enserrait ses jambes. Révoltée de voir qu’on pouvait la filmer, mais pas la sauver…
Frigorifiée, les mains et le visage gris cendre, les yeux si noirs et les cernes si grandes, elle a appelé et je n’oublierai jamais ses mots « ayuda me… » aidez moi…
Malgré toute leur bonne volonté, personne n’a rien pu faire, sinon pomper l’eau pour qu’elle ne se noie pas.
Et son cœur s’est arrêté, comme s’est arrêté la vie de ce village perdu en Colombie. Et la vie des quelques rescapés que tout le monde a oublié et qui vivent dans la misère.
Mais moi, je voulais juste vous parler d’eux pour ne pas les oublier… eux, et les yeux noirs d’Omaira…

Ps : quelques jours ou quelques semaines plus tard, je ne sais plus, des baleines se sont retrouvées bloquées dans la glace quelque part, je ne sais plus où.
Mais ce dont je me souviens, c’est qu’on a envoyé des brises glaces russes pour les sauver…
On pouvait sauver des baleines de la glace, mais pas une enfant du béton et de la boue…

Thérèse C.B - le 27/03/09
Texte protégé

  «Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir.» Abbé Pierre
Amie plume


L'amitié, c'est la similitude des âmes (Alcuin)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
1035 commentaires
Membre depuis
16 mai 2008
Dernière connexion
6 janvier 2011
  Publié: 27 mars 2009 à 07:30 Citer     Aller en bas de page

Je crois qu'il n'y a pas de mots...
Tu sais, je crois que depuis ce jour là, j'ai compris que le monde dans lequel je vivais est cruel et sans pitié, surtout pour ceux qui n'ont rien. Et parfois, je vois le monde à travers les yeux d'Omaira...
Gros bisous ma Chantal.
Thérèse

  «Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir.» Abbé Pierre
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 27 mars 2009 à 07:45 Citer     Aller en bas de page


Il n'y a effectivement pas de mot


Cette horreur, abjecte, a démontré sur quelle valeur est basé notre monde... et pourquoi la planète va si mal.

Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
Ashimati

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
343 poèmes Liste
7501 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
11 mai
  Publié: 27 mars 2009 à 10:46 Citer     Aller en bas de page


Je me souviens bien de ces images et des ces sauveteurs impuissants par manque de matériel.
Mais tu as raison, la vie d'une baleine est plus importante que celle d'une petite fille.
Merci de se souvenir
Bisous


 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
15573 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
11 mai
  Publié: 29 mars 2009 à 06:35 Citer     Aller en bas de page

merci pour ce texte et sans commentaires.... Alex

 
Amie plume


L'amitié, c'est la similitude des âmes (Alcuin)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
1035 commentaires
Membre depuis
16 mai 2008
Dernière connexion
6 janvier 2011
  Publié: 30 mars 2009 à 05:14 Citer     Aller en bas de page

Athenea : oui tu as raison, et le pire c'est la grande majorité de l'aide qu'ont reçu les villageois a été volée... elle n'est jamais arrivée jusqu'à eux. Encore un exemple de la bêtise humaine... Merci à toi. Bisous

Hermaphrodite : de l'espoir et une certaine égalité... merci... je t'embrasse

Ashimati : je crois que tous ceux qui ont vu ça s'en rappellent. Mais on en parle jamais... jamais une pensée pour eux... bah... je comprends pas tjrs tout... gros bisous mon Thierry

amendine : Merci à toi... Gros bisous.

steph : Je te remercie et t'embrasse.

Alex : je sais bien tout ce qu'il y a dans tes 3 petits points... Gros bisous tout plein ma fée.

Merci à vous tous pour votre passage.
Bien amicalement
Thérèse

  «Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir.» Abbé Pierre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
297 poèmes Liste
18895 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
10 mai
  Publié: 4 avr 2009 à 05:47 Citer     Aller en bas de page

Un texte qui fait mal pour une vérité ... qu'il faut bien dire

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Amie plume


L'amitié, c'est la similitude des âmes (Alcuin)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
1035 commentaires
Membre depuis
16 mai 2008
Dernière connexion
6 janvier 2011
  Publié: 4 avr 2009 à 06:13 Citer     Aller en bas de page

Oui Scarlett, il faut dire et ne pas oublier... Merci à toi et gros bisous
Thérèse

  «Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir.» Abbé Pierre
Amie plume


L'amitié, c'est la similitude des âmes (Alcuin)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
1035 commentaires
Membre depuis
16 mai 2008
Dernière connexion
6 janvier 2011
  Publié: 8 mai 2009 à 18:38 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi Bo aime.
Bizous
Thérèse

  «Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir.» Abbé Pierre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1047
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0218] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.