Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 27
13217 membres inscrits

Montréal: 2 déc 18:29:02
Paris: 3 déc 00:29:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Journal : Les mots des Autres... :: Ceps parties vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
279 poèmes Liste
4986 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 3 mars 2014 à 05:13
Modifié:  3 mars 2014 à 05:16 par QUOIQOUIJE
Citer vertical_align_bottom

Inspiré d'après le texte de

Citation de La Confrérie des Compagnons d'IRMINON
le bal de la Nuits Saint-Georges
http://ccirminon.canalblog.com/



Mis en vers pour chanter sur l'air des "Les copains d'abord" de Georges Brassens

C’est au bal de la Nuits Saint-Georges
Que Tautavel la p’tite Margaux,
Qui des Graves fait son soutien-gorge,
Sacré beau Meursault !
La bien fameuse goutte elle Volnay
Dans un p’tit verdot* la donner.
Ses effets d’robe émoustillaient.
Ah quel cru classé !

J’étais tout à l’Ayze avec elle
Anjou contr’ Anjou en rêverie,
Mais ventre Saint-Bris voilà qu’elle
M’appela Sherry.
Dans un clignement d’Sylvaner,
Je clamai alors tout Gaillac
Ma flamme Clairet bien Sancerre
À ma Bergerac.

Puis en Banyuls nous sommes allés
Tout deux flirter Entre-deux-mers.
Elle me demanda : « Je Vouvray
Bien prendre un peu l’air. »
J’dis : « On Vacqueyras si tu veux
Tremper nos pieds dans l'eau Clairette.
On Syrah s’amuser tout deux,
Viens ma p’tite Roussette. »

Montrecul tout au long du jour,
On a Buzet sur tous les coups
On s’est promis un Saint-Amour
Et je lui Fitou.
Nos Corton les Sant’nay Bruley,
Moi j’en avais une Côte-Rôtie.
J’ai vu l’Mercurey il montait,
On est donc parti.

Dans la Champagne toute Fleurie,
Ay dès Epernay, vois-tu,
Tout s’en Chénas et en série,
Avize tes Vertus !
Puis dans mon Châteauneuf-du-Pape
J’emmenai ma Picpoule maligne.
Mon p’tit Loupiac me prit ma grappe
La plus belle d’ma vigne.

On s’est Brouilly, Crépy l’Chinon.
Elle AOC l’ton, puis partit;
Maury vu j’étais comme Mâcon !
Et c’est donc Quincy,
À la savoir s’être Sauvignon,
Que tout Sauternes je râlai :
Pestant et Jurançon départ
Me désemparait.

Je me dis : «Beaune et bien tant pis,
Et puis si elle s’est en Fuissé
Le Muscadet de mes soucis.
Ah mais c’est l’bouquet ! »
Beaujolais peut-être bien cherché.
Je l’avais un peu trop chambrée.
Mais je ne Muscat la siffler
Pour la Romanée.

Sitôt fait, Madiran à elle
Elle me dit : "J’suis tout Akuavit,
Je veux être ton point d’Mirabelle".
Je lui dis viens vite.
On est abstème maintenant,
Ça vaut bien mieux pour la santé.
On s’est promis d’être Saint Amand*.
On n’s'est plus cuités.


* petit verdot : cépage du Médoc
Saint Amand : eau

 
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 15 mars 2014 à 11:52 Citer vertical_align_bottom


! QUOIQOUIJE !



Un petit bijou qui mérite, sans le moindre doute, de trouver place dans une Anthologie !
Je viens de me le chanter sur l'air des Copains d'abord et cela passe admirablement bien...

C'est, par ma foi, un vrai régal !

 Par chez nous, on appelle l'eau : Château-Neuf de la Pompe !



Amitiés, éric

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
Rosi

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
159 poèmes Liste
1408 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2014
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 13 mars 2015 à 10:21 Citer vertical_align_bottom

et quel cépage!!!

un bien plaisante lecture, où je me suis laisser emporter par tous ces crus!!!
très bon moment...hic, hic, hic...je crois que j'en ai bu un peu trop!!!
mes amitiés bien sincères cher ami
au plaisir de naviguer encore sur tes lignes!!!

  L'écriture est le chemin, vers l'espoir et la sagesse
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
279 poèmes Liste
4986 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 19 oct 2015 à 04:16 Citer vertical_align_bottom

Attention l'eau bue éclate !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 820
Réponses: 3

Page : [1]

 

 
Cette page a été générée en [0,0202] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.